Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 17 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Guingamp-PSG (0-3)

Le PSG nouveau marche sur Guingamp

Jamais vraiment inquiétés, les Parisiens ont profité de ce match contre Guingamp pour présenter au monde entier leur nouveau jouet à 222 millions d'euros. Résultat, Neymar a marqué et a offert un but à Cavani. Bref, Neymar a réussi ses débuts.

Modififié

Guingamp 0-3 PSG

Buts : Ikoko (52e, c.s.c.), Cavani (62e) et Neymar (82e) pour le Paris Saint-Germain

Les doigts dans le Ney

Le Roudourou n’aura jamais eu autant de spectateurs. Diffusé par quarante-neuf diffuseurs dans cent quatre-vingt-trois pays, ce banal Guingamp-PSG, joué un dimanche d’août des plus ordinaires, a été le centre du monde. Et pourtant, le Roudourou n’a jamais été aussi peu regardé. Car ce soir, tout le monde n’avait d’yeux que pour lui. Pour Neymar, l’homme qui valait 222 millions d’euros. Jordan Ikoko peut dormir paisiblement, dans toute cette hystérie, son but contre son camp est même passé inaperçu. Alors, si le Brésilien a manqué sa toute première passe en Ligue 1 et a connu un peu de déchet dans son jeu, l’histoire retiendra sans doute que l’ancien Barcelonais a délivré sa première passe décisive et marqué son premier but. Le tout avec son beau maillot jaune sur les épaules.

Ronrons au Roudourou


Unai Emery avait décidé de faire plaisir au monde entier en titularisant Neymar pour son premier match de Ligue 1. Le seul grand perdant du soir s’appelle donc Javier Pastore, qui avait gentiment refilé son numéro 10, mais qui se retrouve aussi sur le banc. Et quitte à être assis confortablement, l’Argentin aurait peut-être préféré rester devant un bon film du dimanche soir. Car sur la pelouse, Neymar ou pas, le suspense est toujours aussi absent. Paris s’installe devant la surface guingampaise et tente de s’amuser avec son nouveau jouet brésilien tout en ronronnant. Johnsson se charge donc de briller sur quelques frappes de Cavani pendant que Neymar se chauffe doucement en claquant des petits ponts par-ci par-là et en étant pas loin de gratter son premier penalty de la saison. Le Brésilien délivre même un caviar à son compatriote Marquinhos, mais le défenseur préfère défoncer la barre que mettre le ballon au fond. De l’autre côté du terrain, Alphonse Areola, lui aussi, se dit qu’il s’amuserait plus devant un bon film du dimanche soir.

Cavani et Neymar, le double double


Et si les millions sont insuffisants pour pénétrer la forteresse guingampaise, le PSG peut toujours s’appuyer sur son centre de formation. C’est donc Jordan Ikoko, mis sous pression par les attaquants parisiens, qui trompe son propre gardien d’un plat du pied parfait sur une passe en retrait. Un but contre son camp vu dans plus de cent quatre-vingts pays donc. Plat du pied toujours, c'est cette fois Cavani qui vient ajuster Johnsson, dix minutes plus tard. Un but qui permet à Neymar de signer sa première passe décisive sous ses nouvelles couleurs. Insuffisant pour le Brésilien qui semble à tout prix vouloir marquer son premier but. Ce sera chose faite grâce à Cavani qui offre sur un plateau le premier pion de Neymar. Le Brésilien peut sourire, il a parfaitement réussi ses débuts. De quoi justifier le montant de son transfert. Ou presque.

  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici



    Par Robin Richardot
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Partenaires
    Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi
    À lire ensuite
    Les notes de Guingamp