S’abonner au mag
  • France
  • RC Lens

Pour Franck Haise, une pause s’impose

Par Vivien Dupont

Engagé jusqu’en 2027 à Lens, Franck Haise semble plus que jamais sur le départ. Le remue-ménage en interne et le probable départ d’Arnaud Pouille pourraient pousser le coach qui a remis les Sang et Or sur le devant de la scène à prendre un repos bien mérité.

Pour Franck Haise, une pause s’impose

« À Lens, ça bosse bien. » Qui n’a jamais entendu cette phrase depuis le retour des Artésiens dans l’élite ? Ce poncif devrait se faire de plus en plus rare, tant la parenthèse enchantée des Sang et Or semble proche de se refermer. Avec en prime de grandes chances de voir Franck Haise quitter le bassin minier. En cause, la volonté du propriétaire Joseph Oughourlian de reprendre la main sur un club dont il a souvent délégué la gestion à Arnaud Pouille, directeur général depuis 2017. D’après L’Équipe, l’homme d’affaires aurait décidé d’envoyer tout valdinguer en plaçant ses hommes de confiance aux différents postes de la direction lensoise. Diego López (coordinateur sportif de Bordeaux) et Pierre Dréossi (directeur technique du FC Metz et ancien joueur du LOSC) seraient ainsi sur le point d’arriver dans le Pas-de-Calais, au grand dam des supporters et surtout du board lensois. Le premier agira sous les ordres du nouveau coordinateur sportif que va recruter le Racing à la suite du départ de Frédéric Hébert, quand le second devrait occuper la fonction de directeur général.

La théorie des dominos

Cette révolution ne sera pas sans conséquences pour le Racing. Cela devrait commencer par le départ annoncé d’Arnaud Pouille, artisan majeur du renouveau lensois, qui aurait déjà fait ses adieux à certains des salariés du club. Puis vient Franck Haise, dont l’avenir était incertain. Déjà séparé de Florent Ghisolfi en octobre 2022, le technicien va ainsi perdre son plus fidèle acolyte en la personne de l’actuel directeur général du club. La crise qui s’annonce dans l’Artois pourrait ainsi précipiter le départ de l’entraîneur des Sang et Or, qui semble avoir besoin de souffler.

Le jour où je ne pourrai plus agir avec authenticité et ma personnalité, je sais que je pourrai dire au revoir à tout le monde.

Franck Haise après la victoire face aux Gunners

Sans la stabilité et l’équipe dirigeante qui faisaient la force du RCL, difficile d’imaginer Franck Haise rempiler pour une cinquième saison sur le banc de Bollaert. Si le système ayant permis aux Lensois de tourner la page des galères en Ligue 2 trépasse, le coach de 53 ans n’aurait plus vraiment de raison de s’éterniser. « Pour le moment, je suis bien dans mes baskets, mais le jour où je ne pourrai plus agir avec authenticité et ma personnalité, je sais que je pourrai dire au revoir à tout le monde, expliquait-il à So Foot au printemps 2023. Les médias veulent toujours des figures de proue, mais le coach ne doit jamais oublier qu’il fait uniquement partie d’un système. »

Un ex-manager général à court de jus

L’avenir d’Haise à Lens semble d’autant plus compromis que ce dernier commence à montrer des signes de fatigue. « J’ai besoin de me poser, de me ressourcer, de me régénérer », avouait-il à la suite du nul concédé face à Montpellier dimanche dernier (2-2). Au club depuis 2020, le Normand évoque régulièrement ce manque d’énergie. « La charge mentale était importante, j’étais plus tendu, plus fatigué et ça se voyait, déplorait-il, toujours en 2023. Je me suis même demandé si je n’arrêterais pas dans six mois, pour faire une pause. » À la suite du départ du coordinateur sportif Ghisolfi, Haise avait vu ses pouvoirs étendus par la direction lensoise, qui voulait en faire plus qu’un simple entraîneur en le nommant manager général. Sauf que le coach artésien n’a pas tenu le coup et s’est finalement recentré sur son équipe.

Alors, quel avenir pour l’entraîneur œnophile ? S’il semble s’éloigner du bassin minier, le plus grand des techniciens lensois depuis Daniel Leclercq se sait courtisé. L’OM serait sur le coup, par exemple, alors que son nom circulait aussi un temps à Rennes, un club auquel il n’est pas insensible selon nos informations. Mais la place est prise par Julien Stéphan, quand celle de Nice est pour l’instant libre, ce qui pourrait faire du Gym un autre potentiel point de chute. Et si l’année sabbatique était la meilleure option ? Celle dont a besoin Haise après plusieurs années passées dans la machine à laver et une saison éreintante à souhait. « Laisser des émotions, des performances, des titres, c’est top, mais laisser un club en meilleure santé à tous les niveaux qu’il l’était quand on l’a récupéré, c’est encore plus important. Les All Blacks disent souvent qu’il faut laisser le maillot à un meilleur endroit que vous l’avez pris. Moi, c’est aussi mon objectif, ça serait ma plus belle récompense. » L’objectif est largement rempli, il ne restera plus aux Lensois qu’à lui dire merci.

Dans cet article :
Les chaises musicales, un sport national ?
Dans cet article :

Par Vivien Dupont

Propos de Franck Haise recueillis par MB

À lire aussi
Articles en tendances
00
Revivez France-Canada (0-0)
  • Amical
  • France-Canada
Revivez France-Canada (0-0)

Revivez France-Canada (0-0)

Revivez France-Canada (0-0)
Logo de l'équipe Écosse
Allemagne jacta est
  • Euro 2024
  • Gr. A
  • Allemagne-Écosse
Allemagne jacta est

Allemagne jacta est

Allemagne jacta est

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Ligue 1

Lens

France