Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 29 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Transfert Neymar

¡ Adiós, Neymar !

Après quatre années de bons et loyaux services au Barça, Neymar plie bagage et s’installe donc à Paris. Si le Brésilien ne possède pas encore la côte d’amour de Raí dans les cœurs parisiens, l’Espagne prend acte de la perte d’une star en quête de réelle reconnaissance. Invités à se prononcer sur ce départ, l'ancien ballon d'or 1960 Luis Suárez Miramontes, l'entraîneur Radomir Antic et le joueur Coke analysent le transfert de l’été.

Modififié
Comment percevez-vous la signature de Neymar au PSG ?
Coke Andújar : Pour le PSG, signer un joueur comme Neymar à 25 ans, c’est énorme. À l’heure actuelle, Neymar est toujours un peu derrière Messi et Cristiano Ronaldo en termes de standing, car il était difficile d’apparaître comme le numéro un dans ces équipes. Neymar, c’est le top niveau. C’est sûrement lui qui reprendra le flambeau du beau jeu après Messi. Avoir un joueur de ce niveau capable de faire la différence, c’est un grand pas en avant pour le PSG. Le club était déjà un candidat sérieux pour l’obtention de la Ligue des champions, avec ce transfert, il fait clairement partie des favoris.
Luis Suárez Miramontes : Nous sommes tous au courant que Neymar est un joueur au talent immense, cela ne fait aucun doute. Les chiffres du transfert me laissent bouche bée et surprennent beaucoup de monde en réalité. Ce sont des chiffres qui dépassent toute logique. Mais je pense que ce transfert va bien plus loin que le Paris Saint-Germain. L’argent est versé à Neymar, qui se libère de son contrat au Barça depuis le Qatar… Cela va au-delà du football. Neymar est un grand joueur, mais les chiffres me paraissent disproportionnés.


Vous pensez que c’est une bonne ou une mauvaise nouvelle pour le Barça ?
Radomir Antíc : Neymar était un joueur très important au sein du Barça, et il est certain que son absence va dans un premier temps se ressentir au sein du vestiaire. Ensuite, ce vide va attirer l’attention de plusieurs joueurs qui souhaiteront jouer pour le FC Barcelone. Nous venons de passer un mois très dense dans l’actualité du club entre le dossier Verratti et celui de Neymar, où l’incertitude régnait beaucoup. Le club dispose maintenant d’un mois pour pallier à ce départ.
"Avec la vente de Neymar, je vois le Barça capable d’acquérir deux voire trois joueurs de grand talent, et encore garder de l’argent lié au transfert"Luis Suarez
LS : Malgré le fait que le Barça perde un grand joueur, le club va profiter de cette somme pour renflouer les caisses, mais pourra aussi acheter. Avec la vente de Neymar, je vois le Barça capable d’acquérir deux voire trois joueurs de grand talent, et encore garder de l’argent lié au transfert !
CA : Neymar est un joueur difficile à remplacer. C’était dans le projet du Barça de le faire devenir le meilleur joueur de la planète d’ici trois ou quatre ans. C’est un joueur qui possède encore de longues années de très bon football devant lui, il se convertit en joueur clé dans les matchs capitaux. L’argent lié au transfert devrait permettre au Barça de construire à nouveau une grande équipe, mais parvenir à trouver l’équivalent de Neymar, ça me paraît compliqué.

Payer 222 millions d’euros pour s’acheter un joueur, est-ce que vous considérez cela comme éthique ?
LS : Lorsque j’étais joueur de football, mon transfert du FC Barcelone vers l’Inter Milan était un record à l’époque (204 000 euros, ndlr). Aujourd’hui, cette somme est tellement devenue ridicule… En plus, le passage à l’Euro a fait gonfler tous les prix ! La lire italienne, la peseta espagnole, le franc français avaient une valeur bien moindre. Ce changement monétaire rend ce transfert encore plus extrême. Après, chacun fait ce qu’il souhaite de son argent… Paris souhaite mettre fin à la dictature sportive du Barça, du Real Madrid, du Bayern Munich, de Manchester. Et pour cela, la direction parisienne a décidé de montrer sa puissance. Il faut respecter leur décision.
CA : C’est beaucoup d’argent, avec cela on pourrait se payer n’importe quelle autre chose. L’évolution du football est ainsi faite : on voit des sommes d’argent gigantesques dépensées pour des milieux de terrain. Ils sont très forts, mais en soi, ils ne sont pas déterminants, ils ne marquent pas beaucoup de buts. Et tout de même, tu paies des joueurs pareils à 100, voire 120 millions d’euros… Si ensuite, tu dois te payer un crack mondial en attaque, tu vas forcément devoir payer plus cher. Mais oui, il est clair que c’est beaucoup d’argent.
RA : Payer une telle somme pour un joueur, je ne sais pas trop quoi en penser, très franchement. Ce qui m’interroge le plus c’est de savoir où va tout cet argent.


