Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 29 Résultats Classements Options

Adriano : « Aux entraînements de l'Inter, j'étais toujours ivre »

Modififié
Dans une interview au média brésilien R7, Adriano, ancien joueur de l'Inter (2001-2009), dévoile un peu plus ses moments difficiles après le décès de son père : « Aux entraînements de l'Inter, j'arrivais toujours ivre. À Milan, je me sentais seul et déprimé : je ne trouvais de la joie que dans la boisson. Je buvais tous les soirs. La mort de mon père m'a détruit. Ça a empiré ensuite. Je me suis isolé. J'étais triste, seul, dépressif : c'est comme ça que j'ai commencé à boire. »


L'attaquant à la frappe de mule va encore plus loin en expliquant comment cela ne s'est su que plus tard. « Whisky, vin, vodka, bière... Surtout la bière. Tellement de bière. Je n'arrivais pas à m'arrêter. Je ne savais pas comment cacher cette situation au club. Donc je me présentais aux entraînements dans cet état-là. Le staff m'emmenait dormir à l'infirmerie. L'Inter m'a couvert en disant à la presse que j'étais blessé, que j'avais des problèmes musculaires. Le vrai problème, c'étaient les gens qui m'entouraient : ils m'emmenaient tout le temps dans des fêtes avec de l'alcool et des femmes, sans penser au mal que ça me faisait. En retournant au Brésil plus tard, j'ai renoncé à énormément d'argent, mais j'ai retrouvé la joie de vivre » , a confié l'ex-joueur de 36 ans.


Adriano n'a pas précisé si son envie de rejoindre le HAC en 2014 avait vu le jour entre deux gorgées de bière ou de vodka. GA
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Podcast Football Recall