S’abonner au mag
  • Liga Nos
  • J33
  • Sporting-Benfica

Sporting-Benfica, malheur au vaincu

Par Steven Oliveira
Sporting-Benfica, malheur au vaincu

Plus en lutte pour le titre, le Benfica Lisbonne joue sa place en Ligue des champions sur le terrain de son rival du Sporting Portugal. Une situation qui ne se serait pas produite il y a encore un an, lorsque le Portugal avait le droit à trois places qualificatives en C1.

En lutte pour le titre il y a encore trois semaines, le Benfica Lisbonne a perdu tout espoir de conserver sa couronne pour la cinquième fois consécutive après sa défaite surprise le 28 avril dernier face à Tondela (2-3), deux semaines après avoir perdu sa place de leader au détriment du FC Porto, vainqueur sur le fil à l’Estádio da Luz (0-1). Deux défaites qui obligent désormais Benfica à regarder dans son rétroviseur où son colocataire de Lisbonne, le Sporting Portugal, est revenu à pleine vitesse pour atteindre le même nombre de points à deux journées de la fin. Autant dire, donc, que ce Derby de Lisbonne qui arrive ce samedi à l’Estádio José Alvalade sera électrique.

La chute au coefficient UEFA

Mais, plus que pour la rivalité entre ces deux clubs, ce match sera surtout une rencontre à plusieurs millions d’euros, le vainqueur étant quasi assuré de terminer deuxième, et ainsi attraper un barrage de Ligue des champions, tandis que le perdant devra lutter avec Braga pour arracher une place qualificative en Ligue Europa. Car oui, pour la première fois depuis la saison 2012-2013, le Portugal n’aura que deux places en Ligue des champions la saison prochaine. La faute à des parcours européens manqués, à l’image de cette saison où le Benfica Lisbonne a terminé dernier avec zéro point d’une poule pourtant accessible composée de Manchester United, du FC Bâle et du CSKA Moscou.

Un zéro pointé que le parcours honorable du Sporting Portugal – troisième de sa poule en C1 derrière le Barça et la Juve, éliminé en quarts de C3 par l’Atlético –, ne peut compenser. Qu’il semble loin le temps où le pays d’Amália Rodrigues plaçait trois clubs portugais (Porto, Benfica, Braga) en demi-finale de Ligue Europa. C’était pourtant il y a seulement sept ans. Moins performants depuis dans cette fameuse C3, grâce à laquelle le Portugal engrangeait la majeure partie de ses points UEFA, les clubs portugais ont de manière logique fait reculer le Portugal au coefficient UEFA, au point de se retrouver à la septième place du classement. Pour le plus grand malheur du Benfica Lisbonne qui pourrait dire adieu à huit saisons consécutives en C1 en cas de défaites chez le Sporting Portugal. Et ce, alors que les Águias ont rapporté la majeure partie des points du Portugal au coefficient UEFA. Cruel.

La réforme qui tombe mal

Désormais septième au coefficient UEFA – derrière la France et la Russie –, le Portugal va devoir batailler pour grimper les échelons avec moins de participants en Coupe d’Europe que ses deux concurrents. Une mission rendue d’autant plus compliquée avec cette nouvelle réforme de l’UEFA qui permet aux pays du top 4 de placer quatre clubs directement en phase de poules de C1. Une réforme validée par l’UEFA en mars dernier, soit au pire des moments pour le Portugal, qui entre 2012 et 2016 était solidement accroché au cinquième strapontin du coefficient UEFA et qui a laissé ce siège à la France, petit gagnant de cette nouvelle réforme.

Et, comme une mauvaise nouvelle n’arrive jamais seule, le coefficient UEFA ne prenant en compte que les cinq dernières saisons, le Portugal va perdre les points de sa saison prolifique 2012-2013 et la finale de Ligue Europa du Benfica Lisbonne. C’est donc avec un retard conséquent sur la Russie que le Portugal va tenter d’amorcer son retour au sommet en Europe, tout en surveillant l’Ukraine qui revient fort derrière. Mais, plus que pour les places européennes manquantes, cette septième place du Portugal peut surtout avoir des conséquences sur le mercato où bon nombre de joueurs vont désormais préférer la Russie, ou la Turquie, qui possède le même nombre de clubs en C1. Un futur sombre que le gagnant du Derby de Lisbonne tentera d’embellir en s’offrant une belle épopée en Ligue des champions la saison prochaine. Pendant que le perdant tentera de redorer le blason des clubs portugais en C3.

Dans cet article :
Dans cet article :

Par Steven Oliveira

Articles en tendances
31
Revivez OM-Shakhtar (3-1)
  • C3
  • Barrages
  • OM-Shakhtar (3-1)
Revivez OM-Shakhtar (3-1)

Revivez OM-Shakhtar (3-1)

Revivez OM-Shakhtar (3-1)
10
Revivez la victoire de Brest contre l'OM (1-0) !
  • Ligue 1
  • J22
  • Brest-OM
Revivez la victoire de Brest contre l'OM (1-0) !

Revivez la victoire de Brest contre l'OM (1-0) !

Revivez la victoire de Brest contre l'OM (1-0) !
Logo de l'équipe Nantes
04 Nicolas PALLOIS (fcn) - 23 Randal KOLO MUANI (psg) during the Ligue 1 Uber Eats match between Football Club de Nantes and Paris Saint-Germain at Stade de la Beaujoire on February 17, 2024 in Nantes, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport)
04 Nicolas PALLOIS (fcn) - 23 Randal KOLO MUANI (psg) during the Ligue 1 Uber Eats match between Football Club de Nantes and Paris Saint-Germain at Stade de la Beaujoire on February 17, 2024 in Nantes, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport)
  • Ligue 1
  • J22
  • Nantes-PSG (0-2)
Paris l’emporte aux forceps à Nantes

Paris l’emporte aux forceps à Nantes

Paris l’emporte aux forceps à Nantes

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Benfica

Logo de l'équipe Toulouse
Angel Di Maria of Benfica Lisbonne, Stijn Spierings of Toulouse Football Club during the UEFA Europa League match between Toulouse Football Club and Sport Lisboa e Benfica at Stadium de Toulouse on February 22, 2024 in Toulouse, France. (Photo by Loic Cousin/Icon Sport)
Angel Di Maria of Benfica Lisbonne, Stijn Spierings of Toulouse Football Club during the UEFA Europa League match between Toulouse Football Club and Sport Lisboa e Benfica at Stadium de Toulouse on February 22, 2024 in Toulouse, France. (Photo by Loic Cousin/Icon Sport)
Frustré par Benfica, Toulouse s'arrête là

Frustré par Benfica, Toulouse s'arrête là

Frustré par Benfica, Toulouse s'arrête là

Fábio Coentrão