Et où va tout cet argent, justement ?
CA : Je ne suis pas assez calé dans le domaine pour répondre. J’imagine que ce sera investi dans le club, qui va se préparer à recruter de nouveaux éléments, et ça s’arrête là. Très franchement, je ne connais pas bien ce milieu.
RA : Cela me désole d’une certaine façon... Mais quand il y a un intérêt très important d’un top club envers un autre aujourd’hui, c’est comme cela que les choses se règlent en cas de transfert. Je ne sais pas quoi répondre à cela, si ce n’est que le football se dirige vers un chemin où l’argent joue de plus en plus un rôle majeur. Quand tu pars en Chine, aux Etats-Unis ou au Qatar, c’est pour toucher de l’argent et rien de plus, il faut arrêter de se voiler la face.

Pour aller plus loin, le business du football est-il en train de dériver ?
LS : Ce business a commencé à naître quand les joueurs se sont rendus compte qu’à la fin de leur contrat, ils devenaient libres de s’engager ailleurs. Ils sont devenus des marchandises, à penser business, business et encore business. Désormais, tu peux voir des joueurs qui se sentent bien dans une équipe s’en aller du jour au lendemain car ils gagneront plus dans un autre club, puis encore plus dans un autre six mois plus tard… Prenez l’exemple de Samuel Eto’o à l’Inter.
"Eto’o a sacrifié une partie de sa carrière pour l’argent, c’est aussi simple que cela."
Il était au top dans un grand club, et puis il s’est décidé à partir au fin fond de la Russie dans une ville dont on ne connaissait même pas l’existence. Eto’o a sacrifié une partie de sa carrière pour l’argent, c’est aussi simple que cela. Mais cette notion, le supporter d’un club ne la prend pas en compte, car son unique objectif est de voir son équipe gagner à la fin. Il souhaite venir assister à une victoire de son équipe au stade, le reste importe peu.


Pour rester sur le cas Neymar, le joueur a toujours été dans l’ombre de Lionel Messi… Quelles sont les garanties que Neymar peut apporter en tant que leader ?
RA : Je ne suis pas d’accord. Pour moi, Messi et Neymar ont joué de façon complémentaire sur le terrain. Depuis la droite, Messi percutait vers le centre et recherchait régulièrement l’espace pour utiliser Neymar. Cette année, Neymar était un joueur déterminant dans le jeu du FC Barcelone. Et je ne parle pas simplement de son match contre le PSG, je parle de toute la saison. Neymar, c’est le futur grand joueur de l’avenir proche. Il s’est aussi fait déranger par des soucis judiciaires tout le long de l’année, ce départ lui permet aussi de changer d’air. J’ai cru comprendre qu’il allait bénéficier de l’intégralité de ses droits à l’image… Pour lui, c’est aussi une question d’argent.
LS : Dernièrement, je trouvais déjà que Neymar devenait un joueur d’équivalence à Messi depuis le côté gauche du Barça. Il y avait cette comparaison incessante en club et à l’international avec Messi et Cristiano Ronaldo, mais ce départ au PSG va lui offrir davantage de liberté et de responsabilité. Ses exploits avec le PSG vont être plus médiatisés que ceux qu’il réalisait pour le Barça, car Messi avait le poste de numéro un.
CA : Lorsqu’il joue avec sa sélection, Neymar devient ce leader d’équipe et nous pouvons constater qu’il est capable de jouer ce rôle quand on voit notamment les résultats actuels du Brésil. Au Barça, Neymar se contentait de faire la différence sur son côté quand Messi avait un rôle plus complet, à droite et au centre du jeu, où il organisait le jeu de l’équipe. Aller à Paris sera pour lui une nouvelle étape, mais Neymar est capable d’assumer ce rôle et de devenir le prochain meilleur joueur du monde.

On parlait souvent de l’impossibilité pour un joueur offensif de jouer au Barça devant la concurrence de la MSN… Ce départ peut-il permettre au Barça d’entamer un nouveau cycle et de retrouver la victoire ?
RA : Bien sûr ! La perte de Neymar ne condamne pas le Barça à ne plus gagner de titres, au contraire. Cette grosse somme d’argent va servir à recruter de nouvelles têtes et faire venir des joueurs dont l’envie de jouer pour le Barça est réelle. C’est d’ailleurs là où l’envie de Neymar n’était peut-être plus la même.
"Le Barça possède toutes les cartes en main pour densifier son effectif en qualité. Iniesta doit bientôt connaître son successeur par exemple, c’est peut-être l’année pour le recruter."Luis Suarez
LS : Le club part avec une base très solide en attaque, donc il peut améliorer le secteur qu’il souhaite : attaque, milieu ou défense… Le Barça possède toutes les cartes en main pour densifier son effectif en qualité. Iniesta doit bientôt connaître son successeur par exemple, c’est peut-être l’année pour le recruter. Je n’ai aucun souci sur le Barça : il reste toujours ultra compétitif en Liga et en Ligue des champions. Pour être plus global, je pense même que nous allons assister à un jeu des chaises musicales chez les grands joueurs avec ce transfert de Neymar. L’argent va faire bouger les choses.


