Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Quarts
  3. // Dortmund-Monaco

Monaco et le bénéfice de l’absence

Pas de Jemerson à Manchester City, sans Kamil Glik ni Radamel Falcao lors du huitième retour, Djibril Sidibé blessé et Tiémoué Bakayoko suspendu à Dortmund... En Ligue des champions, Leonardo Jardim doit souvent opter pour des seconds choix. Et n’a pas forcément à le regretter.

Modififié
Peu nombreux étaient ceux qui croyaient en lui. On lui promettait même l’enfer. Face à Sergio Agüero, Leroy Sané, Kevin De Bruyne ou Raheem Sterling, il allait se casser la gueule. Mordre la poussière. Perdre ses reins. Finir en miettes. Et puis finalement, Andrea Raggi a assuré. Pas pendant 90 minutes, son corps ne lui a pas permis. Mais durant plus d’une heure, l’Italien s’est efforcé de se mettre au niveau de celui qu’il remplaçait. Pas une mince affaire quand il s’agit de Kamil Glik, considéré par beaucoup comme le véritable patron de la défense monégasque. Celui qui tient la baraque. L’indispensable, pensait-on. C’était sous-estimer son suppléant, et oublier que des absences peuvent parfois réserver de bonnes surprises.

Gagner avec des remplaçants, la belle histoire


Car pour le moment, Leonardo Jardim n’a pas regretté d’avoir à piocher dans la liste de ses seconds couteaux lorsqu'un titulaire habituel n’était pas là. Ce qui s’est toujours passé en Ligue des champions depuis la fin de la phase de groupes. Soit lors des deux duels avec Manchester City et celui à venir contre le Borussia Dortmund. Trop peu pour en tirer des conclusions ? Peut-être. Reste qu’on peut toujours constater les éventuels bénéfices que les blessures ou les suspensions peuvent engendrer. Cela concerne surtout la défense : l’entraîneur portugais a d’abord dû faire sans Jemerson pour le voyage en Angleterre, puis sans Glik sur le Rocher, à chaque fois pour accumulation de cartons jaunes. Alors oui, l’arrière-garde a tremblé, et parfois vrillé lors des deux confrontations. Intrinsèquement, un Monaco avec Raggi aligné d’entrée est moins bon. Mais ce turn-over forcé permet de renforcer une chose fondamentale dans le football : la cohésion d’équipe.


Pour réussir une campagne de C1 quand on ne possède pas l’un des meilleurs effectifs du monde, il faut non seulement pouvoir compter sur davantage que onze joueurs, mais aussi être accompagné d’une ambiance de vestiaire impeccable. Le parallèle avec l’épopée de l’ASM 2004 est facile, mais reste un bon exemple. Plus potes que partenaires, Ludovic Giuly, Fernando Morientes et consorts formaient une véritable famille. Outre le pragmatisme de Dider Deschamps, c’est cet état d’esprit qui avait permis à cette team de rejoindre une finale inespérée et de réaliser des exploits contre le Real Madrid ou Chelsea. Or, ces liens ne peuvent se former que si les coiffeurs sentent qu’ils font partie du groupe et qu’ils peuvent avoir un rôle à jouer sur le terrain. La présence de Raggi en huitième de finale va exactement dans ce sens, tout comme le temps de jeu offert par Jardim à Nabil Dirar ou Morgan De Sanctis en championnat ou dans les coupes nationales.

Falcao blessé ? Germain en confiance


À Dortmund, ce sont Sidibé et Tiémoué Bakaoyoko qui ne pourront pas tenir leur poste. Certes, le latéral n’est pas une valeur sûre défensivement parlant, mais son abattage offensif pourrait manquer. Et le rendement du milieu dans l'entrejeu également. Pas de problème : Almamy Touré et João Moutinho, ceux qui devraient logiquement prendre leur place, sont dans le bain (18 et 27 titularisations toutes compétitions confondues) et ressentent déjà la confiance de leur coach, qui gère pour l’instant parfaitement la situation et les états d’âme de chacun. À ce niveau, le Lusitanien peut d’ailleurs se féliciter d’avoir traversé la période «  Falcao out  » sans aucune incidence. Elle a ainsi permis à Valère Germain, qui marche avant tout à la confiance, de ne pas gamberger et de ne pas réfléchir aux décisions de Jardim, qui lui préfère désormais le Colombien et Kylian Mbappé. Est-ce que les choses auraient été aussi simples si Radamel n’avait connu aucun pépin physique ? Pas sûr...


« On le voit, même ceux qui entrent en cours de match veulent apporter leur pierre à l’édifice, confiait ce dernier mi-décembre. Ce n’est pas classique que les remplaçants apportent autant à chaque match, c’est sans doute unique en Europe. C’est la preuve que l’effectif a quelque chose en plus. » Du talent, bien entendu, mais pas que. Et quand on possède un banc qui ne demande qu’à faire partie d'un tel projet, il serait dommage de ne pas en profiter. Surtout si les absences peuvent offrir cette possibilité...


  • Profitez de nos bonus et pariez sur le match Borussia Dortmund-AS Monaco

    Par Florian Cadu
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Hier à 18:00 Drame de la rue d’Aubagne : Mbappé va rencontrer le fils de l'une des victimes 80

    Le Kiosque SO PRESS

    Partenaires
    Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    Hier à 10:45 Dhorasoo a lui aussi eu une altercation avec Ribéry 70