S’abonner au mag
  • Euro 2016
  • Groupe E

Revivez Italie – Suède (1 – 0)

Par
Revivez Italie – Suède (1 – 0)
-

À jouer

C’EST TERMINÉ SUR CETTE VICTOIRE ITALIENNE SUR LE FIL !!! Eder délivre la Squadra Azzura d’un but en solo à la 89e minute. On n’a pas assisté à un très grand match, comme d’hab en fait, mais encore une fois c’est un pion dans les derniers instants qui relève un peu le niveau général. Les Italiens s’en contenteront, les voilà qualifiés pour les 8e. Allez, merci d’avoir suivi ce match avec nous. Des bises, on vous kiffe !

Et Zalatan qui s’écroule dans la surface italienne et tout le banc suédois s’est levé comme un seul homme !!!!

Carton jaune pour Gianluigi Buffon.

Buffon joue la montre. Fallait pas s’attendre à autre chose de sa part, ahahah, le malinoi !

Candreva qui se la joue solo n’était pas loin de clouer les Suédois au pilori ! Parade d’Isaksson et corner pour la Squadra Azzura. Franchement, on va arrêter de se farcir les 88 premières minutes de chaque match de l’Euro, hein !

LE VOILA LE BUT D’EDER !!!!!!!!!! GOOOOAAAALLLLLLLLLLLL !!!! JE RESTE AU BERCAIL !

C’est bon les gars, j’ai booké mon vol Paris-Ottawa et les valises sont prêtes.

Changement pour la Suède. Marcus Berg remplace John Guidetti.

Corner suédois, tête manquée de Grandqvist. Génial. Sinon le réalisateur nous fait enfin un gros plan des tribunes suédoises. Manque de pot, le mec choisit deux cageots…

LA BARRE TRANSVERSALE SUR CETTE TÊTE DE PAROLO !!!! C’EST DE LA FOLIE DANS LE STADE, DANS LA VILLE, DANS LE MONDE !

Changement pour Suède. Carl Oscar Lewicki remplace Albin Ekdal.

Changement pour la Suède. Jimmy Durmaz remplace Emil Forsberg.

Ali Ahamada n’aurait pas fait tâche dans l’un ou l’autre des buts aujourd’hui.

Les Italiens tentent un peu tout et surtout n’importe quoi. Un centre de Giaccherini que presonne ne reprend, une demi-frappe de Candreva, contrée. Pfffff, que c’est laborieux.

Second changement pour l’Italie. Papi Thiago Motta remplace grand-père Daniele De Rossi.

HORS-JEU DE ZLATAN MAIS IL N’EMPÊCHE, QUEL PUTAIN DE GROS RATÉ !!!! LE MEC ÉTAIT A 50 CM DES BUTS !

Les Toulousains présents au stade sont en train de le quitter. Ben ouais, ils ne comprennent pas pourquoi il y a autant de bruit dans leur Stadium.

Carton jaune pour Daniele De Rossi suite à un raclage trop appuyé sur Kallström. Le coup-franc lointain tapé par l’ancien Lyonnais est bloqué dans les airs par Gigi.

Pour vous dire, Conte se sent obligé d’applaudir un changement d’aile complètement miteux de Barzagli…

Pour ceux qui ne regardent pas le match, ne m’en voulez pas si je ne commente aucune action. IL N’Y EN A PAS.

Allez, Lindelöf qui passe easy, en fouine, entre deux Italiens ! Derrière, pour changer, le centre moyen est contré en corner.

Et voilà, il suffisait qu’on zappe vite fait sur « Des chiffres et de lettres » pour que l’Italie se créée une demi-occase ! Mouais enfin, le centre de Candreva est encore une fois bien capté par Isaksson…

AHHHH L’ÉNORME RETOUR DE KALLSTRÖM SUR GIACCHERINI EN PLEINE SURFACE !!!

Premier changement pour l’Italie. Simone Zaza remplace Graziano Pellè. Il fallait forcément faire quelque chose, on va maintenant voir si Conte à eu du pif.

Honnêtement, j’ai attendu le plus longtempS possible mais là le constat est flagrant et on ne peut y couper. C’est MOOOOUUUUU…

Entre Guidetti et la défense italienne, une histoire d’amour est en train de naître.

Le centre de Candreva, beaucoup trop sur Isaksson, rend Conte furieux.

Je vous promets que si ça se termine à 0-0, j’arrête le foot, je pars me construire une cabane au Canada et je vais commenter du hockey.

Bordel Lindelöf, c’est quoi ce centre de daube ??? MAIS SORTEZ-LE !

Conte aurait-il poussé une gueulante à la pause ? En tous cas on sent une autre motivation du côté italien. Reste maintenant à concrétiser ça par un but foireux.

