S’abonner au mag
  • C1
  • 8es
  • PSG-Bayern

« On a toujours privilégié le football à la Saint-Valentin »

Propos recueillis par Louise Audibert
PSG/Saint-Valentin : le choc au sommet

Le football et a fortiori les matchs de Ligue des champions du PSG, qui joue pour la troisième fois en sept ans son huitième de finale un 14 février, sont souvent présentés comme l'ennemi numéro 1 de la Saint-Valentin. Pourtant, certains amoureux n'en veulent absolument pas à l'UEFA et à son calendrier, bien au contraire.

Le football est-il une passion commune ou seulement la vôtre ?
Pia (41 ans, présentatrice du 18-19h dédié au PSG sur France Bleu Paris) : À 17 ans, en regardant un match de la Coupe du monde 1998 dans un bar de Paris, j’ai eu un coup de foudre pour le football en voyant une roulette de Zidane. Je n’avais aucune culture foot parce que personne n’aimait ça, chez moi. Je suis devenue fan du PSG au contact de mes potes supporters de la première heure. Mais j’ai vu mes premiers matchs seule. Mon mec est un ancien ultra d’Auteuil, mais aujourd’hui, je suis plus à donf’ que lui.
Nadia (45 ans, responsable relations publiques) : J’ai grandi à Poissy, non loin du Camp des Loges, alors on croisait souvent les joueurs et on ne manquait jamais aucun match. Mon père bossait à l’usine Peugeot et ils ont fait une rencontre amicale entre les ouvriers et les joueurs du PSG avec Ginola. Il y a eu une photo dédicacée et je l’ai toujours. Mon mari est un peu moins passionné que moi, mais ça reste une passion commune.
Myriam (26 ans, chargée de clientèle) : Je suis fan grâce à mes frères, et dans mon job, on a shooté le maillot noir et or, donc j’ai pu voir les joueurs, j’étais au top ! Quand j’ai rencontré mon actuel copain, c’était cool parce que je pouvais partager ma passion.
Madi (40 ans, conseillère en communication) : Ce sont mes frères qui m’ont contaminée. J’ai grandi à Aulnay-sous-Bois, mon voisin de palier, c’était Alou Diarra et on jouait au football ensemble. Mike, mon conjoint, lui, a grandi face au Parc des Princes. Bref, le football à la maison, c’est une religion, c’est mon côté brésilien.
Delphine (32 ans, employée de l’administration française) : J’habite en Martinique depuis quatre ans, mais j’ai conservé mon abonnement au Parc, et c’est non négociable : quand je suis en vacances à Paris, je vais voir les matchs. Je suis actuellement célibataire, mais quand je me mets en couple, il faut soit que le mec soit fan du PSG soit qu’il s’en foute du foot. C’est un vrai critère.
Gaëtan (33 ans, opérateur logistique au Luxembourg) : Ma copine, Élodie, est une grande fan de Pauleta, donc quand il est arrivé au PSG, elle a commencé à suivre le club de Paris. C’est elle qui m’a transmis sa passion. Avant, je ne suivais pas particulièrement le foot, même si j’aimais évidemment beaucoup le sport de manière générale. On est allés voir notre premier match ensemble avant que le Qatar en fasse l’acquisition, en 2010, et j’ai été rapidement mordu. Maintenant, on ne rate plus aucun match et, quand j’en parle à mes collègues, je me rends compte de la chance que j’ai.

Comment se passent généralement vos Saint-Valentin ?
Myriam : Ça dépend des années. Quand j’étais célibataire, il m’arrivait de regarder les matchs seule de mon côté, et si mes partenaires n’aimaient pas particulièrement le PSG, on pouvait se faire un resto. Depuis que je suis avec Arnaud, on a fait la Saint-Valentin chez lui avec des sushis et du coca. On se fait des soirées devant la télé, ça s’énerve et ça crie.
Nadia : Pour nous, la Saint-Valentin, c’est une fête commerciale, donc on se fait généralement un bon petit dîner à la maison et on se cale devant le match avec nos filles et on allume parfois les leds du salon en rouge et bleu, ça égaye la pièce, c’est sympa, et les filles sont contentes.
Gaëtan : Depuis qu’on est ensemble avec Élodie, on a essayé d’aller voir un maximum de matchs du PSG et on dormait généralement à l’hôtel à Paris parce qu’on habite en Lorraine à la frontière luxembourgeoise, donc on fait notre maximum pour profiter, quitte à y laisser un petit billet. Je me souviens notamment du match de 2019 face à Manchester, ça nous avait coûté presque 1000 euros le week-end. Mais maintenant qu’on a une petite fille et un deuxième en route, c’est un peu plus compliqué à organiser.
Madi : On est ensemble depuis 20 ans. On a toujours privilégié le football à la Saint-Valentin, parce qu’on n’attend pas le 14 février pour se prouver notre amour. Chez nous, c’est la Saint-Valentin tous les jours, donc ce jour-là, on regarde obligatoirement le match. On est de bons épicuriens, donc on a pas mal de potes restaurateurs, et tous les ans, on les motive à diffuser le match en leur disant qu’ils auront du monde.
Pia : Je suis avec le père de mes enfants depuis plus de dix ans et du coup, comme je travaille à France Bleu Paris et que je commente tous les matchs de la Ligue des champions en live, c’est tous les ans la même chose. Je suis à la radio, et mon mec garde nos filles. Parfois, il fait venir un pote, mais ça fait bien longtemps qu’on n’a rien fait de spécial ce soir-là.
Delphine : L’avantage d’être en Martinique, c’est que grâce au décalage horaire, je peux regarder le match l’après-midi et me faire un dîner en amoureux le soir même. Je n’ai plus jamais besoin de choisir.

