Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. // Mondial 2022
  2. // Qualifs
  3. // Finlande-France

Toute bonne chose a une Finlande

Pour la troisième fois en un peu plus d'un an, l'équipe de France affronte la Finlande, cette fois à Helsinki. Un adversaire qui a donc vu de près cette équipe souffrir, reverdir et donc ce soir se projeter sur une année 2022 qui s'annonce cruciale dans le règne de Didier Deschamps.


Faut-il forcément équiper les Finlandais d’une casquette, d’un bleu de travail et d’une clé à molette pour se rendre compte que, depuis un poil plus d'un an, ils se chargent de faire le contrôle technique des Bleus à chaque fois que ces derniers passent devant leur garage ? La rencontre du 11 novembre 2020, en amical au Stade de France, avec une équipe largement remaniée et une défaite 0-2 au bout du compte, avait déjà mis en lumière certains dysfonctionnements dans la mécanique française : des habituels remplaçants pas totalement dans le ton et des difficultés face à des blocs aussi compacts qu’efficaces balle au pied. Typiquement le genre de lacunes qui coûteront cher quelques mois plus tard à l’Euro.



Après le cauchemar de Bucarest, ce sont ces mêmes Finlandais qui ont permis à cette sélection convalescente de chasser ses fantômes de l’été. À Lyon, dans un match qui comptait cette fois-ci, les Bleus s'étaient vengés 2-0, mettant fin à une série de cinq nuls consécutifs. Privé de Mbappé, Deschamps redonnait une chance à ce 3-4-1-2 qui avait fait défaut contre la Suisse. Grâce aux garanties apportées autant défensivement qu’offensivement (le trio Griezmann-Benzema-Martial avait été étincelant) aperçues ce soir-là, c’est dans ce système que les champions du monde en titre iront décrocher « deux des trois objectifs de l’année » fixés par DD : une Ligue des nations et une qualification pour le Mondial au Qatar, décrochée samedi dernier face au Kazakhstan. À placer dans un tableau plus large, cela signifie une septième participation consécutive à la reine des compétitions internationales, et la quatrième qualif' de suite dans un grand tournoi pour le sélectionneur Deschamps.

Terminus, tout le monde Deschamps ?


Ce mardi soir, c’est donc aux limites septentrionales du continent, contre cette nation qui a jalonné leur dernier tour de soleil, que les Français iront fermer cette drôle de séquence, dans un match sans grand enjeu, mais qui pourra, qui sait, donner quelques indications sur l’année à venir. En premier lieu celle de Didier Deschamps, forcément « heureux » de la façon dont les choses se sont goupillées après l’échec estival. « On peut ressortir les aspects négatifs (de 2021), tout n’a pas été parfait - autrement on aurait tout gagné -, mais l’équipe de France faisait partie des meilleures nations en début d’année et continue de l’être aujourd’hui » , diagnostiquait-il en début de mois, avant de préciser sa pensée vendredi dernier : « Comme durant toutes les années, il y a eu du mouvement, des jeunes joueurs, des nouveaux profils, quelques modifications... Il y a un acquis sur le terrain, à condition d’enlever nos dix minutes d’égarement de l’été (contre la Suisse après le but de Pogba, NDLR), et jusqu’à maintenant il y a eu de bonnes choses. [...] Ce groupe est toujours compétiteur, a toujours l’envie d’aller chercher ce qui se présente devant lui. » Au bout de la route, le Qatar donc.



Une compétition dont la sortie coïncidera avec la fin du contrat de Didier Deschamps. Déjà reconduit à quatre reprises (novembre 2013, février 2015, octobre 2017 et décembre 2019), son bail court jusqu’au 31 décembre 2022. Le dernier carré de l’Euro était inscrit sur le cahier des charges de l’actuel engagement et une nouvelle prolongation sera forcément conditionnée par les résultats dans l’Émirat. Pas forcément la meilleure des configurations pour un patron déjà pas mal secoué par les événements cette saison. Mais voilà, avec cet animal, on sait aussi que cette année mi-figue mi-raisin peut être un excellent terreau pour convaincre encore les derniers réticents. Certes, il a évoqué récemment la possibilité d'un avenir ailleurs. « J'aurai une vie après celle de sélectionneur, affirmait-il à Prime Video. Sincèrement, je ne sais pas laquelle, mais je sais qu'elle sera bien aussi. Il y a toujours la possibilité de basculer, de revenir dans un club. » Mais cet homme de défis, sous son apparente stabilité, a déjà été capable de renverser plusieurs fois la table pour se renouveler (du barrage retour contre l'Ukraine en 2013 au rabibochage avec Benzema) et aura forcément à cœur de prolonger le plaisir. À lui de trouver les solutions, à commencer ce mardi en donnant par exemple du temps de jeu conséquent à ses doublures et penser déjà à s'habiller pour l'hiver prochain.

Par Mathieu Rollinger
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.



Dans cet article


Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
Hier à 10:45 Seul remplaçant de son équipe, le coach de la réserve de l'US Granville (R1) entre en jeu 5
Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE