En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Angers-Monaco (0-1)

En grand d'Angers, Monaco miraculé

Ultra dominé, Monaco s’en sort miraculeusement face à des Angevins surmotivés qui ont même touché le poteau. Les héros du match ? Subašić et Letellier. 1-0 peut-être, mais bordel, quel match !

Modififié

Angers 0-1 Monaco

But : Falcao (61e) pour Monaco

Si le football était une blague de Raymond Devos, il ferait sans aucun doute de l’humour noir. Tellement cruel, tellement injuste, et pourtant tellement prévisible. Une première mi-temps archi-dominée par un Petit Poucet qui ne parvient pas à marquer ? Le retour de bâton se fait rarement attendre, et le gros s’empresse de reprendre le dû qu’il avait un instant songé à abandonner. Angers a dominé, outrageusement, mais Angers s’est fait avoir. Les cadres monégasques sont reposés, Falcao a marqué, l’équipe ne compte aucun blessé. Bref, le genre de succès qui n’arrive qu’aux champions.

T'as le look, Toko


Il est de ces rencontres qui suivent un scénario écrit d’avance : le gros mange le petit et puis basta. Falcao, titulaire pour la première fois depuis six semaines, devait forcément étancher sa soif de prédateur en aspirant les sucs angevins. Avec Lemar, Sidibé et Mbappé sur le banc, Jardim s’était en plus réservé le droit de mettre au repos certains de ses cadres en vue du choc face à Dortmund, et il aurait eu tort de ne pas le faire. Et puis, au détour d’un dégagement de Capelle aux alentours de la 30e minute, cette statistique qui s’affiche dans son petit écrin noir rectangulaire : jusqu’ici, Alexandre Letellier n’a effectué aucun arrêt. Subašić, lui, en est déjà à quatre. Angers domine.

Santamaria et Ndoye marchent sur l’eau au cœur d'une rivière de larmes monégasque, Capelle se révèle adroit à gauche, Diedhiou confirme son regain de forme, et Toko Ekambi, bon sang... L’homme virevolte comme un danseur en représentation, enchaîne les entrechats auprès d’Almany Touré et efface toute la défense rouge et blanc avant de trop croiser sa frappe (30e). En réalité, à l’exception de ces deux têtes manquées par Falcao en entame de match (5e, 13e), le match est pour l’instant à sens unique. Angers perfore Monaco comme un clou percerait du plâtre : solide en apparence, si fin en réalité. Le seul regret ? Cette occasion folle manquée par Famara Diedhiou, lancé seul en profondeur face à Subašić qui sauve le ballon du pied alors qu’il se faisait contourner (37e). 0-0 à la pause, mais que l'on ne s'y trompe pas : ça va bastonner pour Angers.

Letellier le taulier


Reprise, aucun changement pour Monaco. « Ça n’a pas crié dans les vestiaires  » , confie Olivier Tallaron de Canal Plus. On se demande ce que fait Jardim. Mbappé et Lemar accélèrent leur échauffement, Falcao commence à tirer la langue. Mais comme l’homme est taquin, il suffit de peu de temps pour se rendre compte qu'il prépare en réalité une grimace de vieux singe : sur un superbe ballon en profondeur de Glik, Dirar récupère sur la droite et livre le petit paquet au Colombien qui conclut côté fermé (61e). Injuste, mais tellement prévisible : Monaco prend l’avantage. Cela pourrait même être pire sans une triple parade complètement folle de Letellier, qui vient assurément de marquer quelques points pour son tout premier match de la saison.


Loin de laisser tomber les armes, les Noir et Blanc continuent de se débattre dans le vide. Pour parler vrai, les dix dernières minutes sont à leur avantage, mais on sent qu’il n’arrivera rien à Monaco. Le match pourrait durer deux heures de plus, Angers dominerait, mais ne marquerait jamais. Comble du comble, Traoré touche même le poteau en déviant de la tête un joli coup franc, avant que Subašić ne se jette dans les pieds de Diedhiou. Dans la foulée, Letellier remporte encore le face-à-face du 2-0 devant Touré. Les remplaçants attendent le coup de sifflet final comme s'ils s'apprêtaient à fêter le titre, et ils ont raison. Que Thomas Tuchel jette un œil à ce match, il va se régaler.

  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Théo Denmat
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 23:00 L2 : Les résultats de la 21e journée 3
    Hier à 15:55 L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 Hier à 13:45 Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 33 Hier à 11:55 Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 81
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
    lundi 15 janvier La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 40