Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 10 Résultats Classements Options

Benzema, des hauts et aucun débat

Seuls trois êtres humains ont marqué plus de buts que Karim Benzema dans l’histoire de la Ligue des champions. Le reste, c'est de la littérature.

Modififié
Espen Johnsen, Carlos, Oleksandr Shovkovskyi, Raphael Schäfer, Allan McGregor, Edwin van der Sar, Sébastien Frey, Róbinson Zapata, Michael Rensing, Dida, Maarten Stekelenburg, Olivier Sorin, Hugo Lloris, Kenneth Vermeer, Ivan Kelava, Sergey Chepchugov, Dionysis Chiotis, Joe Hart, Fernando Muslera, Roman Weidenfeller, Rafl Färhmann, Manuel Neuer, Tomáš Vaclík, Vladislav Stoyanov, Simon Mignolet, Timon Wellenreuther, Andriy Pyatov, Johan Sellberg-Wiland, Arkadiusz Malarz, Rui Patrício, Pepe Reina, Nauzet Pérez, Sven Ulreich, Loris Karius. Parce que 34 victimes ne suffisaient pas à son tableau de chasse, Karim Benzema a décidé d’en ajouter une 35e, hier au Santiago-Bernabéu. La dernière pièce à sa collection s’appelle Ales Hruska. Plus qu’un homme, le gardien du Viktoria Plzeň est un chiffre. Un chiffre parmi d’autres qui ont le mérite de rappeler où en est Karim Benzema dans la hiérarchie des meilleurs buteurs de l’histoire de la Ligue des champions. Son coup de tête victorieux placé à la 11e minute face au champion de Tchéquie lui permet de totaliser 57 buts en C1 depuis le début de sa carrière. Seuls Ronaldo (120), Messi (105) et Raúl (71) ont fait mieux. Ruud van Nistelrooy (56) est désormais dans le rétroviseur et a rappelé – le temps d’une soirée en tout cas – qu’à l’échelle de Benzema, le « van » renvoie plus à une particule de nom de famille néerlandais qu’à un fourgon.


C’est un détail qui échappe parfois à Google Actualités, mais Karim Benzema est footballeur. Peu importe son degré d’implication dans « l’affaire de la sextape » et de celle toute fraîche dite de « la tentative d’enlèvement » , KB Nueve continue d’exercer sa profession et de le faire plutôt bien. Que l’on soit pro-Benzema, pro-Giroud ou pro-Raël, il faut se soumettre à une chose : personne n’est plus légitime que la justice pour statuer sur ces histoires que le natif de Bron traîne comme un boulet.

14 saisons de suite avec au moins un but en C1


Reste plus qu’à parler de football. La mauvaise foi n’est pas un crime, et libre à chacun de constater qu’après tout, l’équipe de France n’a pas eu besoin de l'avant-centre madrilène pour gagner la Coupe du monde cet été et que ouais, avant ses déboires judiciaires qui ont paralysé ses relations avec la FFF et Didier Deschamps, Benzema a traversé une longue période sans marquer avec les Bleus (20 heures et 22 minutes entre 2012 et 2013). C’est un fait et c’est aussi une autre époque. Depuis, Benzema a remporté quatre fois la Ligue des champions. On peut fermer les yeux sur cette réalité en se disant qu’après tout, ce sont avant tout les succès de Zidane et de Ronaldo, et que claquer des buts quand on est entourés d’Isco, Modrić et Kroos est à la portée du premier Gaëtan Laborde venu. On peut. Mais on peut aussi mettre en relief un chiffre mis à jour hier soir : cela fait quatorze saisons consécutives que Benzema marque au moins un but en Ligue des champions. La série s’arrêtera forcément un jour. En attendant, elle est là. Elle a débuté le 6 décembre 2005 lors d'un Lyon-Rosenborg, Benzema avait 17 ans. Comme hier, il jouait devant son public. Comme hier, cela se passait un mardi. Comme hier, il ouvrait le score en première période. Comme hier, son équipe allait s'imposer 2-1. Comme hier, le deuxième buteur de son équipe était brésilien (Marcelo hier, Fred il y a treize ans). La preuve qu'au fond, Karim Benzema n'a jamais vraiment changé.

Par Matthieu Pécot
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 2 heures Diego Maradona : « Mourinho est le meilleur coach du monde » 36
Hier à 18:00 Drame de la rue d’Aubagne : Mbappé va rencontrer le fils de l'une des victimes 94

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur