Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Demies
  3. // Ajax-Lyon

Duplan : « L’Ajax, c’est réfléchi et cohérent »

Cela fait presque onze ans qu’Édouard Duplan joue aux Pays-Bas. Le milieu de terrain offensif de l’ADO La Haye est donc plutôt bien placé pour parler de l’Ajax Amsterdam, que Lyon va se coltiner en demi-finales de la Ligue Europa.

Modififié
Comment le tirage au sort des demi-finales de la Ligue Europa a-t-il été perçu aux Pays-Bas ?
L’Ajax est considéré comme l’outsider. Les gens étaient un peu déçus, car Lyon est vu comme le favori de cette compétition. Comme l’Ajax a quasiment perdu le titre, les supporters misent tout sur la Ligue Europa.

Pas de surprise à attendre mercredi : un bon 4-3-3 immuable attend les Lyonnais...
Classique. C’est l’ADN du club, des plus jeunes aux professionnels. Les entraîneurs qui viennent à l’Ajax savent qu’ils n’auront pas le choix. Les supporters de l’Ajax sont fiers de cette identité de jeu, et il est hors de question d’y toucher. Peter Bosz, l’entraîneur, s’est vite adapté. La marque de fabrique de ce club, c’est le beau jeu. C’est une priorité. Les gens viennent au stade pour ça. C’est plus un public de spectateurs. Ce n’est pas à Amsterdam que tu vas trouver l’ambiance la plus chaude des Pays-Bas. Ce qui est vraiment marquant dans le jeu de l’Ajax, c’est l’aisance technique des joueurs. Car ce ne sont pas des monstres physiquement. Les gabarits n’ont rien d’impressionnant. L’Ajax n’est pas une équipe qui balance. Ça joue au sol, le jeu est fluide, rapide. Les mecs se trouvent facilement.


Derrière, c’est comment ?
Le gardien camerounais, André Onana, évoluait avec la réserve la saison passée. Aujourd’hui, c’est le numéro 1. Comme à tous les gardiens de l’Ajax, on lui demande d’être à l’aise dans le jeu au pied. Il fait preuve d’un certain sang-froid, il est assez explosif. Comme il est jeune, il manque d’expérience et peut donc faire preuve d’une certaine naïveté. Le reste du secteur défensif, c’est pas mal du tout également. L’équipe a peu changé ces dernières semaines. Les deux latéraux aiment bien monter. Viergever, sur le côté gauche, est plus offensif que Veltman, à droite. Dans l’axe, il y a De Ligt, qui aime bien monter sur les coups de pied arrêtés, et le Colombien Sánchez, qui est un joueur assez puissant. Les défenseurs de l’Ajax sont naturellement portés vers l’offensive. Cela peut aussi se transformer en point faible : l’adversaire peut en profiter en contre. Mais globalement, ce n’est pas une défense lourde. Les joueurs sont jeunes, ils sont vifs, et tu ne vas pas facilement les prendre en défaut dans la profondeur.

Au milieu de terrain, il y a Ziyech et Klaassen qui entourent Schöene. Ça a plutôt de la gueule...
Ah oui, clairement. C’est une ligne avec une grande qualité technique. Ziyech est arrivé de Twente l’été dernier. Là-bas, le mec était exceptionnel. Il marquait, faisait des passes décisives, il devait être impliqué dans au moins 70% des buts de son équipe. À l’Ajax, il a mis un petit peu de temps à s’adapter, mais depuis plusieurs mois, il a retrouvé son niveau. Schöene, c’est un joueur très fin techniquement. C’est un ancien numéro 10, reconverti en 6. C’est un des plus âgés de l’effectif (30 ans). Cela fait presque cinq ans qu’il est à l’Ajax, c’est un peu le patron. Il a aussi une bonne frappe de balle. Klaassen est lui aussi fin techniquement. Il sait jouer simple, propre. Ce n’est pas le mec qui va beaucoup dribbler, tenter des choses compliquées. Il perd très peu le ballon.

« Comme l’Ajax est naturellement attirée par le jeu offensif, il y a des possibilités de la prendre en défaut en contre. »

Le trident offensif est la plupart du temps composé de Younes, Dolberg et Bertrand Traoré. Qui est justement le Danois Kasper Dolberg, meilleur buteur de l’Ajax en Eredivisie (14 buts) ?
Il a 19 ans, et ce qu’il fait à son âge est remarquable. Il a un bon sens du but, c’est un joueur assez créatif, techniquement doué. Comme il est plutôt grand (1,87 m), il est présent dans le jeu aérien. Il s’entend très bien avec Younes, qui est lui aussi créatif, bon techniquement et fin dribbleur, et avec Traoré, qui fait une bonne saison. Il est prêté par Chelsea, mais il s’est très vite adapté au jeu de l’Ajax. Il a marqué quelques buts importants. Bosz donne aussi régulièrement sa chance à Justin Kluivert, qui n’est pas très grand, mais qui est vif, très instinctif.


Quels sont les points faibles de l’Ajax ?
Ce n’est pas une équipe qui va chercher le combat physique. Dans ce domaine, où les équipes françaises sont plutôt fortes, elle peut se faire bouger. Comme l’Ajax est naturellement attirée par le jeu offensif, il y a des possibilités de la prendre en défaut en contre. Comme l’effectif est jeune, il y a parfois un peu de naïveté. Le manque d’expérience peut être un handicap.

Et si vous deviez résumer les points forts ?
Tout ce que fait cette équipe est très réfléchi, très cohérent. Les joueurs ne vont pas attaquer n’importe comment. Ils savent aussi s’adapter à l’adversaire. Techniquement, ils sont tous d’un bon ou d’un très bon niveau. Il y a une vraie volonté de pratiquer un jeu offensif bien huilé. Mais même s’il y a de bonnes individualités, la force de l’Ajax réside dans sa discipline collective. Et à domicile, c’est une équipe très difficile à battre. En Ligue Europa, elle est invaincue...



Propos recueillis par Alexis Billebault
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 15:01 Fournier, Lacombe et Franck Thivilier vont former des entraîneurs brésiliens 11 Hier à 14:41 Mexique : Maradona déjà en demi-finale du championnat 23

Le Kiosque SO PRESS