Après un premier corner plutôt pas mal tapé de la part de Florenzi, la deuxième tentative est bloquée par le grand fils d’Isak.

Pellè donne le ton et tente sa chance d’une petite reprise de volée. Ce n’est pas cadré mais on ne va pas se plaindre, lui au moins il essaye quelque chose.

Guiudetti a le nez dans le gazon et pleure toutes les larmes de son coprs. Il était au duel avec qui ? Ah oui, Chiellini. Ceci expliquant cela. Un bon gros block de l’Italien alors que le ballon était à 20 bornes des deux joueurs.

Et ça commence par une bouse de Johansson à la relance, directement en touche ! Ça va offrir une possibilité aux Italiens de se positionner très haut dans le camp adverse.

Allez, c’est le début d’une énormissime deuxième mi-temps !!!

Bon ben même pas de photo… Notre admin bug. Youhou, ça sent bon cette histoire ! Bref, on va repartir, les 22 pingouins sont de retour sur la pelouse.

C’est la pause au Stadium et non, on ne va pas se mentir, c’est loin d’être un régal. L’Italie est méconnaissable, rien à voir avec sa prestation face à la Belgique. En face, la Suède tente des trucs sans vraiment avoir de réussite. Allez, à tout de suite les poneys !

Les Swedish continuent de centrer depuis le côté droit. Problème, c’est toujours aussi bidon.

« Chiellini va s’accrocher à lui comme une teigne ». Euh ok… une tique ça passe aussi, Liza.

Panique dans la défense italienne !!! Le pompier Chiellini est encore et toujours là pour éteindre le feu et dégager en corner.

Guidetti essaye de réveiller le Stadium. Manque de pot sa frappe est pérave et s’envole dans la tribune Brice Taton. RIP bonhomme, au passage.

Là c’était chaud avec ce superbe contrôle de Candreva côté droit enchaîné par un centre dangereux ! Il a fallu un tacle salvateur pour sortir le danger. Voilà, toujours se méfier d’un Italiens qui dort.

Et allez, les supporters suédois qui commencent à chambrer les Italiens avec des « Olé » sur chaque passe. Faut s’détendre les loustics, vous allez vous manger un scud de Candreva tout à l’heure, ça vous fera les pieds.

Jusqu’ici, l’animation offensive italienne se résume à… Ben à rien, walou, que dalle, peau de zob.

Bon à un moment donné les Suédois ils ont fait un concours pour savoir lequel fera le plus de centres tout pourris ou quoi ?

Les Italiens, on est sûr de chez sûr que ce sont les mêmes que contre les Diables Rouges ? Non parce que là c’est le jour et la nuit…

Loin de moi l’idée de vous niquer votre aprem, mais je commence à me demander si je ne suis pas un peu un chat noir. Hier c’était laid, c’était moi. Aujourd’hui c’est pas forcément plus sexy, et c’est toujours moi. Allez les amis, je vous laisse !

Il est pas beau notre Kimy Källström national avec son numéro 9 sur le dos ?

Bon bah la dalle est clairement du côté suédois. Les hommes de Conte ont abusé des moules-frites lors de la 1ère journée et les voilà tout bedonnant. Donc bafouillant. Donc décevant.

De toute façon, Monsieur Kassai avait sifflé faute. Toujours pas d’énormes occases jusqu’ici, donc.

LA TÊTE DE ZLATAN QUI FRÔLE LA BARRE DE GIGI SUITE A UN COUP-FRANC BIEN TAPÉ !

Et voilà, à chaque fois qu’on tresse des louanges aux Italiens, comme après la Belgique, les mecs déçoivent… En fait ils kiffent cette position d’éternels outsiders.

Pour aller au charbon face à la défense de la Juve, t’as intérêt de prévoir du rechange. S’ils peuvent te foutre à poil, ils n’hésiteront pas les gaziers.

Granqvist est auteur d’une faute dans la surface italienne. Au ralenti, on dirait plutôt qu’il fait tout ce qu’il peut pour éviter de se faire prendre en sandwich et arracher le maillot pour l’arrière garde-italienne.

Le gros déboulé d’Ekdal sur le côté droit mais l’immense Chiellini est toujours là pour foutre le pied où il faut et repousser le ballon en corner !

Pas pour longtemps, le ballon est déjà de retour dans les pieds suédois.

Il aura fallu un dégagement tout pété d’Isaksson pour voir enfin les Italiens amener le danger dans la surface adverse.

Bonne combinaison des Nordistes avec un Ibra en mode chef d’orchestre. Les joueurs se montrent tous hyper dispos, ça bouge bien, et l’Italie souffre carrément depuis quelques minutes. Ah ben oui, ce ne sont plus les Belges en face les mecs !

