Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. //
  3. // Rennes-PSG (2-0)

Rennes bâche le PSG

Moins de 72 heures après sa victoire à Arnhem en Coupe d'Europe, le Stade rennais a fait tomber le PSG pour la première fois de la saison à la maison (2-0) grâce à des buts de Gaëtan Laborde et Flavien Tait. Après le succès de prestige contre Manchester City, Paris, qui avait aligné son onze type en Bretagne, aura montré des difficultés à jouer en équipe face à un Rennes admirable.

Modififié

Rennes 2-0 PSG

Buts : Laborde (45e) et Tait (46e) pour le SRFC

Sur le papier, le déplacement du Paris Saint-Germain au Roazhon Park avait tout du traquenard. Cinq jours après son succès de prestige contre Manchester en Ligue des champions, le PSG retrouvait la routine du championnat de France avec deux bêtes noires en face : le Stade rennais et Bruno Genesio, habitué à enquiquiner l'ogre francilien à domicile à son époque lyonnaise. Autre mauvais signe : le voyage chaotique de Lionel Messi et ses copains, contraints de rejoindre la Bretagne en minivan pour certains, en car pour d'autres, en raison des conditions climatiques dans la soirée de samedi. Et le match, alors ? À l'heure du poulet-frites (ou du marché asiatique, c'est selon), une équipe de Rennes méritante et admirable a fait tomber le PSG (2-0), mettant fin au début de saison canon du vice-champion de France en Ligue 1.

La barre de Messi, la banderille de Laborde

Après un samedi de pluie discontinue, le soleil avait fait son retour dans le ciel breton à l’occasion d’une affiche attendue, mais également redoutée par les autorités à la suite du vol de la bâche du Roazhon Celtic Kop, le principal groupe de supporters rennais, absent ce dimanche après-midi après sa mise en sommeil. Un match en tribunes, donc, mais aussi sur le terrain où le PSG est venu avec son onze type dont le quatuor Di María-Mbappé-Messi-Neymar quatre jours après son succès contre Manchester City. Pas de quoi effrayer les Rennais, qui ont commencé la partie en imposant un pressing haut et intense pour éviter de subir d’entrée. Les Bretons ont été les premiers à allumer quelques mèches dans une première période rythmée et très plaisante, mais Sulemana, Laborde et Martin n’ont pas su faire la différence.


Vingt premières minutes sans complexe, puis l’heure est venue de reculer d’un cran au moment de voir le PSG passer la seconde. Au-dessus techniquement, mais assez fainéant dans le pressing, les Parisiens ont eu de nombreuses occasions de passer devant : Neymar et Mbappé ont péché dans le dernier geste, Messi a trouvé la barre sur coup franc, et Gomis a été décisif devant Di María. C’est finalement au moment où la pause semblait se faire attendre dans les travées du Roazhon Park que la bande de Genesio a surpris son adversaire. Une poignée de secondes avant l’entracte, Laborde a surgi au deuxième poteau pour reprendre un excellent centre de Sulemana et fusiller Donnarumma (1-0, 45e). Et voilà Paris mené.

Paris perdu, Rennes transcendé


On aurait alors pu penser que Rennes allait vivre l’enfer en seconde période, et que les Parisiens, légèrement vexés, se pointeraient dès le retour des vestiaires avec l’envie de calmer les ardeurs bretonnes. Raté. Dans la minute suivant le coup de sifflet de M. Buquet pour (re)lancer les hostilités, les locaux ont fait rugir une nouvelle fois leur public, pressant les retardataires à rejoindre leur siège après un tour à la buvette. Lancé à droite, le buteur Laborde s’est transformé en passeur, délivrant un centre en retrait pour Tait, dont la conclusion du droit n’a laissé aucune chance à Donnarumma (2-0, 46e). Mené de deux buts pour la première fois de la saison, Paris a répondu en montrant des signes d’agacement (Kimpembe et Donnarumma en tête) plus qu’en parvenant à construire intelligemment dans le camp rennais.

Résultat, Sulemana a fait parcourir un nouveau frisson d’une frappe lourde au-dessus, avant que Mbappé ne ronchonne après avoir vu son but logiquement refusé pour une position de hors-jeu à la suite d'une ouverture de Di María (68e). Les changements de Pochettino (Herrera, Wijnaldum, Icardi), le nouveau coup franc de Messi et les quelques timides tentatives parisiennes n'ont rien changé à l'histoire : Paris a terminé cette rencontre avec un total de zéro tir cadré, échappant même au penalty du 3-0 grâce à la VAR. Paris restera leader, mais pas invaincu au cœur d'un dimanche qui aura vu Rennes s'offrir un match référence moins de 72 heures après sa victoire à Arnhem en Coupe d'Europe. Une bonne raison pour savourer, en laissant le PSG à ses interrogations pour la suite de la saison.



Rennes (4-4-2) : Gomis - Traoré, Omari, Aguerd, Meling - Bourigeaud (Assignon 75e), Tait (Ugochukwu, 87e), Martin (Santamaria, 75e), Sulemana - Laborde, Terrier (Guirassy, 75e). Entraîneur : Bruno Genesio.

PSG (4-2-3-1) : Donnarumma - Hakimi, Marquinhos, Kimpembe, Nuno Mendes - Gueye (Herrera, 76e), Verratti (Wijnaldum, 76e) - Di María, Neymar (Icardi, 76e), Messi - Mbappé. Entraîneur : Mauricio Pochettino.


  • Résultats et classement de la Ligue 1 2021-2022

    Revivez Lille - Marseille (2 - 0)


    Par Clément Gavard, au Roazhon Park
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié






    Dans cet article


    Partenaires
    Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
    Hier à 07:38 LOTO du mercredi 27 octobre 2021 : 14 millions d'€ à gagner ! 3
    Partenaires
    Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom
    Hier à 12:58 Kansas City va construire le tout premier stade dédié à une équipe féminine 38 Hier à 12:09 Le magnifique tacle d'un streaker en D5 anglaise 21 Hier à 11:49 Le Hebei FC (D1 chinoise) arrête les frais 42
    Hier à 10:33 Pastore, Pelé... découvrez la collection de photos So Foot d'octobre Hier à 09:58 La FIFPro appelle à une réforme de la gouvernance de l’UEFA 7 Hier à 08:49 Josh Cavallo (Adelaide United) fait son coming out 90