S’abonner au mag
  • France
  • Ligue 1
  • 26e journée
  • Guingamp/Montpellier

Claudio Beauvue peut-il forcer la porte de l’équipe de France ?

Par Nicolas Jucha
Claudio Beauvue peut-il forcer la porte de l’équipe de France ?

En pleine forme depuis l'automne, Claudio Beauvue enchaîne les buts et les victoires avec Guingamp. Au point que sa présence en équipe de France, impensable il y a trois mois, devient envisageable désormais. Simple étoile filante ou joueur qui a passé un palier ? Une question que Didier Deschamps étudie sûrement à l'heure actuelle...

« Je crois que dans l’équipe de France actuelle, ce n’est pas facile de trouver une place, car il y a beaucoup de joueurs de talent qui sont sortis récemment. » Sélectionneur des Bleus de 1976 à 1984, Michel Hidalgo connaît son affaire en lancement de nouveaux Bleus. Dans les deux ans qui ont précédé l’Euro 84, il a lancé quatorze bonhommes en short dans le grand bain. S’il se défend de juger Claudio Beauvue, « un joueur que je n’ai pas assez vu jouer » , l’ancien patron de l’équipe de France prévoit un embouteillage pour le Guingampais.

Beauvue moins prolifique que Lacazette, moins expérimenté que Gignac et Rémy

Malgré des statistiques affolantes – 19 buts en 33 matchs toutes compétitions confondues -, le joueur doit faire face à une rude concurrence pour intégrer le groupe France, car « que ce soit au milieu offensif ou en attaque, il y a de la jeunesse et du talent » , précise Hidalgo. Devant, on ne parle même pas de l’intouchable Karim Benzema. Si Olivier Giroud est dans un registre totalement différent, les éventuels concurrents en attaque sont soit plus prolifiques – Lacazette, 21 buts en Ligue 1, Gignac, 14 -, soit déjà intégrés et forts d’une histoire en Bleus, à l’image d’un Loïc Rémy remplaçant de luxe à Chelsea (5 buts), mais qui connaît déjà le plus haut niveau à travers la Ligue des champions ou la sélection. Pour les postes excentrés, Antoine Griezmann ou Mathieu Valbuena semblent aujourd’hui trop en avance… L’argument massue pour défendre une convocation en équipe de France de Beauvue reste son ratio buts/matchs joués depuis fin septembre : 19 pions pour 21 présences sur la pelouse. Un point important pour Hidalgo, car « des joueurs qui marquent beaucoup, c’est toujours très intéressant dans une équipe » .

Beauvue, pas adapté au système de Didier Deschamps ?

Problème pour Claudio Beauvue, si ses statistiques ont de quoi impressionner pour un milieu offensif, elles ne le rendent pas indiscutable en tant qu’attaquant. Or, c’est depuis qu’il est essentiellement utilisé en second attaquant aux côtés de Christophe Mandanne que le Guadeloupéen enfile les buts comme les perles. Un rôle a priori pas disponible dans les cartons de Didier Deschamps, fidèle à un 4-3-3 laissant le plus souvent Karim Benzema en pointe. Beauvue a néanmoins un avantage de taille : sa polyvalence. Depuis le début de la saison, Jocelyn Gourvennec l’a utilisé dans pas moins de cinq positions (deuxième attaquant, seul en pointe, milieu offensif gauche ou droit dans un 4-4-3, milieu excentré dans un 4-4-2…). De quoi en faire une doublure potentielle de Griezmann ou Valbuena, voire de combler un poste de milieu offensif droit sur lequel personne ne s’est vraiment installé ? À ce poste, Beauvue a brillé contre Minsk en Ligue Europa (1 but, 1 passe décisive) et marqué contre Montpellier le premier but de son impressionnante série. Intéressant même si le CV reste bien faible pour garantir une efficacité au niveau international. À Didier Deschamps de trancher selon Hidalgo, mais de trancher rapidement : « Il ne faut pas attendre l’Euro pour le tester si le sélectionneur estime qu’il a le niveau pour les matchs internationaux, et surtout la capacité à apporter quelque chose au groupe France. C’est une période de matchs amicaux, on n’a rien à perdre… »

Kiev, le rendez-vous décisif ?

En Ligue 1 depuis moins de trois saisons, vraiment performant depuis quatre mois alors qu’il a déjà 26 ans, Claudio Beauvue n’est-il qu’un feu de paille, et donc inutile pour préparer un Euro qui se tient dans un an et demi ? « La problématique, c’est de savoir s’il est meilleur que d’autres. S’il a le talent suffisant. 26 ans, ce n’est pas trop tard pour arriver en équipe de France, il a l’âge idéal pour jouer au plus haut niveau, les qualités de la jeunesse et de l’expérience » , estime Michel Hidalgo. Avant l’Euro 84, ce dernier n’avait pas hésité à lancer Jean-François Domergue à 27 ans. « Il était capable de jouer au milieu, mais aussi en latéral. En plus, c’était un gaucher et je n’en avais pas tellement, je n’avais que Genghini au milieu. Il avait de la valeur, un profil différent et de la polyvalence. » Beauvue, avec sa capacité à jouer à tous les postes offensifs, pourrait donc avoir son mot à dire, à question de maintenir le rythme et surtout de briller dans les matchs importants. Kiev était un gros rendez-vous et il n’y a pas forcément brillé, notamment lors de la manche retour.

Par Nicolas Jucha

Articles en tendances
11
Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)
  • Ligue 1
  • J23
  • PSG-Rennes
Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)

Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)

Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)
Logo de l'équipe Lille
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
  • France
  • Arbitrage
Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs
41
Revivez OM-Montpellier (4-1)
  • Ligue 1
  • J23
  • OM-Montpellier
Revivez OM-Montpellier (4-1)

Revivez OM-Montpellier (4-1)

Revivez OM-Montpellier (4-1)
00
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
  • Coupe de France
  • Quarts
  • OL-Strasbourg
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
Logo de l'équipe France féminines
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images)  Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images)   - Photo by Icon Sport
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images) Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images) - Photo by Icon Sport
  • Ligue des nations
  • Finale
  • Espagne-France (2-0)
Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Logo de l'équipe Liverpool
13.01.2024, Fussball 1. Bundesliga 2023/2024, 17.Spieltag, FC Augsburg - Bayer Leverkusen, in der WWK-Arena Augsburg, Trainer Xabi Alonso (Leverkusen) lächelt. DFL and DFB regulations prohibit any use of photographs as image sequences and/or quasi-video. - Photo by Icon Sport
13.01.2024, Fussball 1. Bundesliga 2023/2024, 17.Spieltag, FC Augsburg - Bayer Leverkusen, in der WWK-Arena Augsburg, Trainer Xabi Alonso (Leverkusen) lächelt. DFL and DFB regulations prohibit any use of photographs as image sequences and/or quasi-video. - Photo by Icon Sport
Plus de 300€ à gagner avec Leverkusen & Liverpool (+100€ DIRECT de Bonus)

Plus de 300€ à gagner avec Leverkusen & Liverpool (+100€ DIRECT de Bonus)

Plus de 300€ à gagner avec Leverkusen & Liverpool (+100€ DIRECT de Bonus)

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine