Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Marseille-Montpellier

Bouba le petit ourson

Lancé dans le grand bain à Leipzig, Boubacar Kamara a répondu présent et devrait avoir un rôle important à jouer lors de la fin de saison de l'OM.

Modififié

On joue le temps additionnel de la première mi-temps. Alors que l’OM croit faire le coup parfait en se lançant dans une ultime contre-attaque, Lucas Ocampos bute sur Péter Gulácsi. Les joueurs de Leipzig repartent aussi vite dans l’autre sens. En deux passes, dont une magnifique en profondeur d’Emil Forsberg, Timo Werner se retrouve en position favorable. Face à lui, Boubacar Kamara et Yohann Pelé. Si le gardien phocéen fait n’importe quoi sur la frappe anodine de l’Allemand, le tout jeune défenseur marseillais n’est pas non plus exempt de tout reproche.


Un peu naïf, il se laisse prendre trop facilement par le crochet de Werner et lui laisse trop d’espace pour frapper. L’apprentissage du haut niveau pour le deuxième plus jeune joueur français de l’histoire à être aligné lors d'un quart de finale de C3. Car ce sera bien la seule et unique erreur d’appréciation de Boubacar Kamara. Une erreur qui ne pèse pas lourd au regard de l’énorme copie qu’il a rendue ce jeudi soir contre Leipzig, malgré un carton jaune récolté en tout début de rencontre. « Kamara a confirmé qu’on pouvait compter sur lui » , a sobrement déclaré Rudi Garcia dans la soirée. L’avenir est à lui.

Jamais décevant


Titularisé en urgence dans une défense à trois inédite avec Luiz Gustavo et Hiroki Sakai en raison des blessures d’Adil Rami et Rolando, le gamin de 18 ans semble enfin avoir pris une réelle importance dans le groupe marseillais. Devant Aymen Abdennour et Grégory Sertic dans la hiérarchie et donc dans l’esprit de Rudi Garcia, Kamara a enfin pu jouer à son poste de formation : défenseur central. Jusque-là baladé sur le terrain en tant que milieu défensif, arrière droit ou arrière gauche selon les manques de l’effectif marseillais, il serait temps que le petit Boubacar s’installe à un poste bien précis pour pouvoir exploiter tout son potentiel et progresser.


Prometteur et impressionnant lors de ses rares titularisations, le finaliste de la Coupe Gambardella de la saison dernière a été freiné dans son ascension vers le groupe pro à cause de longues négociations pour signer son premier contrat, puis par une assez longue blessure cet hiver. Mais aujourd’hui, alors que Marseille entame son sprint final dans la course au podium et en Coupe d’Europe, sa place risque de devenir de plus en plus importante.

Un profil différent


L’OM est l’équipe qui a disputé le plus de matchs cette saison en Europe avec 51 rencontres, et ce, avec un effectif plutôt réduit, notamment en défense. Alors, même si Adil Rami et Rolando, titulaires jusque-là indiscutables en défense centrale, devraient revenir très bientôt de blessure, nul doute que leurs corps va continuer à défaillir sous le poids des matchs. Mais, même sans cela, Boubacar Kamara doit avoir sa carte à jouer pour amener de la fraîcheur, de l’insouciance, et surtout un profil bien différent des deux colosses. Plus petit et certes un peu plus frêle dans les duels, Kamara est également bien plus rapide que Rami et surtout Rolando. Dans une fin de saison, et notamment au retour contre Leipzig, où l’OM va devoir dominer et s’exposer aux contres, sa vélocité pourrait s’avérer précieuse.


Autre point déterminant dans son profil : Kamara est probablement déjà le meilleur relanceur de tous les défenseurs centraux marseillais. Trop souvent cette saison, Luiz Gustavo a dû redescendre très bas, entre Rami et Rolando, pour assurer la première relance face au manque de créativité des deux hommes. Avec Kamara, le Brésilien pourrait rester positionné plus haut lors de la phase de construction. D’ailleurs, la relation privilégiée entre le minot et le taulier s’est déjà fait remarquer, et mérite d’être valorisée. À l’image de Maxime Lopez il y a maintenant plusieurs mois, Kamara mérite d’être lancé dans le grand bain, pour de vrai.



Par Kevin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Le Kiosque SO PRESS

il y a 5 heures Dhorasoo a lui aussi eu une altercation avec Ribéry 62
Partenaires
Tsugi Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE