Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 2 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. // Mondial 2022
  2. // Qualifs
  3. // Ukraine-France (1-1)

Shaparenko, les larmes du bonheur

Auteur de l’ouverture du score face à l’équipe de France ce samedi à Kiev, Mykola Shaparenko a été le héros d’une équipe ukrainienne qui a ramené son cinquième nul en cinq rencontres dans ces qualifications pour le Mondial 2022.

Modififié
Que s’est-il passé dans la tête de Mykola Shaparenko lorsqu'il a envoyé cette délicieuse frappe enroulée dans la lunette d'Hugo Lloris ? Beaucoup de choses, assurément, au vu de la réaction du gamin de 22 ans. Le joueur du Dynamo Kiev a non seulement permis à l’Ukraine d’ouvrir le score face aux champions du monde, mais a aussi profité de l’occasion pour inscrire son premier pion en sélection, pour sa 19e cape. Et quel but ! Le milieu a su garder son équilibre pour reprendre un dégagement d'infortune de Kurt Zouma à l’entrée de la surface. La suite ? Une célébration tout en émotion, marquée par des larmes intenses devant les 45 000 spectateurs du stade olympique de Kiev.


Si les Ukrainiens ont concédé un cinquième nul en autant de matchs dans ce groupe D des qualifications pour le Mondial 2022, Mykola Shaparenko a parfaitement pris le relais de Roman Yaremchuk et Andriy Yarmolenko, sauveurs de la Zbirna lors des derniers matchs, mais muets ce samedi. Juste dans tout ce qu'il a entrepris, le milieu ukrainien a été le grand bonhomme de ce match, récompensé par cette praline de la 44e minute. Champion d’Ukraine avec le Dynamo Kiev la saison dernière et titulaire régulier depuis 2017, il est l’un des hommes de base de Mircea Lucescu, même s’il ne possède pas des lignes de statistiques impressionnantes (18 buts et 11 passes décisives en 132 matchs en club depuis ses débuts).

Un mauvais souvenir pour le Stade rennais


Transféré à 17 ans au Dynamo Kiev après seulement deux matchs en D1 ukrainienne avec Marioupol, ce grand amateur de NBA et de jeux vidéo a d’abord dû faire ses classes avec les U19, où il a participé à trois campagnes d’affilée en Youth League, sans parvenir à faire trembler les filets. Le numéro 10 ukrainien touche finalement le Graal lors de la saison 2017-2018, où il offre sa première passe décisive face au PFK Stal Kamyanske en novembre et fait ses grands débuts en Ligue Europa (élimination en huitièmes de finale face à la Lazio). Des performances régulières qui lui valent une première sélection avec les A le 31 mai 2018 lors d’un amical face au Maroc (0-0). Une juste récompense pour celui qui dévore des pâtes à gogo au centre d'entraînement du Dynamo.




Son premier fait d’armes sur la scène européenne, Mykola Shaparenko l’a réalisé... face à un club français, coïncidence. En phase de groupes de la C3, le joueur du Dynamo a grandement participé à la victoire face au Stade rennais en martyrisant la défense pendant 90 minutes à Kiev et en inscrivant le troisième et dernier but de la démonstration ukrainienne face au club breton (3-1). Avec la sélection, il a participé à sa première compétition internationale cet été à l’occasion de l’Euro. Joueur clé d’Andriy Shevchenko, titulaire lors des cinq rencontres de son équipe, il n’a pas pu éviter le naufrage de la sélection face à l’Angleterre à Rome (0-4). Alors que l’Ukraine est à la recherche d’une participation à la Coupe du monde depuis le Mondial 2006 en Allemagne, Oleksandar Petrakov peut compter sur ce minot, dont l'objectif est d'amener son pays au septième ciel. Et il n'est pas près de redescendre de son nuage.

Par Analie Simon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine
Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
Hier à 16:47 Pour Wenger, le projet d’un mondial tous les deux ans « est tout sauf une motivation financière » 50
À lire ensuite
La cour Martial