S’abonner au mag
  • France
  • Paris Saint-Germain

Oui, Lionel Messi doit présenter le trophée de Coupe du monde au Parc des Princes

Par Nicolas Kssis-Martov
Oui, Lionel Messi doit présenter le trophée de Coupe du monde au Parc des Princes

L'idée que Lionel Messi puisse fêter son titre mondial en France, dans l'enceinte parisienne, a choqué beaucoup d'esprits chagrins après la finale malheureuse des Bleus. Mais, sur bien des aspects, présenter le trophée n'aurait rien d'indécent, au regard de ce qu'est devenu le football moderne, le PSG et même cette Coupe du monde.

La rumeur a un peu secoué les réseaux sociaux juste après la triste finale. Lionel Messi aurait demandé à présenter le trophée de la Coupe du monde au Parc des Princes, sous les couleurs de son club, le PSG. Bien que rapidement démentie de part et d’autre, cette information a suscité de nombreuses réactions indignées. Elle survenait, il est vrai, alors que les Argentins s’enjaillaient sans guère de modération ou de retenue, sans parler de respect envers l’équipe de France vaincue. Leur succès était clairement notre échec. Kylian Mbappé avait notamment servi de bouc émissaire, avec parfois des relents racistes de la part d’une partie de certains inconditionnels de l’Albiceleste. Ce climat rendait pour tout dire improbable, voire impossible, une séquence émotion à Paris autour de Lionel Messi. La réaction du public, voiredes politiques qui jouent si facilement la corde patriotique dans le football, aurait inévitablement transformé ce moment en une kermesse d’hostilité et de démagogie. Ni la Pulga ni la direction du PSG ne sont à ce point masos pour l’avoir envisagé sérieusement. Du moins, il faut l’espérer.

Le capitalisme n’a pas de nation

Toutefois, est-ce que sur le fond un tel geste, lever la Coupe du monde devant les tribunes du Parc des Princes, s’avérerait irrationnel ou illogique. Bien sûr, malgré la volonté de rachat de la part de QSI, le stade de la capitale reste un lieu emblématique du sport tricolore, ou de nombreuses pages glorieuses se sont écrites. Et le « profaner » pour honorer un sacre remporté au détriment de la sélection nationale constituerait symboliquement un blasphème, bien plus fort même que le triomphe portugais en 2016 au Stade de France contre les hommes de Didier Deschamps. Cependant, il doit demeurer frustrant pour le propriétaire qatari du PSG d’être privé de cette évidente consécration de sa stratégie d’investissement dans le football. En matière de storytelling, de relation avec les supporters ou même la corbeille des invités VIP (politiques ou autres), il aurait été autrement plus profitable que l’enfant de Bondy, si chèrement conservé dans l’effectif, enchaîne le tour du terrain avec le trophée dans les bras. Néanmoins la venue de l’Argentin répondait aussi à ce type de projet. À défaut d’une C1, des Ballons d’or et donc une Coupe du monde. Qui plus est celle du Qatar. Une belle revanche pour l’émirat qui s’est senti décrié en France à cette occasion (enfin, par quelques médias et ONG, mais c’était apparemment trop).

Imaginer le PSG exclusivement comme un club « français » , c’est de fait ne rien comprendre à l’évolution de la nature et du fonctionnement du foot pro en Europe depuis l’arrêt Bosman et depuis l’arrivée massive des investisseurs étrangers, et en particulier récemment en Ligue 1. Le capitalisme reconnaît la réussite et ignore les nations. Il ne s’agit pas de négliger la sensibilité de ceux qui auraient été bouleversés par une telle scène « à domicile » , qui l’aurait prise comme un clou supplémentaire enfoncé dans la fierté nationale. En retour, qu’un grand joueur comme Lionel Messi, si bien payé et en train de négocier sa prolongation, puisse remercier son employeur en lui apportant la preuve de la dernière ligne de son prestigieux CV n’a rien finalement de surprenant. Il l’aurait certainement accompli au Nou Camp. On peut se réjouir que la digue nationale tienne encore, sans pour autant être dupe de la part d’hypocrisie qui enrobe cette non-présentation.

Dans cet article :
Dans cet article :

Par Nicolas Kssis-Martov

Articles en tendances
00
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
  • Ligue 1
  • J24
  • Monaco-PSG
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
03
Live : Lyon-Lens (0-2)
  • Ligue 1
  • J24
  • Lyon-Lens
Live : Lyon-Lens (0-2)

Live : Lyon-Lens (0-2)

Live : Lyon-Lens (0-2)
00
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
  • Coupe de France
  • Quarts
  • OL-Strasbourg
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
Logo de l'équipe Olympique Lyonnais
Kevin DANSO of Lens celebrate after scores during the Ligue 1 Uber Eats match between Lyon and Lens at Groupama Stadium on March 3, 2024 in Lyon, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport)   - Photo by Icon Sport
Kevin DANSO of Lens celebrate after scores during the Ligue 1 Uber Eats match between Lyon and Lens at Groupama Stadium on March 3, 2024 in Lyon, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport) - Photo by Icon Sport
  • Ligue 1
  • J24
  • Lyon-Lens (0-3)
Les notes de Lyon-Lens

Les notes de Lyon-Lens

Les notes de Lyon-Lens
Logo de l'équipe France féminines
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images)  Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images)   - Photo by Icon Sport
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images) Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images) - Photo by Icon Sport
  • Ligue des nations
  • Finale
  • Espagne-France (2-0)
Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Logo de l'équipe Paris Saint-Germain
Takefusa KUBO of Real Sociedad and Bradley BARCOLA of PSG during the UEFA Champions League match between Paris Saint-Germain and Real Sociedad de Football at Parc des Princes on February 14, 2024 in Paris, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport)
Takefusa KUBO of Real Sociedad and Bradley BARCOLA of PSG during the UEFA Champions League match between Paris Saint-Germain and Real Sociedad de Football at Parc des Princes on February 14, 2024 in Paris, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport)
Près de 200€ à gagner avec PSG & Bayern (+100€ de bonus en CASH offerts) !

Près de 200€ à gagner avec PSG & Bayern (+100€ de bonus en CASH offerts) !

Près de 200€ à gagner avec PSG & Bayern (+100€ de bonus en CASH offerts) !

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Argentine

Lionel Messi