S’abonner au mag
  • France
  • Paris Saint-Germain

L’importance du numéro 10 au Paris-SG

Par Mathieu Faure
L’importance du numéro 10 au Paris-SG

Zlatan Ibrahimović parti, le numéro 10 de la capitale cherchait un nouveau poitrail à épouser. Hatem Ben Arfa n’a pas voulu s’y risquer. Marco Verratti, lui, s’engouffre dans la brèche sans aucune peur. Il faut dire que dans la capitale, le numéro 10 est une histoire de caresseurs.

C’était le mercredi après-midi. On avait goûté et le Club Dorothée démarrait. Au fond, un seul dessin animé nous intéressait. Olive et Tom. Pour Olivier Atton, le premier numéro 10 de nos vies. Dans le football, deux postes font rêver quand on a 8 ans. Celui de gardien de but pour l’attirail casquette-gants et celui de numéro 10. Le meneur de jeu. Le taulier. Dans l’imaginaire des gens, le « 10 » sur un terrain de football est sacré. Souvent synonyme de meilleur joueur. C’est Pelé à 17 piges lors du Mondial 1958, c’est Diego Maradona, Michel Platini, Zinédine Zidane, Zico, Totti, Del Piero, Messi. Alors quand Marco Verratti a décidé d’assumer le numéro laissé vacant par Zlatan Ibrahimović, les romantiques se sont émus. Marco Verratti est le vrai directeur du football du club de la capitale. Le numéro 10 lui revient de droit. Et au sein du club parisien, ce n’est pas rien. Alors oui, il y a bien eu une période compliquée, entre 2003 et 2010, puisque le célèbre numéro a squatté le dos, successivement, de Branko Bošković, Marcelo Gallardo, Vikash Dhorasoo, Souza et Stéphane Sessègnon. Des joueurs qui, au final, n’auront jamais été au bon moment dans la capitale. À l’exception de ce septennat, le « 10 » parisien a une histoire, une signification, un ADN. Pour comprendre l’héritage que s’apprête à recevoir Marco Verratti, il faut remonter dans les années 70. Quand le PSG est un club nouveau-né et encore en D2. Son premier meneur de jeu s’appelle Jean-Pierre Dogliani. Il est beau à voir jouer, fin, svelte avec des bouclettes façon « Soirée Disco » . Dogliani, c’est le premier numéro 10 de la capitale. Celui qui envoie le club en première division et pose fièrement avec Johan Cruyff en maillot Hechter lors d’un amical disputé au Parc des Princes. À l’époque, les numéros n’étaient pas attribués sur l’ensemble d’une saison. Mais quand Dogliani jouait, il enfilait le 10. L’histoire débute là. Dans les années 80, c’est un enfant de la maison qui effectuera quelques sorties avec le « précieux » en guise de sac à dos. Il a une tête de coquin, façon Edmond Vidal du gang des Lyonnais. Normal, ils viennent du même coin. Luis Fernandez, l’enfant des Minguettes, jouera avec le 10 sur le dos au PSG. Un 10 qui jouait comme un 8 et donnait des coups comme un 6. Un footballeur total au sens premier du terme. Il faudra finalement attendre 1991 et l’arrivée de Valdo pour que Paris et son numéro 10 épousent le Brésil. Comme une évidence.

Valdo, premier « 10 » à temps plein

Entre 1991 et 1995, le numéro ne va pas quitter le dos de Valdo. Un Lionel Richie remixé avec Zico. Valdo voyait tout, s’engouffrait partout et maîtrisait la feinte de corps comme personne. Valdo, l’homme de l’ombre du PSG-Real de 1993. Le premier « 10 » de la Ligue des champions, celle qui se dispute avec l’écusson sur la manche. Valdo a pérennisé le « 10 » , son successeur va le rendre mythique. Souza Vieira de Oliveira dit Raí. Capitaine Raí sur la fin, quand il aura pris du galon. Raí, c’est le CV parfait : capitaine du Brésil, petit frère de Sócrates, grand, port altier, buteur et gentleman. Le bonhomme va porter fièrement le 10 entre 1995 et 1998. Inoubliable. Son successeur aurait dû l’être aussi. Lors de PSG-Monaco disputé en mars dernier, il a d’ailleurs été acclamé par le Parc des Princes comme un empereur romain alors qu’il n’a rien gagné dans la capitale. Lui, c’est Jay-Jay Okocha. L’archétype du « 10 » moderne : fantasque, technique, inventeur, dribbleur et cher. Très cher. Trop pour le PSG d’après Denisot qui s’écroule. Okocha alternera les gestes de génie et les siestes sportives. Pas grave, il envoie du rêve. Mais moins que l’homme qui va suivre dans la numérologie. Alors qu’il a débarqué avec le 21, Ronaldinho hérite du « 10 » en 2002. Il vient d’être sacré champion du monde et va s’envoyer pendant un an avec le totem dans le dos. Ronnie, le numéro 10 parfait : « R10 » . Une marque déposée qui va mettre sept ans avant de retrouver un propriétaire digne de ce nom en la personne de Luis Nenê. Encore un Brésilien. Certes, l’écarteur de narines sur crampons n’était pas le plus esthétique, mais il a nettoyé des lunettes à en faire pâlir Atol, les opticiens. Et puis Zlatan Ibrahimović est arrivé. On connaît la suite. Le présent s’appelle Marco Verratti. Une évidence. Un frisson permanent. D’aucuns seraient intimidés à l’idée de succéder à ces monstres. Marco va emballer tout ça d’un râteau devant sa surface. Le directeur du football.

Dans cet article :
Dans cet article :

Par Mathieu Faure

Articles en tendances
11
Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)
  • Ligue 1
  • J23
  • PSG-Rennes
Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)

Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)

Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)
Logo de l'équipe Lille
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
  • France
  • Arbitrage
Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs
41
Revivez OM-Montpellier (4-1)
  • Ligue 1
  • J23
  • OM-Montpellier
Revivez OM-Montpellier (4-1)

Revivez OM-Montpellier (4-1)

Revivez OM-Montpellier (4-1)
00
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
  • Coupe de France
  • Quarts
  • OL-Strasbourg
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
Logo de l'équipe France féminines
Players of France during the semi-final UEFA Women's Nations League football match between France and Germany at OL Stadium on February 23, 2024 in Decines-Charpieu, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport)
Players of France during the semi-final UEFA Women's Nations League football match between France and Germany at OL Stadium on February 23, 2024 in Decines-Charpieu, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport)
  • Ligue des nations
  • Demies
  • France-Allemagne (2-1)
Les Bleues enfoncent l'Allemagne et s'envolent pour la finale

Les Bleues enfoncent l'Allemagne et s'envolent pour la finale

Les Bleues enfoncent l'Allemagne et s'envolent pour la finale

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Marco Verratti

02
Revivez Nantes - PSG (0-2)
Revivez Nantes - PSG (0-2)

Revivez Nantes - PSG (0-2)

Revivez Nantes - PSG (0-2)
09
Revivez la large victoire du PSG contre Revel
Revivez la large victoire du PSG contre Revel

Revivez la large victoire du PSG contre Revel

Revivez la large victoire du PSG contre Revel
52
Revivez la victoire du PSG contre Monaco (5-2)
Revivez la victoire du PSG contre Monaco (5-2)

Revivez la victoire du PSG contre Monaco (5-2)

Revivez la victoire du PSG contre Monaco (5-2)
00
Revivez la qualification de l'Italie (0-0)
Revivez la qualification de l'Italie (0-0)

Revivez la qualification de l'Italie (0-0)

Revivez la qualification de l'Italie (0-0)

Actus R. de Assis Moreira