Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Chelsea nouveau leader, City ne fait plus peur

La Premier League devait changer de leader cet après-midi. On s'attendait à City, ce sera finalement Chelsea. Victorieux de Newcastle grâce à un Eden Hazard en forme olympique, les Blues profitent du coup de la panne de Manchester City à Norwich. Dans le bas de tableau, tout reste à faire en vue du maintien.

Modififié
Hazard puissance 3

Dans la vie, le malheur des uns fait parfois le bonheur des autres. À Stamford Bridge, les fans de Chelsea étaient déjà au courant de la claque reçue par Arsenal plus tôt dans la journée contre Liverpool. Comme un ado qui s'est fait poser un lapin pour son premier rencart, le leader est dans les cordes et sent que le retour pour rentrer à la maison va être long. De leur côté, les Blues sont conscients que le trône d'Angleterre peut arriver dans leurs mains en fin d'après-midi. Les troupes de José Mourinho avaient plus que trois points à prendre contre Newcastle United : il fallait frapper un grand coup pour cette 25e journée de Premier League. D'entrée de jeu, et comme souvent cette saison dans le club londonien, on s'aperçoit qu'un joueur sort du lot : Eden Hazard. C'est bien lui qui allume le premier pétard en direction des buts Magpies. Sans réussite pour le moment. Les visiteurs manquent de percussion, et l'absence de Cabaye, si bien décrite par le Special One, se ressent grandement. Maîtres du jeu, les locaux trouvent le décalage par leur numéro 17. Au départ de l'action, on sent déjà que l'ancien Lillois a la frite : pas avare, Branislav Ivanović rend la sphère à Hazard lancé dans la surface, d'une frappe qui fait mouche (27e).

Chelsea prend de la confiance, et les automatismes entres attaquants fonctionnent pour le mieux. Sur un contre mené par Willian, Hazard est servi sur le côté gauche. Le talent belge trouve un point d'appui avec Eto'o pour inscrire son doublé. Même si on se dirige vers un huitième succès en dix rencontres de championnat, le Mou trouve toujours le moyen de gueuler sur ses troupes. Comme un symbole, la sortie de Mathieu Debuchy sur blessure avant la mi-temps prouve que les Magpies souffrent. Le second acte sera géré d'une main de maître par les Blues, et l'addition aurait pu être plus salée pour les hommes d'Alan Pardew. Les joueurs sont perdus, à l'image de Tim Krul qui se troue totalement. Peu après l'heure de jeu, Hazard grille la politesse à son aîné Lampard pour marquer son troisième but de la saison sur penalty. Dernier point d'orgue de cette rencontre, la standing ovation pour le diamant belge. Presque à lui seul, il permet à son club de monter sur la première marche du championnat. Si Mourinho considère son écurie comme celle d'un petit poulain, le vent de la jeunesse souffle désormais en faveur de son équipe.

City cale encore

En effet, le club de Roman Abramovitch a reçu une deuxième bonne nouvelle depuis Carrow Road. Entre Norwich et Manchester City, on a davantage assisté à des duels rugueux qu'à du beau jeu. Difficiles à déboussoler, les Canaris anglais ont tenu le point du match nul sur leur pelouse devant une équipe qui ne s'est apparemment pas remise de son revers du début de semaine. Un résultat équitable, puisque à part le but refusé à Garry Popper pour un hors-jeu logique, Álvaro Negredo qui touche la barre sur corner et Jesús Navas qui foire sa frappe en fin de match, on n'a pas eu grand-chose à se mettre sous la dent. Avec James Milner, Gaël Clichy et Stefan Jovetić dans le onze de départ, les Citizens n'ont pas profité du faux pas d'Arsenal. Le Mou jubile.


Les Tigers avaient les crocs

À Southampton, tout s'est passé en première mi-temps entre les Saints et Stoke City, puisque Peter Odemwingie (38e) et Peter Crouch (44e) ont répondus aux assauts de Richard Lambert (6e) et Steven Davis (41e). Le club reste scotché en milieu de classement, à la neuvième place. Petite surprise à Birmingham : West Ham a pris le meilleur sur Aston Villa, et ce grâce à Kevin Nolan. Son doublé éclair permet aux Hammers de sortir de la zone de relégation, calés en quatorzième position. Pas de surprise en revanche pour West Bromwich, battu sur la pelouse de Cristal Palace (3-1) avec un but de Marouane Chamakh. Dans le Nord du pays, le Stadium of Light attendait avec envie un retour triomphal de Sunderland, après le derby du Tyneside remporté la semaine dernière. Mais quand on oppose des Tigres à des Chats noirs, il n'y a pas d'équivoque sur celui qui rugit le plus fort. Hull City a mordu son adversaire une fois par mi-temps, avec Sean Long (17e) et le Croate Nikica Jelavić (62e). Une victoire qui permet aux hommes de Steve Bruce de remonter en haut de la deuxième partie de tableau, où huit équipes se tiennent en quatre points. Dans le bas de tableau, ce sera chaud jusqu'au bout pour le maintien.

par Antoine Donnarieix
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom
mardi 17 juillet Usain Bolt pourrait jouer en Australie 17
À lire ensuite
L'OM déboîte Bastia