Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. // Euro 2020
  2. // Gr. D
  3. // Angleterre-Écosse (0-0)

Une triste Angleterre cale face à l'Écosse

Sans envie, sans énergie et sans idées, une triste équipe d'Angleterre n'a pu faire mieux qu'un match nul et vierge (0-0) face à des Écossais qui n'ont pas démérité. Flippant, quand on sait la qualité de l'équipe anglaise et ce qu'elle devrait être en mesure de proposer en matière de football. Pour les Écossais, c'est un bon point presque inespéré qui permet de rêver à une qualification lors de la dernière journée.

Modififié

Angleterre 0-0 Écosse



Une pluie diluvienne en plein mois de juin, David Beckham et des pères de famille beurrés en kilt en tribunes, plus de « Mc » sur la pelouse que dans un Apple Store, de la boue, de la sueur, des tatouages et des teintures blondes : aucun doute possible, c’était bien un Angleterre-Écosse qui se jouait ce vendredi soir sur la pelouse de Wembley. Un match légendaire, qu'on n'avait plus vu depuis un bon moment en compétition officielle, et qui avait sur le papier tout pour être une belle fête du football. Sauf que les Anglais avaient oublié de venir, visiblement. À l'image d'un Harry Kane fantomatique, capitaine une nouvelle fois remplacé en cours de rencontre par son sélectionneur après un match accablant, ces Three Lions ont été incapables de dérouler leur football face à un adversaire qui a, lui, récité sa partition à la perfection. Résultat, la montagne, cette belle affiche, a accouché d'une souris, ce tristissime 0-0.

Le poteau de Stones... et puis plus rien


Dans ce 115e derby entre Scots et Brits, la première offensive de la rencontre est à mettre à l’actif de la Tartan Army : une frappe trop appuyée de Ché Adams à la conclusion d’un superbe mouvement collectif côté droit, aisément détournée par Pickford (4e). Plus à l’aise techniquement, les Anglais s'installent ensuite dans le camp de leur adversaire, qui fait le dos rond et compte sur une petite dose de chance : d’abord sur une tête exceptionnelle de Stones, qui saute plus haut que tout le monde sur un corner et qui démonte le poteau (12e), puis sur une frappe manquée de Mount aux six mètres (13e). Face à un Sterling et un Foden en particulier très actifs, la défense à cinq des Écossais fait le boulot, généreuse dans l’effort. Et sait être le fer de lance des contre-attaques, quand en fin de première période, les Anglais se sont mis à chuchoter leur football. Tierney, Robertson, O’Donnell sont les détonateurs, ce dernier offrant d’ailleurs aux Écossais leur plus belle occasion du premier acte sur une reprise de volée sublime au second poteau, très bien arrêtée par Pickford (30e).

Les Écossais en sortent grandis, pas les Anglais


Un peu éteints, les Anglais continuent de traîner des pieds en début de second acte. Après deux petites alertes sur le but de Marshall par Shaw (45e) et Mount (47e), les Three Lions installent un rythme abominablement lent dans cette rencontre, en faisant péniblement tourner le ballon entre leur milieu et leur défense (75% de possession anglaise entre la 45 et la 60e minute) comme pour épuiser ce bloc écossais parfaitement en place, mais en donnant surtout l'impression de ne pas trouver la solution pour en faire sauter le verrou. Une frappe de James, au-dessus (54e), sort brièvement la rencontre de la torpeur. Pas spécialement inspiré en attaque, les Anglais ne sont pas beaucoup plus virulents en défense. Et laissent les Écossais avancer.

Sur l'une de leurs rares possessions à l'heure de jeu, les copains de Robertson obtiennent un corner qui se termine par une mine de Dykes, dégagée sur sa ligne par Mings (62e). Sans un peu de maladresse, les hommes de Steve Clark auraient même pu passer devant en fin de match, avec une demi-volée second poteau signée Adams, mais bien au-dessus (78e). Le petit sursaut d'orgueil en fin de match, et les assauts blancs sur la défense bleue qui auront donné lieu à des scènes dignes d'un match de rugby à 15, n'auront pas suffi : sans vie, sans envie et sans idée, après un match d'ouverture contre la Croatie qui n'avait déjà pas rendu hommage à leur potentiel, les Anglais se contenteront d'un triste point face au voisin, qui aura clairement remporté la bataille de l'image, ce vendredi soir. Ça ne vaut pas trois points, mais face au meilleur ennemi anglais, c'est toujours mieux que rien.



Angleterre (4-2-3-1) : Pickford - James, Stones, Mings, Shaw - Rice, Phillips - Foden (Grealish, 63e), Mount, Sterling - Kane (Rashford, 74e). Sélectionneur : Gareth Southgate.


Écosse (3-5-2) : Marshall - McTominay, Hanley, Tierney - O'Donnell, McGinn, Gilmour (Armstrong, 76e), McGregor, Robertson - Dykes, Adams (Nisbet, 86e). Sélectionneur : Steve Clark.

  • Résultats et classements de l'Euro 2020

    Les notes d'Angleterre-Écosse


    Par Alexandre Aflalo
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Partenaires
    Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine
    Hier à 14:50 La FA publie un guide afin de réduire le nombre de têtes à l'entraînement 21
    Partenaires
    Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine