Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Bruges-Monaco (1-1)

Poulain : « Monaco reste une équipe de haut niveau »

Mercredi soir, le FC Bruges a mis un terme à une série de huit défaites consécutives en Ligue des champions en faisant match nul contre Monaco (1-1), qui a de son côté stoppé une spirale négative de cinq revers. Mais Benoît Poulain, le défenseur français du champion de Belgique, a du mal à se satisfaire de ce point.

Modififié
Ce match nul vous laisse-t-il sur votre faim ?
Oui. Je pense que nous méritions de gagner. Surtout au regard de notre deuxième période. On a eu des situations et des occasions. Je repense à celle de Loïs Openda à la dernière minute. J’étais juste à côté, neuf fois sur dix, le ballon va au fond, ou est au moins cadré. Mais pas cette fois-ci... Il y a eu d’autres opportunités, des frappes à dix ou douze mètres, etc. C’est dommage, oui. Les regrets sont plus pour nous.


Monaco avait tout de même réalisé trente premières minutes plutôt correctes...
C’est vrai. On a eu du mal à débuter, avec beaucoup de ballons perdus, de déchet technique, de mauvais choix. Il y avait peut-être un peu de pression : nos huit derniers matchs en Ligue des champions, nous les avions perdus. Il y a aussi un peu de fatigue, puisque nous jouons presque tous les trois jours. Il n’y avait pas l’énergie habituelle.

Les problèmes judiciaires d’Ivan Leko, votre entraîneur, constituent peut-être un début d’explication...
Non, je ne le pense pas. Dans la préparation du match, dans l’attitude des journalistes les jours qui ont précédé, je n’ai rien senti de particulier. Je sais que le coach doit gérer une situation difficile, mais il a été très professionnel, comme d’habitude. Il est exact que Monaco a mieux débuté que nous, en ouvrant le score (32e). Et juste derrière, Sylla a eu l’occasion de marquer un deuxième but. Cela a sans doute été un déclic pour nous, car à 0-2, même avec plus de quarante-cinq minutes à jouer, ça serait devenu compliqué. Il y a eu une bonne réaction, avec cette égalisation de Wesley (39e).


La seconde période a été très compliquée pour les Monégasques...
« Avant le match, je peux vous assurer qu’il n’y avait aucun excès de confiance de notre part. Monaco est en difficulté en championnat et en Ligue des champions, mais cela reste une équipe de haut niveau. »
Nous avons décidé de jouer notre jeu habituel. On les a mis sous pression tout de suite. Il y avait du rythme, de l’engagement, de l’énergie, avec l’aide de ce public de connaisseurs. Ça allait très vite vers l’avant, et j’ai compris que Monaco mesurait la différence avec la première période. J’ai vraiment des regrets, car nous avons montré notre vrai visage. Avant le match, je peux vous assurer qu’il n’y avait aucun excès de confiance de notre part. Monaco est en difficulté en championnat et en Ligue des champions, mais cela reste une équipe de haut niveau. D’ailleurs, le discours était plutôt de considérer que notre adversaire était supérieur à nous individuellement.


Les avez-vous sentis au bord de la rupture ?
C’était compliqué pour eux, même s’ils ont eu quelques contres qu’ils n’ont pas su exploiter. J’ai regardé quelques matchs de Monaco en Ligue 1. Ce n’est pas une équipe programmée pour évoluer dans le bas du classement. Il y a eu un changement d’entraîneur. Mercredi soir, Jovetić s’est blessé au bout de dix minutes. À Strasbourg, les Monégasques avaient perdu Falcao. La composition n’est jamais la même, on sent qu’ils manquent un peu de confiance. Je ne sais pas comment ils seront dans deux semaines pour le match retour. Dans ce groupe, l’Atlético de Madrid et Dortmund sont au-dessus, tout le monde le sait, et il y a de fortes chances pour que ces deux équipes finissent aux deux premières places. Je pense que la troisième place qualificative pour la Ligue Europe se jouera en partie à Monaco...

Propos recueillis par Alexis Billebault
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 17:01 Tournois rétro vintage indoor 2019 5
Hier à 16:51 Le double raté d'un joueur du Lesotho 4

Le Kiosque SO PRESS

Hier à 14:35 Alessandro Nesta va prolonger l'aventure à Pérouse 19
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 14:27 Un match de D4 argentine retardé à cause d'une grenade 1