Pour ceux qui ont le luxe de pouvoir se mater la rencontre en scred, bien à l’abri du regard du patron ou du prof de maths, on est d’accord que le début de match suédois est plutôt sexy ? En tous cas ils n’ont pas l’air de craindre les futurs champions d’Europe !

Ouhhhh l’arbitre qui annihile une action suédoise. La faute à Ibra, ce grand couillon, alors que Guidetti avait réalisé un joli enchaînement technique dans un tout petit espace.

Et la voilà la première frappe italienne avec une petit tentative de Florenzi ! Pas franchement de quoi emmerder le portier suédois qui capte la balle sans problème et relance son équipe.

0 occase italienne mais Isaksson a déjà pu caresser le cuir pas mal de fois. C’est toujours bon pour se chauffer.

Même la pelouse du Stadium, très souvent crado cette saison, a décidé de se mettre sur son 31. Tout est réuni pour que ça glisse délicatement !

Pour l’instant les hommes de Conte choisissent de passer par les ailes. Les centres ne sont pas forcément moches, mais Isaksson fait le boulot.

C’est mal botté mais ça n’empêche la bande à Zlatan de rester très haut dans le camp des Ritals. Oui, oui, Ritals. Ca va, on va pas commencer à se la jouer chochotte.

Ibra obtient un bon premier coup-franc suite à une main italienne. Larsson et Kimy sont au ballon.

On a déjà un élément de réponse. La Squadra Azzura a débuté le match en laissant la boule aux Suédois même si Pellé s’essaye à un centre Mendyesque. Sortie de but pour l’ami Isaksson.

ET CA COMMENCE FORT AVEC UN GROS DUEL ENTRE LE Z ET CHIELLINI DANS LA SURFACE !!! Les Suédois commencent très fort ce match !

C’est peut-être pas un atelier de couture ici, mais ces deux couleurs sur la pelouses, ça claque sévère.

La première question à se poser d’entrée c’est: est-ce que les Italiens vont choisir de tenir le ballon ? Réponse très très vite.

ALLEZ ON EST PARTI ET JE VOUS PROMETS QUE CA VA ENVOYER DU LOURD !!!

Ils doivent être bien emmerdés les journalistes italiens: pas de polémique possible sur la manière de chanter l’hymne. Les pauvres…

IL EST LA L’HYMNE DE LA SQUADRA AZZURA !!!

Entrée des gladiateurs dans l’arène toulousaine. Il fait beau, il y a de la couleur, on va se RÉ-GA-LER les zouzs !

Petit échange amical entre deux monstres, le Z et Gigi, dans le couloir du Stadium. « Parce que t’as cru que t’allais ma mettre un pion ? Arrête, même l’énormissime Lukaku je l’ai mangé l’autre soir! »

Il y a un truc que j’attends depuis hier soir, c’est de voir le gourou Gigi Buffon qui entre en transe durant l’hymne italien. VIBRATION GARANTIE AVEC CE GRAND ENFANT BARBU !!!

Oh bordayl vous me foutez la pression ! Je vais essayer de ne pas être le CR7 de la sélection portugaise. C’est maintenant qu’on va voir s’il y a du mental sous ce cerveau de moineau.

En réalité, ce qu’on veut avant tout, c’est du jeu, de la passion, des rires, des larmes, des tacles et des petits ponts. Bref, du vrai foot ! Et vu la fin de saison du Téf, on va croire que l’esprit rôde encore autour du Stadium.

@RaveyClub C’est mort. Plutôt crever ! T’as cru que j’avais une gueule de chat noir ou bien ?

@BayerLeverkusec voilà déjà une petite vidéo qui devrait te permettre de patienter. Où quand la ville rose est envahie par une marée jaune. Joli mélange de couleurs !

Salut les lamantins et bienvenue chez vous pour ce premier match de la journée sur sofoot.com ! Au programme aujourd’hui, un Italie-Suède aussi coloré qu’alléchant. Quoi de mieux pour commencer la journée et se préparer au week-end ? Que vous soyez au bureau, au boulot, en cours ou chez le dentiste, on s’en fout, débrouillez-vous pour être avec nous, car il n’y a que ça qui compte.

Par

Articles en tendances
31
Revivez OM-Shakhtar (3-1)
  • C3
  • Barrages
  • OM-Shakhtar (3-1)
Revivez OM-Shakhtar (3-1)

Revivez OM-Shakhtar (3-1)

Revivez OM-Shakhtar (3-1)
11
Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)
  • Ligue 1
  • J23
  • PSG-Rennes
Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)

Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)

Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)
Logo de l'équipe Lille
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
  • France
  • Arbitrage
Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs
41
Revivez OM-Montpellier (4-1)
  • Ligue 1
  • J23
  • OM-Montpellier
Revivez OM-Montpellier (4-1)

Revivez OM-Montpellier (4-1)

Revivez OM-Montpellier (4-1)

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine