S’abonner au mag
  • Europe
  • Bilan
  • Équipe type

L’équipe type du week-end du 19 mai 2015

Par Gabriel Cnudde
L’équipe type du week-end du 19 mai 2015

Cette fois, c'est terminé de partout. Le PSG, champion mon frère, et le Barça viennent rejoindre la Juventus, le Bayern et Chelsea sur le toit de l'Europe. Si on ne devait en retenir que onze de cette nouvelle série de sacres, ce serait eux. Ils sont l'équipe du week-end.

Steve Mandanda

Ce dimanche, Steve a été élu meilleur gardien de but de la saison. Forcément ravi, il est allé féliciter le meilleur coach, Pascal Dupraz, le meilleur espoir, Lucas Digne, et le meilleur joueur, Serge Gakpé. Vivement la prochaine cérémonie du Ballon d’or !


Défenseurs

Santiago Gentiletti

Le destin est un sacré coquin. Le 21 septembre dernier, pour sa troisième apparition en Serie A, le défenseur de la Lazio se fait les ligaments croisés du genou sur la pelouse de Marassi, face au Genoa. Le 16 mai, soit huit mois plus tard, il fait son grand retour… à Marassi, face à la Sampdoria. Et évidemment, c’est lui qui offre les trois points à son club, en marquant… du genou. Propre.

Naldo

En plus d’avoir marqué le but de la victoire face au Borussia Dortmund, Ronaldo Aparacido Rodrigues a relancé le grand débat sur les surnoms. Si on doit enlever les deux premières lettres du nom de chaque footballeur, les légendes vont en prendre un coup. N’est-ce pas, Uijff, Radona et Tthäus ?

Rodéric Filippi

Une tête rageuse avant la fête. Le Gazélec est officiellement promu en Ligue 1 pour la première fois de son histoire. La vraie question maintenant, c’est de savoir si le GFC et le Sporting s’allieront pour fonder le FCCM. Le Front corse contre Moustache.

Tyler Blackett

Entré en jeu à la place de Rojo lors du choc face à Arsenal, Tyler a eu le malheur de dévier la frappe de Walcott dans ses propres filets. Du coup, les Red Devils ont dû se contenter d’un match nul et ont sans doute dit adieu à la troisième place de la Premier League. Dommage.


Milieux

Blaise Matuidi

Comme le football est parfois un sport juste, c’est un des meilleurs Parisiens de la saison qui a ouvert le score face à Montpellier pour offrir le titre de champion de France au PSG. « Champions mon frère, champions mon frère, champions, champions, champions mon frère ! »

Lionel Messi

Alors qu’il était censé remonter là-haut rejoindre les siens après son passage sur terre, Lionel a décidé de rester un week-end de plus, histoire d’offrir au Barça un nouveau titre de champion d’Espagne. S’il est resté, c’est sûrement que le championnat de football doit être naze au Paradis.

Steven Gerrard

709 matchs, 186 buts et 17 ans d’amour réciproque entre le capitaine des Reds et son public. Une page du football moderne s’est tournée ce samedi à Anfield, où SG8 a disputé son dernier match. « Je suis dévasté à l’idée de ne plus jouer devant ces supporters. » Eux, ils sont dévastés à l’idée de ne plus pouvoir scander son nom.


Attaquants

Nils Petersen

Quelques minutes après son entrée en jeu, Petersen est allé crucifier Neuer pour offrir une victoire surprise à Fribourg. Le Bayern Munich est certes champion d’Allemagne, mais le Bayern Munich reste tout de même sur trois défaites consécutives en championnat.

Álvaro Morata

Morata a vraiment passé une belle semaine. Après avoir offert une finale de Ligue des champions à la Vieille Dame, c’est lui qui est allé lui offrir la victoire sur le terrain de l’Inter Milan. Une belle demi-volée et une certitude : l’ancienne Merengue a toujours aussi bon goût.

Domenico Berardi

De semaine en semaine, la situation de l’AC Milan est de plus en plus triste. Ce dimanche, le bourreau des hommes d’Inzaghi s’appelait Berardi. Domenico Berardi. Un triplé pour lui, deux cartons rouges pour Milan et une victoire de Sassuolo. Comment dit-on déjà ? Ah oui, BASTA !


Remplaçants

Évariste Ngolok

Il est là, le nom complètement fou de l’équipe du week-end. Pour se faire une idée de la rareté de ce prénom, il suffit de se dire que le seul Évariste connu est mort en duel à 20 ans. Ses duels, Ngolok les a remportés, et est même allé marquer son petit doublé face au FC Malines.

André Ayew

À bien y regarder, c’est peut-être pour André qu’il aurait fallu déployer une banderole « No se va ! » Encore buteur face au LOSC, l’attaquant a confirmé dans la foulée qu’il quitterait le club en fin de saison, sans toutefois préciser la destination de son transfert. Ouvrir un magasin de chaussures ?

Michael de Leeuw

Non, le match le plus fou de la journée de dimanche n’était sûrement pas le Manchester United–Arsenal tant attendu, mais bien le NAC Breda–FC Groningue. 4 buts à 5 ! Dont trois de cet homme, dont on ne sait même pas comment prononcer le nom de famille.

Sadio Mané

Dans le mano a mano face à Aston Villa, c’est Mané qui a marqué trois fois. En seulement 2 minutes et 56 secondes, s’il vous plaît ! Il chasse Robbie Fowler et ses 4 minutes et 33 secondes et prouve que parfois, ça peut être bien de faire ça très vite.

Cristiano Ronaldo

Il l’a fait ! CR7 a fait tomber Barcelone en inscrivant un triplé, ses 43e, 44e et 45e buts en Liga. Tout simplement incroyable. Réveillé en sursaut à la 90e minute, Cristiano a compris qu’il s’était tout simplement planté d’équipe. Que c’est cruel pour lui.

Laurent Blanc

Un bref et simple hommage aux touillettes à café martyrisées qui ont permis à Laurent Blanc de décrocher le trophée UNFP du meilleur entraîneur de la saison. On sait tous que sans elles, il n’aurait jamais accompli tout ça. Merci.


Par Gabriel Cnudde

Articles en tendances
11
Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)
  • Ligue 1
  • J23
  • PSG-Rennes
Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)

Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)

Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)
Logo de l'équipe Lille
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
  • France
  • Arbitrage
Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs
41
Revivez OM-Montpellier (4-1)
  • Ligue 1
  • J23
  • OM-Montpellier
Revivez OM-Montpellier (4-1)

Revivez OM-Montpellier (4-1)

Revivez OM-Montpellier (4-1)
00
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
  • Coupe de France
  • Quarts
  • OL-Strasbourg
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
Logo de l'équipe France féminines
Players of France during the semi-final UEFA Women's Nations League football match between France and Germany at OL Stadium on February 23, 2024 in Decines-Charpieu, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport)
Players of France during the semi-final UEFA Women's Nations League football match between France and Germany at OL Stadium on February 23, 2024 in Decines-Charpieu, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport)
  • Ligue des nations
  • Demies
  • France-Allemagne (2-1)
Les Bleues enfoncent l'Allemagne et s'envolent pour la finale

Les Bleues enfoncent l'Allemagne et s'envolent pour la finale

Les Bleues enfoncent l'Allemagne et s'envolent pour la finale

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine