Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 2 Résultats Classements Options

Bojan Krkić et l'étiquette de « nouveau Messi »

Modififié
Il avait tout du « nouveau Messi » : appelé en sélection espagnole et buteur en Ligue des champions à 17 ans, auteur de 850 buts avec les équipes jeunes du Barça et de 41 buts en 163 matchs avec l’équipe première à 20 ans, Bojan Krkić avait réalisé des débuts dignes des plus grands. Seulement, à 28 ans, le voilà à Stoke City, en Championship (D2 anglaise). L’ex-futur prodige s’est confié à la BBC sur son parcours sinueux et sur la pression à Barcelone qui l’a poussé à fuir son cocon catalan.


« Beaucoup de joueurs sont insensibles à la pression. Il y en a qui la subissent. Ici, en Angleterre je ne la ressens pas et je peux jouer mon jeu » , a-t-il déclaré en écho à ses expériences en Espagne et en Italie où l’attente des fans et leur « folie » étaient insupportables pour lui. « Difficile » d’être sans cesse comparé à Messi : « Il marque trois buts par match. Si tu marques un but, tu n’es pas Messi. À Rome et Milan, ils m’attendaient comme le nouveau Messi. Ça ne m’a pas aidé. »

Assez parlé, il y a un choc à préparer contre Ipswich Town ! PHGC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article