Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // City-Chelsea

Agüero sans Kunteste

Toujours aussi régulier, Sergio Agüero ne fait actuellement pas débat en pointe de l'attaque de Manchester City. Ni dans l'esprit de Pep Guardiola, ni dans celui des supporters des Sky Blues. Notamment parce qu'avant d'affronter Chelsea ce dimanche lors du choc de la 26e journée de Premier League, l'Argentin présente des statistiques folles. N'en déplaise à Gabriel Jesus, condamné pour le moment au banc des remplaçants.

Modififié

Mario Balotelli, Edin Džeko, Carlos Tévez, Stevan Jovetić, Álvaro Negredo, Wilfried Bony, Kelechi Iheanacho, Gabriel Jesus... Depuis qu'il a posé ses valises à l'aéroport de Manchester en 2011 en provenance de l'Atlético de Madrid, Sergio Agüero n'a cessé de voir des avions avec des concurrents à l'intérieur arriver ou (re)partir. En Angleterre, l'Argentin a toujours dû courir avec un candidat souhaitant son poste dans les pattes. Mais, attention spoiler, cela ne l'a jamais empêché d'avancer à vive allure. Et sans se casser la gueule, s'il vous plaît.


Ainsi, le Kun enchaîne les saisons à la pointe de l'équipe citizen avec une régularité remarquable. Valeur ultra sûre de chaque entraîneur qu'il a fréquenté chez les Sky Blues (même si ses relations avec Pep Guardiola n'ont pas toujours été idylliques), le Sud-Américain semble résister au temps, à la lassitude, à la mauvaise météo, à la laideur, à l'auto-suffisance et à la lose. Bref, il fait partie du décor footballistique récent et paraît incapable de prendre des pauses.

Jesus dans ses chaussettes, Guardiola à sa botte


Il n'y a qu'à jeter un coup d'œil à ses statistiques. Sur ses sept années de Premier League achevées, le bonhomme n'en a terminé que deux avec moins de vingt pions au compteur (douze en 2012-2013, et 17 en 2013-2014), et seulement une à moins de 25 rencontres de championnat (23 en 2013-2014). Et la saison actuelle semble bien partie pour suivre le même chemin : si certains ont un moment pensé que Jesus pouvait lui subtiliser à terme la place de numéro 9 lors de l'exercice précédent (19 titularisations pour le Brésilien contre 22), Agüero persiste à mettre tout le monde d'accord. Avant la réception de Blues plus foncés par Manchester City pour le compte de la 23e journée, Sergio en est à quatorze réalisations en vingt présences dans le onze type. Son partenaire, lui, s'essouffle à le suivre avec ses six pions en sept titularisations. Un meilleur ratio ? Même pas : le premier émarge à un caramel toutes les 99 minutes toutes compétitions confondues (114 en PL), le second traîne à 122 (137 en PL).



Sans oublier que le Kun sait faire la différence dans les moments importants, lui qui est parfois critiqué pour ne « se montrer que contre les petits » . Ses sept derniers goals ? Un contre Manchester United, un à Southampton, un contre Liverpool, un à Newcastle... et surtout trois face à Arsenal le week-end passé. « Agüero est né avec ce talent, et il mourra avec ce talent. Au début de la saison, les gens ont dit que je n'aimais pas Sergio alors que j'étais enchanté par lui » , a alors tenu à souligner Guardiola face à la presse, un mois après avoir en substance admis que la forme de son poulain écrasait actuellement toute forme de concurrence, même s'il n'écarte jamais l'idée de changer ses plans (avec Raheem Sterling en pointe, par exemple) en fonction des méformes ou de l'adversaire. L'adversaire, justement, s'appelle maintenant Chelsea. Un club redoutable, que le striker de City a affronté à seize reprises (ce qui fait des Londoniens l'équipe la plus rencontrée par l'ex-Madrilène)... pour douze tremblements de filets, trois passes décisives et huit victoires. La rotation, ce ne devrait donc pas être pour aujourd'hui.

Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur

Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 11:41 Martin Garrix composera l'identité sonore de l'Euro 2020 39 Hier à 10:23 Un match de FA Cup arrêté après des insultes racistes 1 Hier à 09:33 Ciani annonce sa retraite 8