Et cette année, qu’avez-vous prévu de faire ?
Delphine : Je serai devant mon écran comme d’habitude.
Nadia : Pour l’instant, on n’a rien de prévu de particulier, mais je pense que ce sera comme d’habitude : petit repas tranquille à la maison devant le match.
Madi : On verra parce que Mike est en déplacement, et il risque de rentrer tard, donc je serai sans doute à la maison face au match, et pour célébrer un petit peu, on se fera sans doute un resto le midi.
Myriam : Cette année, comme Arnaud a un abonnement, mais que moi, je n’ai pas réussi à en avoir un, ni une place vu leur prix, lui sera au Parc et moi devant ma télé. On s’enverra des SMS pour commenter en live le match et on se rattrapera le lendemain.
Gaëtan : On avait prévu d’aller à Paris, on avait même déjà réservé l’hôtel, mais quand on a vu le prix des billets, on a décidé de tout annuler et de rester à la maison. Du coup, ce sera devant la télé.

Quel est votre meilleur souvenir de Saint-Valentin match du PSG ?
Madi : Mon plus beau souvenir, c’est la victoire de 2017 contre le Barça (4-0). Pour moi, il y a un dieu dans le football. À chaque fois que le PSG joue, j’appelle ma mère pour qu’elle prie pour leur victoire, et souvent ça fonctionne.
Delphine : Pour la victoire du match aller de 2017, je me souviens avoir regardé le match chez un ami, avec mon frère. Mon mec de l’époque n’était pas plus fan que ça, mais il nous a quand même rejoints pour fêter la victoire. À ce moment-là, on avait complètement oublié que c’était la Saint-Valentin.
Myriam : Ce club a le pouvoir de créer des émotions assez intenses, comme le 4-0 contre Barcelone, même si le match retour était forcément différent.
Pia : Sinon, PSG et histoire d’amour, pour moi c’est le titre de champion en 2013. Je sortais avec le père de mes filles depuis peu. On gagne, donc on va fêter la victoire sur les Champs, et là, ça se barre en couille, les gens pètent des vitrines, il y a des fumigènes, les flics gazent. Nous, on s’installe sur un parapet et on commence à s’embrasser. Un long baiser et, quand on arrête, on se rend compte que des gens nous regardent et nous disent « oh c’est trop mignon » en nous applaudissant, alors que c’était vraiment la guerre autour de nous.

Ligue des champions : le tirage complet des quarts de finale

Propos recueillis par Louise Audibert

C1 - 8es - PSG-Bayern
Articles en tendances
23
Revivez la victoire de Barcelone à Paris (2-3)
  • C1
  • Quarts
  • PSG-Barcelone
Revivez la victoire de Barcelone à Paris (2-3)

Revivez la victoire de Barcelone à Paris (2-3)

Revivez la victoire de Barcelone à Paris (2-3)
43
Revivez la victoire épique de Lyon contre Brest
  • Ligue 1
  • J29
  • Lyon-Brest (4-3)
Revivez la victoire épique de Lyon contre Brest

Revivez la victoire épique de Lyon contre Brest

Revivez la victoire épique de Lyon contre Brest
Logo de l'équipe Manchester City
Eduardo Camavinga of Real Madrid and Mateo Kovacic of Manchester City during the UEFA Champions League match, Quarter-finals, first leg, between Real Madrid and Manchester City played at Santiago Bernabeu Stadium on April 9, 2024 in Madrid Spain. (Photo by Bagu Blanco / Pressinphoto / Icon Sport)   Photo by Icon sport   - Photo by Icon Sport
Eduardo Camavinga of Real Madrid and Mateo Kovacic of Manchester City during the UEFA Champions League match, Quarter-finals, first leg, between Real Madrid and Manchester City played at Santiago Bernabeu Stadium on April 9, 2024 in Madrid Spain. (Photo by Bagu Blanco / Pressinphoto / Icon Sport) Photo by Icon sport - Photo by Icon Sport
  • C1
  • Quarts
  • Real Madrid-Manchester City (3-3)
Le Real et City offrent une empoignade mémorable

Le Real et City offrent une empoignade mémorable

Le Real et City offrent une empoignade mémorable
Logo de l'équipe Bayer 04 Leverkusen
dpatop - 14 April 2024, North Rhine-Westphalia, Leverkusen: Soccer: Bundesliga, Bayer 04 Leverkusen - SV Werder Bremen, Matchday 29, BayArena. Leverkusen's Granit Xhaka (M) is cheered by his teammates after his goal to make it 2-0. IMPORTANT NOTE: In accordance with the regulations of the DFL German Football League and the DFB German Football Association, it is prohibited to exploit or have exploited photographs taken in the stadium and/or of the match in the form of sequential images and/or video-like photo series. Photo: Rolf Vennenbernd/dpa Photo by Icon Sport   - Photo by Icon Sport
dpatop - 14 April 2024, North Rhine-Westphalia, Leverkusen: Soccer: Bundesliga, Bayer 04 Leverkusen - SV Werder Bremen, Matchday 29, BayArena. Leverkusen's Granit Xhaka (M) is cheered by his teammates after his goal to make it 2-0. IMPORTANT NOTE: In accordance with the regulations of the DFL German Football League and the DFB German Football Association, it is prohibited to exploit or have exploited photographs taken in the stadium and/or of the match in the form of sequential images and/or video-like photo series. Photo: Rolf Vennenbernd/dpa Photo by Icon Sport - Photo by Icon Sport
  • Bundesliga
  • J29
  • Leverkusen-Brême (5-0)
Et Neverkusen devint Meisterkusen

Et Neverkusen devint Meisterkusen

Et Neverkusen devint Meisterkusen
22
Revivez Arsenal - Bayern Munich (2-2)
  • Ligue des champions
  • Quarts
  • Arsenal-Bayern
Revivez Arsenal - Bayern Munich (2-2)

Revivez Arsenal - Bayern Munich (2-2)

Revivez Arsenal - Bayern Munich (2-2)

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Actus PSG

Logo de l'équipe Paris Saint-Germain
10 Ousmane DEMBELE (psg) during the UEFA Champions League Quarter-finals match between Paris and Barcelona at Parc des Princes on April 10, 2024 in Paris, France.(Photo by Anthony Bibard/FEP/Icon Sport)   - Photo by Icon Sport
10 Ousmane DEMBELE (psg) during the UEFA Champions League Quarter-finals match between Paris and Barcelona at Parc des Princes on April 10, 2024 in Paris, France.(Photo by Anthony Bibard/FEP/Icon Sport) - Photo by Icon Sport
Pronostic Barcelone PSG : Analyse, cotes et prono du quart de finale de Ligue des champions (+100€ de bonus offerts en CASH)

Pronostic Barcelone PSG : Analyse, cotes et prono du quart de finale de Ligue des champions (+100€ de bonus offerts en CASH)

Pronostic Barcelone PSG : Analyse, cotes et prono du quart de finale de Ligue des champions (+100€ de bonus offerts en CASH)
Logo de l'équipe Paris Saint-Germain
VITINHA of Paris Saint Germain (PSG) during the UEFA Champions League Quarter-finals match between Paris Saint Germain and Barcelona at Parc des Princes on April 10, 2024 in Paris, France.(Photo by Baptiste Fernandez/Icon Sport)   - Photo by Icon Sport
VITINHA of Paris Saint Germain (PSG) during the UEFA Champions League Quarter-finals match between Paris Saint Germain and Barcelona at Parc des Princes on April 10, 2024 in Paris, France.(Photo by Baptiste Fernandez/Icon Sport) - Photo by Icon Sport
210€ à gagner avec Barcelone - PSG & Dortmund - Atlético (+100€ de bonus offerts chez Betclic)

210€ à gagner avec Barcelone - PSG & Dortmund - Atlético (+100€ de bonus offerts chez Betclic)

210€ à gagner avec Barcelone - PSG & Dortmund - Atlético (+100€ de bonus offerts chez Betclic)

Actus Bayern