Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 5 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. // Jeux olympiques (M)
  2. // Gr. A
  3. // France-Afrique du Sud

Cinq choses à savoir sur Téji Savanier

Le milieu montpelliérain fait partie des trois joueurs de plus de 23 ans à être sélectionnés pour les JO de Tokyo, avec André-Pierre Gignac et Florian Thauvin. Voici cinq choses à savoir sur Téji Savanier, à quelques encablures du deuxième match des Bleus face à l’Afrique du Sud (ce dimanche à 10 heures).

  • Il est surnommé couille par ses coéquipiers

    Dans le monde du foot, comme partout ailleurs, il est assez fréquent de se donner des surnoms. Parfois, certains sont plus originaux que d’autres. Ce n’est pas Téji Savanier qui dira le contraire. Pendant ses années à Arles-Avignon (2011-2015), le joueur de Montpellier était surnommé Tanguy « parce qu('il) habitai(t) seul avec (s)a mère » , nous expliquait-il en novembre 2017. À son arrivée à Nîmes, le numéro 11 des Bleus est appelé Couille. « Je suis gitan, et comme beaucoup de gitans, je dis souvent "couille ". J’appelais tout le monde comme ça et cela s’est retourné contre moi. Même les nouveaux ont adopté ce surnom. Pendant les matchs, quand ils me demandent le ballon, au lieu de m’appeler Téji, ils crient : "Couille, Couille !" C’est pas mal. » Original, aussi.

  • Montpellier n’avait pas voulu le conserver

    L’histoire entre Téji Savanier et Montpellier a commencé il y a 29 ans, lorsque le milieu vient au monde dans l'Hérault. Formé au MHSC, il s’est intéressé assez tard au foot. « Je n’ai regardé aucun match à la télé jusque très tard. Ça ne m’intéressait pas. Le ballon, j’y jouais tout le temps, mais je n’avais pas de grands rêves » , explique l’ancien Nîmois dans So Foot #181. Talentueux, mais ô combien stressé, il n’arrive pas à franchir le palier de la réserve montpelliéraine et se heurte à une rude concurrence avec les vainqueurs de la Gambardella en 2009 (Rémy Cabella, Younès Belhanda ou encore Benjamin Stambouli). « Le club m’a proposé un contrat amateur d’un an. Ça faisait plusieurs années que j’étais là. Si je ne vaux vraiment rien, tu ne me proposes rien. Mais s’il y a une petite chance pour que je perce, fais-moi signer au moins un an comme pro. Ils ont refusé, j’ai donc tracé ma route ailleurs » , avait-il confié.

  • J érôme Arpinon (adjoint de Bernard Blaquart à Nîmes) s’est déplacé chez maman pour lui dire de moins charger les plats

    Après une première saison convaincante sous le maillot nîmois en 2015-2016 (sept passes décisives, trois buts et un maintien en Ligue 2 malgré une pénalité de huit points), Téji Savanier est convoqué dans le bureau de Bernard Blaquart, alors coach des Crocos, qui lui propose un rôle de « joker » . Un rôle refusé par le principal intéressé, qui veut être « un titulaire indiscutable » . Afin d’aider son poulain, Blaquart envoie Jérôme Arpinon, son adjoint de l’époque, à la cité Gély, chez maman Savanier, pour lui demander de moins charger les plats à la maison. « J’ai reçu des remarques toute ma vie. On m’a dit que j’étais gros, que je n’arriverais jamais à percer. Mais Blaquart est un formateur à la base, donc il a su appuyer au bon endroit. » Résultat ? Exit les sodas, six kilos en moins et une accession à l'élite à l’issue de la saison 2017-2018.



  • Il se rend aux matchs dans un Scénic rouge pour lui porter chance

    C'est une superstition devenue un running gag à Montpellier. Les jours de match, Andy Delort a pour habitude de venir au stade dans le Scénic rouge de l'un de ses amis. Lorsque son pote Téji Savanier revient de blessure, ce dernier décide alors de venir le chercher avec cette « voiture toute pourrie » , dont « le pot touchait par terre et faisait un bruit horrible » , confie le milieu du MHSC dans un entretien à France Bleu Hérault. Bien lui en a pris, puisque l’ancien Nîmois est passeur décisif pour Andy Delort ce soir-là. « Il me dit : "Bon, la semaine prochaine, on revient avec." Et là, c'est moi qui marque. On a continué, et pendant trois ou quatre semaines, ou je faisais une passe, ou lui il marquait. Voilà pourquoi le Scénic nous a suivis. » Lorsqu’il ne se rend pas aux matchs avec le Scénic, Téji Savanier met l’un de ses morceaux préférés sur la route de la Mosson. « Vers la Paillade, je commence à mettre une musique. Une chanson gitane, les Gipsy Kings. Dès que j'arrive au feu rouge, j'appuie sur lecture. Le morceau commence au feu rouge, et il se termine à l'entrée de la Mosson. C'est un truc que je fais depuis que je suis arrivé ici. Je l'ai fait une fois, et j'ai marqué contre Toulouse. Alors depuis, je le fais à chaque fois. »


  • Il a marqué son premier but avec Montpellier à la minute Loulou Nicollin

    De retour dans son club formateur à l’été 2019, Savanier ne dispute son premier match officiel que le 19 octobre 2019 face à Reims, de retour d’une grave blessure à un genou. Son premier but arrivera un mois plus tard face au TFC, d’une frappe lointaine du gauche. Un pion marqué à la 74e minute, la minute de Loulou Nicollin, l’ancien président du MHSC décédé à l’âge de 74 ans, mais aussi en référence à l’année de création du club (1974). Une réalisation symbolique pour l’enfant de la ville, qui vit toujours à la cité Gély, à l’ouest de Montpellier.

    But Savanier vs TFC


    Par Analie Simon
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.



  • Dans cet article


    Partenaires
    Tsugi Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
    Hier à 15:30 Les joueurs de Cruzeiro stoppent leur grève 3
    Partenaires
    Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE
    Hier à 12:33 Viens mater PSG – Leipzig lors d’une projection So Foot !