S’abonner au mag
  • Euro 2024
  • Gr. C
  • Serbie-Angleterre (0-1)

Jude Bellingham, beau à (se) regarder

Par Léo Tourbe

Si l’Angleterre a été décevante ce dimanche à Gelsenkirchen face à la Serbie (1-0), Jude Bellingham a confirmé qu’il était bien le patron de cette équipe. Et il le sait.

Jude Bellingham, beau à (se) regarder

« On ne va pas tout miser sur Jude », estimait Gareth Southgate le 8 juin dernier. Pourtant, dimanche soir, face à la Serbie (1-0), l’Angleterre a semblé s’en remettre entièrement, ou presque, à Bellingham et à sa forme démentielle. Unique buteur de la partie, d’un coup de casque rageur, le diamant du Real Madrid a permis aux siens de s’éviter un premier accroc et de commencer leur Euro 2024 autrement que par une victoire. Ce qui aurait fait tache pour un soi-disant favori. Omniprésent au milieu, en défense et même en attaque, Bellingham a porté les Three Lions pendant 45 minutes, seulement aidé par Bukayo Saka offensivement. Le natif de Stourbridge n’a pas seulement existé par son activité extraordinaire, mais aussi par son caractère et un leadership qui a sauté aux yeux. Plus besoin de se demander qui est le véritable chef de la troupe anglaise.

Loup-garou chez les Three Lions

Bien éduqué par Dani Carvajal et consorts depuis un an, Bellingham a incorporé une bonne dose de vice, d’intimidation et de provocation à son jeu. En témoigne le coup d’épaule gratuit qu’il a assené au thorax de Filip Kostić peu après la 20e minute. Un geste inutile, voire carrément malsain, mais qui a au moins le mérite de dégager un peu d’âme au sein d’une équipe complètement éteinte et amorphe. À voir s’il se permettra cette petite poussée de testostérone face à Ibrahima Konaté plus tard dans la compétition. Sa première période a été vraiment excellente, et ça n’a échappé à personne, même pas à lui. On utilise parfois l’expression « vivre pour les caméras » lorsque quelqu’un agit comme s’il était en permanence filmé dans le cadre d’un blockbuster épique. Face aux Serbes, Bellingham s’est regardé environ 72 fois sur les écrans géants et a vraiment semblé penser en direct aux compilations de charisme dont il allait faire l’objet sur X et TikTok après la partie.

C’est peut-être la seule chose que l’on peut « reprocher » à son match, malgré une baisse de régime après l’entracte. Au-delà de son but et de sa prestation, la meilleure chose qu’il ait faite dimanche à Gelsenkirchen est son hommage au plus grand jeu de société de tous les temps lors de sa célébration avec Trent Alexander-Arnold : Les Loups-garous de Thiercelieux (The Werewolves of Millers Hollow, outre-Manche). « Quand nous jouons à ce jeu, l’un des membres du staff fait cette tête lorsqu’il n’a aucune idée de ce qu’il se passe (le visage caché dans la main). C’était donc une petite célébration de groupe pour l’équipe des Loups-garous », a-t-il expliqué à la BBC après le succès inaugural. Dommage pour le mâle alpha des Trois Lions qu’il ait été accompagné par des Villageois.

Malgré la prolifération de talents et la forme de ceux-ci (Bellingham a été élu meilleur joueur de Liga, Phil Foden meilleur joueur de Premier League, et Harry Kane meilleur buteur de Bundesliga), l’Angleterre a déçu dans le jeu. Hormis les arabesques de Saka, l’abattage de Declan Rice et les folies de Bellingham, rien n’a indiqué que ces Anglais-là vont enfin ramener le football à la maison, trois ans après avoir été battus à Wembley. « On va devoir afficher un niveau exceptionnel pour passer la phase de groupes », avait anticipé Southgate samedi, avant l’entrée en lice de ses hommes. Loin de la prestation exceptionnelle imaginée, le sélectionneur s’est défendu après la partie : « Notre équipe manque de jus et ce n’était pas surprenant, peu de joueurs ont 90 minutes dans les jambes. » Après tout, ce n’était que le premier match, et lors du Mondial 2018, personne n’avait misé sur les Bleus après leur horrible copie rendue face à l’Australie.

