Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // PSG-Nice (1-1)

Paris se cogne à la brise de Nice

Au moins, il y a du mieux. Après avoir concédé l'ouverture du score de Ganago, le PSG s'est ressaisi pour obtenir le nul contre des Niçois létaux. Cavani a eu la balle de match au bout du pied sur penalty dans le temps additionnel, mais n'a pu que buter sur Benítez. Alors, c'est qui le meilleur gardien de Ligue 1 ?

Modififié

Paris saint-Germain 1-1 OGC Nice

Buts : Neymar (60e, s.p) pour le PSG // Ganago (46e) pour Nice

Pour ceux qui ne le sauraient pas, ce samedi après-midi à Paris, il a grêlé. Une de ces fameuses « giboulées de mars » décalées en mai parce que le réchauffement climatique dérègle tout, météo comme performances. Toujours est-il qu'entre les glaces, la fin de journée parisienne s’est démarquée par une éclaircie : cette fois, le PSG n’a pas perdu. Dominant au Parc contre Nice, mais incapable de trouver la faille autrement que sur penalty, le club de la capitale concède le nul face à des Sudistes létaux qui doivent probablement dire adieu à l’Europe. L’hémorragie est arrêtée, et c’est bien suffisant pour rassurer le Dr. Tuchel.

Faire le job, ni plus ni moins


Nul moyen de savoir si ce dernier avait d'ailleurs pris ces derniers jours conseil auprès de Michel Cymes, mais une chose est sûre : pour arrêter le saignement, l’entraîneur parisien a décidé au coup d’envoi de sortir les pansements. Fin du 3-4-3 – susurrée par la suspension de Kylian Mbappé –, et place au 4-2-3-1 qui met Cavani en pointe de l’attaque parisienne. Derrière, une défense à quatre censée stopper la folle hémorragie de quatorze buts encaissés sur les cinq derniers matchs parisiens. Le rouge à bobos est donc de sortie, et ça marche : Benítez, pas le plus sympa, mais officieux meilleur gardien de Ligue 1, sort une superbe volée de Neymar (8e), gobe les aiguilles de Di María (19e, 24e), et fait le job là où Areola se contente des six mètres.


Car Nice, il faut le dire, présente son visage habituel. Bonnes et mauvaises tronches comprises. Soit une défense en place, et une attaque à la ramasse. Saint-Maximin s’empale avec persévérance sur Marquinhos, la plus grosse occasion des Sudistes restant ce coup franc non cadré de Malang Sarr (14e). Alors quoi, manque un petit but ? Cela aurait pu venir de Cavani, titularisé pour la première fois depuis plus de trois mois. Mais l’Uruguayen rate son tacle aérien (39e). Monter la garde, c’est bien. Reste à oser les jabs.

Fin du round d'observation


Et paf ! Uppercut. À peine revenus sur la pelouse, voilà que les Niçois enlèvent les gants pour frapper à mains nues. Une ouverture de Dante, une frappe du gauche de Ganago, et voici Areola transpercé juste sous sa barre. Histoire de rappeler qu’il est toujours plus efficace de viser la tête (1-0, 46e). Les chiffres défilent : Nice, en ouvrant le score, compte treize victoires et trois nuls en Ligue 1 pour aucune défaite. Bon. Nice, aussi, c’est un record européen de neuf victoires 1-0 en championnat. Bon bis. Et alors que Paris est pourtant revenu avec de meilleures ambitions offensives, on voit Saint-Maximin rater l’impensable break en trouvant la barre après qu’Atal a emmené Bernat au bal (58e).


Francis Ngannou vous le dirait alors : en MMA, c’est après s’être relevé d’un emmené au sol que l’adversaire est le plus fragile. Di María, fan de RMC Sport passé minuit, chope donc un penalty surprise dans la foulée que Neymar transforme aussi tranquillement qu’une clé de cheville (1-1, 60e). Le jeu se passe en réalité sur les ailes où Atal et Bernat se cherchent des poux, le PSG cumulant à l’heure de jeu 21 centres dans le jeu pour seulement trois réussis. Pas terrible. Finalement, le seul K.O du match viendra finalement de Benítez, assommé par son défenseur à dix minutes du terme avant d’arrêter un penalty plus que gracieusement offert à Neymar et mal tiré par Cavani dans le temps additionnel (90e+2). Jusqu'ici, Paris n'avait abandonné que deux points au Parc cette saison. En voilà le double, c'est cadeau sur l'ordonnance.



PSG (4-3-3) : Areola - Daniel Alves, Marquinhos, Kimpembe, Bernat - Verratti, Paredes (Kurzawa, 66e) - Draxler (Diaby, 66e), Di María, Neymar - Cavani. Entraîneur : Thomas Tuchel.

Nice (4-3-3) : Benítez - Burner (Srarfi, 87e), Dante, Hérelle, Sarr - Lees-Melou, Tameze, Danilo - Saint-Maximin (Le Bihan, 76e), Ganago (Makengo, 60e), Atal. Entraîneur : Patrick Vieira.


  • Résultats et classement de Ligue 1

    Par Théo Denmat
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom

    Hier à 17:11 Idées cadeaux : découvrez nos plus beaux maillots rétro à partir de 59€ ! Hier à 17:11 Idées cadeaux : découvrez nos maillots "Olive & Tom" à partir de 30€ ! Hier à 16:16 Joey Barton veut une refonte des règles de base du foot féminin 107
    Hier à 12:20 La table des probas du tirage des huitièmes de la C1 105 Hier à 12:00 Noël Le Graët n'est pas inquiet pour Mediapro 37
    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi
    Hier à 11:05 C1 : hégémonie historique des cinq grands championnats 131