Est-ce que le transfert de Neymar peut se transformer en échec pour le PSG ?
LS : Ce qui va se passer, c’est que Neymar va devoir assumer l’énorme attente liée au prix de son transfert. Le Paris Saint-Germain fait ce transfert dans l’optique clair et net de remporter la Ligue des champions. Le championnat de France, le club devrait le remporter sans sourciller. Le hic, c’est que la C1 comprend 5 ou 6 équipes qui ont les capacités de remporter cette compétition. Des équipes qui investissent chaque année des sommes astronomiques… Et de ces équipes, seule une remporte le trophée chaque année (rires) ! Neymar va devoir éviter de prendre la grosse tête à se dire : ‘Je suis le joueur le mieux payé du club’ ou ‘Je suis le meilleur’. Avant toute chose, il va devoir prouver qu’il vaut ce que Paris a mis sur la table. Pour réussir ce défi, il va devoir être à l’aise dans sa tête, user de son sang-froid et mettre en œuvre ses capacités footballistiques exceptionnelles. C’est la technique que j’avais adoptée à l’époque de mon transfert à l’Inter. Neymar doit être le joueur qui va donner le La, parce qu’il est le plus à même de diriger l’équipe vers la victoire.
RA : Recruter Neymar, c’est susciter l’attente des supporters. La Ligue des champions est une compétition prestigieuse, où l’argent joue bien entendu un rôle déterminant. Neymar va être confronté à l’exigence du résultat.
CA : Les joueurs comme Neymar jouent très peu de matchs sans pression. Ils sont constamment scrutés, que ce soit en club ou en sélection. Je dirais même qu’ils vivent quotidiennement avec la pression, donc ils sont habitués à jouer. J’ai déjà eu l’opportunité de l’affronter, et Neymar sait déséquilibrer son vis-à-vis quand il accélère depuis le côté, il sait marquer et faire marquer. En France, je pense qu’il va cartonner. Ces dernières années, il s’est aussi renforcé sur le plan mental et commence de plus en plus à encaisser les coups sans sortir de son match. Le poste de meneur de jeu lui convient aussi quand cela est nécessaire.


À quoi peut-on s’attendre pour Neymar d’ici deux ou trois ans ?
RA : Comparer la Liga et la Ligue 1 sont deux types de football différents… Neymar se met au défi de dominer une nouvelle philosophie, et je reste persuadé qu’il ne va pas décevoir car nous parlons d’un très grand joueur.
CA : C’est difficile de le pronostiquer ! Il peut faire du PSG une équipe meilleure avec une force offensive encore plus importante et sur le plan personnel, pourquoi pas envisager un ballon d’or d’ici là. Avec Emery, je crois que l’alchimie peut vraiment prendre une belle tournure car c’est un entraîneur qui étudie beaucoup ses adversaires, et il a affronté Neymar beaucoup de fois en Liga et en coupe d’Europe. Unai connait Neymar et saura comment bien l’utiliser.
"S’il garde son calme et qu’il ne brûle pas les étapes de son nouveau défi, il pourra faire les choses bien et prétendre à l’obtention du Ballon d’or qu’il souhaite remporter."
LS : La qualité, Neymar la possède. S’il garde son calme et qu’il ne brûle pas les étapes de son nouveau défi, il pourra faire les choses bien et prétendre à l’obtention du Ballon d’or qu’il souhaite remporter. Je le lui souhaite, car c’est un sentiment magnifique (rires) ! D’autant plus que la notoriété et la popularité du trophée a bien augmenté depuis. Néanmoins, l’exigence de l’Europe sera très élevée car à présent, si une équipe du calibre du PSG ne remporte pas la Ligue des champions, elle ne sera pas considérée comme une bonne équipe. En revanche, si le PSG la remporte, Neymar sera considéré comme une légende vivante au PSG. C’est son défi. La pression sera là, car les médias seront en permanence sur son dos et vont exiger de lui un excellent rendement sur le terrain. C’est aussi ça, la dure loi du sport : seule une poignée de joueurs peut remporter les récompenses collectives et individuelles. Neymar devra être de ceux-là.

Propos recueillis par Antoine Donnarieix
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 17:30 La Corse veut adhérer à la FIFA pour jouer la Coupe du monde 135