Bellingham risque une sanction de l’UEFA

Par Léo Tourbe

À lire aussi
Articles en tendances
10
Revivez France-Belgique (1-0)
  • Euro 2024
  • 8es
  • France-Belgique (1-0)
Revivez France-Belgique (1-0)

Revivez France-Belgique (1-0)

Revivez France-Belgique (1-0)
Logo de l'équipe Belgique
Les notes des Bleus
  • Euro 2024
  • 8es
  • France-Belgique (1-0)
Les notes des Bleus

Les notes des Bleus

Les notes des Bleus
21
Revivez Angleterre-Slovaquie (2-1)
  • Euro 2024
  • 8es
  • Angleterre-Slovaquie
Revivez Angleterre-Slovaquie (2-1)

Revivez Angleterre-Slovaquie (2-1)

Revivez Angleterre-Slovaquie (2-1)
00
Revivez Portugal - Slovénie (0-0)
  • Euro 2024
  • 8es
  • Portugal-Slovénie
Revivez Portugal - Slovénie (0-0)

Revivez Portugal - Slovénie (0-0)

Revivez Portugal - Slovénie (0-0)
20
Revivez Allemagne - Danemark (2-0)
  • Euro 2024
  • 8es
  • Allemagne-Danemark
Revivez Allemagne - Danemark (2-0)

Revivez Allemagne - Danemark (2-0)

Revivez Allemagne - Danemark (2-0)
20
Revivez la victoire de la Suisse (2-0)
  • Euro 2024
  • 8es
  • Suisse-Italie
Revivez la victoire de la Suisse (2-0)

Revivez la victoire de la Suisse (2-0)

Revivez la victoire de la Suisse (2-0)
41
Revivez Espagne-Géorgie (4-1)
  • Euro 2024
  • 8es
  • Espagne-Géorgie
Revivez Espagne-Géorgie (4-1)

Revivez Espagne-Géorgie (4-1)

Revivez Espagne-Géorgie (4-1)
20
Revivez Géorgie - Portugal (2-0)
  • Euro 2024
  • Gr.E
  • Géorgie-Portugal (2-0)
Revivez Géorgie - Portugal (2-0)

Revivez Géorgie - Portugal (2-0)

Revivez Géorgie - Portugal (2-0)

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

00
Revivez Portugal - Slovénie (0-0)
Revivez Portugal - Slovénie (0-0)

Revivez Portugal - Slovénie (0-0)

Revivez Portugal - Slovénie (0-0)
10
Revivez France-Belgique (1-0)
Revivez France-Belgique (1-0)

Revivez France-Belgique (1-0)

Revivez France-Belgique (1-0)

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Actus CDEE2

Logo de a compétition Championnat d'Europe - Euro 2024
Portugal's Cristiano Ronaldo scores his penalty during the UEFA Euro 2024, round of 16 match at the Frankfurt Arena in Frankfurt, Germany. Picture date: Monday July 1, 2024.   Photo by Icon Sport   - Photo by Icon Sport
Portugal's Cristiano Ronaldo scores his penalty during the UEFA Euro 2024, round of 16 match at the Frankfurt Arena in Frankfurt, Germany. Picture date: Monday July 1, 2024. Photo by Icon Sport - Photo by Icon Sport
Le récap du jour : aux larmes citoyens

Le récap du jour : aux larmes citoyens

Le récap du jour : aux larmes citoyens

Angleterre

21
Revivez Angleterre-Slovaquie (2-1)
Revivez Angleterre-Slovaquie (2-1)

Revivez Angleterre-Slovaquie (2-1)

Revivez Angleterre-Slovaquie (2-1)

Jude Bellingham

21
Revivez Angleterre-Slovaquie (2-1)
Revivez Angleterre-Slovaquie (2-1)

Revivez Angleterre-Slovaquie (2-1)

Revivez Angleterre-Slovaquie (2-1)
Logo de l'équipe Angleterre
England's Jude Bellingham scores their side's first goal of the game during the UEFA Euro 2024, round of 16 match at the Arena AufSchalke in Gelsenkirchen, Germany. Picture date: Sunday June 30, 2024.   - Photo by Icon Sport
England's Jude Bellingham scores their side's first goal of the game during the UEFA Euro 2024, round of 16 match at the Arena AufSchalke in Gelsenkirchen, Germany. Picture date: Sunday June 30, 2024. - Photo by Icon Sport
Par miracle, l’Angleterre retourne la Slovaquie

Par miracle, l’Angleterre retourne la Slovaquie

Par miracle, l’Angleterre retourne la Slovaquie