Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. // Demies
  3. // Manchester City-PSG (2-0)

Si Paris dérange, il faut le dire

Paris s'est donné la peine de sortir Manchester United, le Barça et le Bayern. Pour autant, après son élimination houleuse sur la patinoire de Manchester City, ça n'a pas l'air de suffire pour se faire traiter comme un club comme un autre. Et ce match retour en est une nouvelle fois la preuve : le PSG dérange.

Modififié
Mercredi matin, en bon Parisien, Nasser al-Khelaïfi se réveillera avec un épi sur le coin de la tête, enfilera son marcel élimé, ouvrira sa baguette fraîche en deux pour y étaler une belle noisette de beurre, et se rappellera que la revoilà, la légendaire lose à la française... Il la pensait partie bien loin, après avoir brisé le plafond de verre l’an dernier en atteignant la finale d'une édition escamotée pour cause de pandémie, mais c’était oublier le traditionnel but inscrit par un ancien de la maison, en l’occurrence Kingsley Coman. Cette année, c’est en demi-finales que le chemin de son club s’arrête, confirmant que les matchs allers-retours ne sont décidément pas son truc. Mais il ne pourra se décoller de l’esprit qu’encore une fois, on n’a pas respecté son équipe. Et ce ne sont pas les preuves qui manquent.

Morose Icardi

Déjà, quelle meilleure façon de foutre en l’air toutes ces préparations physiques à Doha que d’autoriser une rencontre à se jouer sur une couche de glace ? On ne sait pas si Manchester City s’est fait un petit stage dans les Highlands d’Écosse, mais personne n’a eu la présence d'esprit d'utiliser un ballon orange ? Dans ces conditions, sur un terrain où seules les surfaces sont dégagées, il ne faut pas s’étonner de voir un gardien réputé pour son jeu au pied briller sur un billard pendant que les autres, et notamment Florenzi, pataugent dans la gadoue à la recherche d'une sphère qu'ils ne voient même pas. Est-ce que Tiger Woods joue sur un green mieux tondu que ses adversaires ? Non. Pour une équipe qui base son jeu sur le contre, cela a forcément eu des conséquences au moment de développer son jeu face à un adversaire habitué à tourner autour d'une ligne des 16,50m bien nette. Et encore, heureusement que Kylian Mbappé est resté en tribune, cela n’aurait pas été beau de le voir patiner sur ses démarrages. Enfin, on aurait pu dire que les jardiniers ont bien fait leur boulot à la mi-temps, s’ils n’avaient pas (délibérément ?) oublié de déneiger la zone dans laquelle évoluait en seconde période Ángel Di María, le meilleur joueur offensif parisien.

Voilà un tir cadré que n'aura pas Paris.


Pas étonnant de voir El Fideo dégoupiller dans la poudreuse, quand Fernandinho vient lui marcher sur ses orteils endoloris. Terminer deux matchs consécutifs à dix (puisque Gueye avait rangé ses outils dès la 77e minute au Parc) n’est pas anodin. Ce qui offre une transition toute trouvée sur l’autre sujet qui fâche : l’arbitrage. Björn Kuipers est certainement un homme adorable à la ville, mais à la scène, il a offert ce soir un triste spectacle. Les images ne permettent pas d’affirmer qu'il a tenu des propos heurtants à l’égard des Parisiens, mais se montrer aussi peu urbain avec un des seuls cadors à avoir voué fidélité à l’UEFA dans le fiasco Superligue, c’est se demander si Florentino Pérez n’avait pas prévu une place pour les arbitres néerlandais et troquer leurs Heerenveen-Vitesse Arnhem hebdomadaires contre d'alléchants Real-Liverpool. Et pendant ce temps-là, les Mancuniens ont eu tout loisir de flirter avec les limites. Zinchenko ne fait pas main ? Allez demander à Philippe Croizon s’il aurait traversé la Manche sans son épaule ! Plutôt que de voir une France qui gagne, on préfère encore une fois amputer ses ambitions.



Par Mathieu Rollinger, lucide
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Ligue des Champions - Le PSG prend la porte




Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine
À lire ensuite
Mauvais (et) perdants