• C1
  • Gr.C
  • OM/Real

Gagner et prier

Par
Gagner et prier

Cette fois, on va savoir si Marseille peut rejoindre Bordeaux et Lyon en huitièmes de la Champion's League. Pour y arriver, deux solutions : coller une danse (3-0) au Real ou simplement gagner en espérant un échec de Milan à Zurich. C'est l'heure de croire au Père Noël.

Lassana Diarra est encore un petit jeunot. Malgré les conseils en com’ et la langue de bois inévitable qui en découle, parfois, le jeune homme se laisse encore un peu aller. Ainsi, il y a quinze jours, après le pénible succès du Real Madrid face à Zurich (1-0), le milieu def’ s’est lâché : « On n’a pas peut-être pas fait un grand match mais l’essentiel c’est que l’on soit qualifiés » . Biiip ! Y’a comme une erreur, Lassana. Mathématiquement, Madrid doit quand même assurer le beefsteak lors de la dernière rencontre. Diarra pourrait nous rétorquer qu’il a seulement eu tort d’avoir raison trop tôt. Car c’est vrai, il faudrait un cataclysme pour que les Merengue ne soient pas au rendez-vous des huitièmes, comme une veille rengaine pour eux : ce serait la 13e saison de suite que le Real sortirait des poules. Oui, pour échouer à ce stade depuis longtemps oublié à la Maison Blanche, les Castillans devraient repartir de Marseille avec une défaite 3-0. Bon, ok, Lass a peut-être bien raison de s’avancer : faut pas se raconter d’histoire, le Real sera bien là en février prochain. Pourtant, tout n’est pas perdu pour l’OM et l’espoir, même sacrément ténu, demeure.

Allez Zurich !

Peut-être plus qu’avec une désintégration assez improbable de Madrid, Marseille peut lui aussi entrevoir le printemps en gagnant son duel à distance avec l’AC Milan. L’équation est finalement assez simple : battre le Real en croisant tout ce que l’on peut pour que les Rossoneri ne l’emportent pas à Zurich. Présenté comme ça, la tentation est grande de conseiller aux Phocéens de commencer à mater les matches d’Europa League histoire de superviser les prochains adversaires. Car Milan carbure actuellement sur une série de quatorze matches sans défaite (huit succès) depuis une calamiteuse défaite (0-1) face à… Zurich ! Allons bon ! Les Suisses ne seraient pas que les peintres venus se faire éviscérer (1-6) au Vélodrome ? Non, les Helvètes ont donné du fil à retordre à tout le monde dans le groupe (à l’aller, l’OM avait sérieusement galéré) et on peut espérer que les hommes de Bernard Challandes jouent le jeu jusqu’au bout, histoire de confirmer leur retentissante victoire à San Siro il y a deux mois.

Et puis, pour être honnête, Milan, malgré son actuelle bonne passe, ne présente pas non plus un max de garanties. Il y a deux semaines face à Marseille, on avait même eu plutôt l’impression de voir le Variété Club, soit de la technique en-veux-tu-en-voilà mais une mobilité de paralytiques, dans les pas d’un Ronaldinho slalomant entre l’exquis et le ridicule. Oui franchement, l’OM serait très bien inspiré de faire tomber Madrid dans l’espoir d’une bonne nouvelle en provenance du Letzigrund. Ok, mais comment faire ?

Diawara-Ronaldo, les retrouvailles

Non parce qu’il ne faut pas se la jouer, pour tomber le Real en ce moment, faut s’appeler Barcelone. Et cela nécessite quelques doses d’ecsta pour chercher une ressemblance, même très vague, entre Ibrahimovic et Brandao. Au match aller, les Merengue marchaient au ralenti et cela avait suffi pour avoiner les Marseillais (3-0) en six minutes. Souleymane Diawara en avait profité pour faire connaissance avec l’ultra-réalisme de Cristiano Ronaldo, franchement médiocre dans le jeu mais supra-efficace dans la boîte : deux buts et un penalty provoqué sur un tacle estampillé « Coupe d’Afrique des Nations » de Soulé, expulsé sur le coup. Le Portugais, lui, était sorti peu après, sans savoir qu’il n’allait plus fouler une pelouse durant presque deux mois.

Les retrouvailles s’annoncent donc épicées entre les deux hommes et Diawara a déjà annoncé la couleur : « Je ne reviendrai pas là -dessus avec lui, à moins que ce soit lui qui en parle. Ce n’est pas mon ami » . Ambiance… Question sang-froid, il faut donc plutôt aller chiner du côté de Steve Mandanda. « Dans ces gros matches, je ne suis pas inquiet. On n’a pas de problèmes de concentration comme cela nous arrive parfois. Mais on ne va pas se mentir, ça s’annonce très compliqué » . Car le portier de l’OM reste lucide sur les limites de sa troupe au plus haut niveau: « A Milan (1-1), on a été bien présent dans le jeu, ça s’est joué à pas grand-chose. A Madrid (0-3), on réussit une bonne première mi-temps mais on craque ensuite. Et c’est le problème. A chaque fois, on se dit : « On est au niveau, on aurait pu… » . Mais, au final, on perd ou on concède le nul. Pourquoi ? Je ne sais pas vraiment » . En tout cas, Abriel, lui, croit connaître la recette : « De la folie comme contre Zurich (6-1), de la rigueur comme contre Milan (1-1) » . Easy, en effet. Maintenant, y’a plus qu’à !

Par

Articles en tendances
20
  • Ligue 1
  • J14
  • Marseille-Rennes
Revivez Marseille-Rennes (2-0)

Revivez Marseille-Rennes (2-0)

Revivez Marseille-Rennes (2-0)
30
Revivez l'Olympico (3-0)
  • Ligue 1
  • J10
  • OM-OL
Revivez l'Olympico (3-0)

Revivez l'Olympico (3-0)

Revivez l'Olympico (3-0)
Logo de l'équipe Paris Saint-Germain
Kylian Mbappe of Paris Saint-Germain during the Ligue 1 Uber Eats match between Toulouse FC and Paris Saint-Germain played at Stade Toulouse on August 19, 2023 in Toulouse, Spain. (Photo by Bagu Blanco / Pressinphoto / Icon Sport) - Photo by Icon sport
Kylian Mbappe of Paris Saint-Germain during the Ligue 1 Uber Eats match between Toulouse FC and Paris Saint-Germain played at Stade Toulouse on August 19, 2023 in Toulouse, Spain. (Photo by Bagu Blanco / Pressinphoto / Icon Sport) - Photo by Icon sport
  • Trophée des champions
  • PSG-Toulouse
Trophée des champions : la grande mascarade

Trophée des champions : la grande mascarade

Trophée des champions : la grande mascarade
02
Revivez la victoire du PSG au Havre (0-2)
  • Ligue 1
  • J14
  • Le Havre-PSG
Revivez la victoire du PSG au Havre (0-2)

Revivez la victoire du PSG au Havre (0-2)

Revivez la victoire du PSG au Havre (0-2)
10
Revivez Barcelone-Atlético (1-0)
  • Liga
  • J15
  • Barcelone-Atlético
Revivez Barcelone-Atlético (1-0)

Revivez Barcelone-Atlético (1-0)

Revivez Barcelone-Atlético (1-0)

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:


Dernières actus