Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)

Prolongation de Mbappé : quelles conséquences économiques ?

Le feuilleton a duré plus d’un an, mais finalement, après de nombreux rebondissements, Kylian Mbappé a décidé de prolonger jusqu'en 2025 au Paris Saint-Germain. Le club de la capitale a réussi à conserver sa pépite, au prix sûrement d’un contrat en or massif. Mais cette décision aura aussi des conséquences économiques plus que positives.

Modififié
L’Espagne y croyait, elle devra se faire une raison. Alors que le toujours bien informé journaliste au New York Times Tariq Panja parlait d’une offre à 25 millions d’euros net par an assortie d’une prime à la signature de 130 millions d’euros du côté madrilène, Mbappé a privilégié la continuité et la voie du patriotisme. Mais à quel prix ? Le contrat n’a pas été dévoilé et rien n’est sorti, mais il y a fort à parier que le montant touché par Mbappé pour ces prochaines saisons devrait être sensiblement le même que ce qu’il aurait pu toucher en portant le maillot de la Maison-Blanche.

De l’autre côté des Pyrénées, on annonce même la couleur. Le contrat au PSG serait quasiment le même que celui qu’il aurait pu toucher au Real. Donc aucune raison financière ici, juste un désir de continuité et une possibilité de devenir une pièce maîtresse de l’appareil parisien, en étant écouté et sondé pour toutes les décisions sportives. Mbappé n’aurait - et cela est dit au conditionnel - pas choisi le PSG pour devenir le footballeur le mieux payé de la planète, mais pour tenter de marquer l’histoire, de remporter (enfin) une Coupe d'Europe et avoir la possibilité, en 2024, de participer aux Jeux olympiques de Paris.

De l’argent pour le fisc


Pour autant, même s’il ne veut et n’a pas voulu parler de gros sous, sa décision de prolonger l’aventure avec les Rouge et Bleu n’est pas sans conséquences économiques. Déjà, et cela pourra apparaître évident, son salaire va rapporter beaucoup aux caisses de l’État. En supposant un contrat de 50 millions d’euros par an, le fisc et les caisses d’allocations pourraient récolter au moins 60 millions d’euros, entre les cotisations salariales, les charges patronales et les impôts sur le revenu. 60 millions d’euros, à titre de comparaison, c’est le budget du plan vélo mis en place par le gouvernement en 2020 pour favoriser l’usage de la bicyclette, ou encore le coût du contrôle du pass sanitaire lors de la pandémie de Covid-19.

Bien évidemment, c’est compter sans les probables exonérations, optimisations et crédits d’impôt que tout bon contribuable fortuné peut obtenir en se payant les services d’un avocat fiscaliste. Mais il est certain que Mbappé en France rapportera à l’État. C’est peut-être d’ailleurs pour cela que le président Emmanuel Macron a tout fait pour l’inciter à rester, l’ayant régulièrement, selon les dires du jeune joueur, au téléphone.

Et que dire de l’image du pays. Cette France qui n’a plus gagné de Coupe d'Europe depuis Marseille en 1993 et le PSG en 1996, incapable cette saison de placer au moins un club en finale de compétition continentale, malgré la création de la nouvelle Ligue Europa Conférence, continue de faire parler d’elle grâce aux investissements qataris. Alors oui, certains pourront rétorquer que cet apport est expliqué par l’avantage fiscal détenu par le Qatar depuis 1990, et prolongé en 2008, concernant ses investissements en France. Et qui coûterait au pays, selon la sénatrice Anne-Catherine Loisier, entre 150 et 200 millions d’euros de manque à gagner. Sauf que, selon le Centre de droit et d'économie du sport (CDES) et un rapport paru en 2021, l’impact économique du PSG est estimé, pour l’économie locale et nationale et par tous les effets de ruissellement, à 182 millions d’euros par an en moyenne et jusqu’à 2150 emplois, depuis dix ans. Donc il y a débat.

Dès 2024, des droits TV à renégocier


Ensuite, concernant le football dans un sens large, le fait que Kylian Mbappé reste en France sera très positif. Dès la saison prochaine, les discussions et les négociations vont être entamées par la ligue pour la nouvelle session de droits TV nationaux et internationaux, sur la période 2024-2028. Aujourd’hui, ces droits sont respectivement vendus à 663 et 75 millions d’euros. Et la LFP, par l’intermédiaire de son président Vincent Labrune, espère une très forte valorisation. Son projet est d’ailleurs écrit, il veut une hausse d’au moins 200 millions dès 2024 et atteindre 1,8 milliard d’euros en 2028. Il est certain que l’argument Mbappé pourra jouer.


Les dirigeants pourront vendre auprès des futurs diffuseurs une Ligue avec Kylian Mbappé, peut-être le futur meilleur joueur du monde. Il a signé jusqu’en 2025, donc restera au moins, s’il n’est pas vendu avant, une saison après 2024. Sur ce point d’ailleurs, Javier Tebas, le président de la Liga espagnole, a pu apparaître quelque peu inquiet, fustigeant le choix de Mbappé de rester en France et de refuser l’offre madrilène. Selon lui, il est évident que la valeur d’un championnat est calculée à partir de la présence de ses stars, qu’une Liga sans Messi, Ronaldo et donc sans Mbappé ni Haaland n’aura peut-être plus la même valeur auprès des diffuseurs nationaux et internationaux. À l’inverse de la Ligue 1 qui pourrait être valorisée avec le gamin de Bondy.

Enfin, la prolongation de Kylian Mbappé est aussi une bonne nouvelle pour les autres clubs de Ligue 1, quoi qu’ils puissent dire. Aujourd’hui, sans le PSG, le taux de remplissage moyen dans le championnat de France est de 60%, et quand le PSG se déplace, les stades sont pleins et les prix explosent. Les gens se déplacent aussi pour les stars parisiennes, et à présent, ils vont se déplacer en masse pour la star française, entre Messi sur le déclin et Neymar possiblement sur le départ. En généralisant le yield management, une pratique commerciale qui consiste à faire varier les prix en fonction du comportement de la demande des consommateurs, les billetteries locales vont être tirées vers le haut et profiter à l’ensemble de l’écosystème. Conclusion : Mbappé au PSG, c’est bien plus qu’une décision sportive.

Par Pierre Rondeau
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom
Hier à 14:00 Čeferin défend les calendriers surchargés et prend exemple sur « les ouvriers dans les usines qui gagnent 1000 euros par mois » 66 Hier à 10:35 Rudi Garcia va reprendre du service en Arabie saoudite 55