Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 29 Résultats Classements Options

Monaco en panne sèche, Lille coule Metz

Monaco a peut-être laissé filer la Ligue des champions en concédant à Louis-II un piètre 0-0 devant Amiens. Dans le duel de la peur, Lille bat Metz et remonte vers la 17e place. Bonne opération aussi pour Troyes, joli vainqueur de Caen.

Modififié

Monaco 0-0 Amiens



À quoi joue Monaco ? Pas au football. Du moins plus vraiment depuis la claque reçue à Paris. Ce soir encore, les joueurs de Jardim n’ont quasiment rien réussi. Décalé par Falcao, Boschilia – principal animateur du début de match – envoie sa frappe au-dessus du but de Gurtner sur l’une des seules situations intéressantes de l’ASM. Des Monégasques carrément bousculés par les Amiénois, qui prennent confiance au fil du match. Subašić doit même sortir le grand jeu pour dévier sur son poteau une magnifique reprise de Konaté à l’heure de jeu. Monaco, qui avait marqué lors de ses 53 derniers matchs à domicile, est incapable de faire la différence. Mis à part sur ce corner que Monconduit repousse sur sa ligne dans les derniers instants. Demi-finaliste de la dernière C1, l'AS Monaco peut sortir du podium dès demain en cas de victoire de l'OM contre Angers.



Bordeaux 3-1 Dijon

Buts : Sankharé (26e), Kamano (72e), Rosier CSC (81e) pour Bordeaux // Sliti (54e) pour Dijon

Une soirée sans enjeu et sous la pluie du côté de Bordeaux, ça vous dit ? Sankharé, lui, a accepté l’invitation et même lancé la première danse en reprenant une frappe de Kamano repoussée dans ses pieds par Reynet. Puis, c’est Sliti qui fait valser un à un les défenseurs bordelais, avant que Costil ne s’interpose sur sa frappe croisée à l’entrée de la surface. Poundjé, sur une passe en retrait foireuse à la 45e minute, offre un ballon de but au Dijonnais Kwon, dont le lob est mal ajusté. La seconde période tourne à la séance de tirs au but : Sliti obtient d’abord un penalty et le convertit pour ramener le DFCO à hauteur, Kamano fait de même à l’entame du dernier quart d’heure pour remettre Bordeaux devant. Reynet est ensuite trompé par son défenseur Rosier sur un corner négocié n’importe comment. Bordeaux s’installe dans le confort du Top 10, Dijon reste douzième.



Troyes 3-1 Caen

Buts : Vercoutre CSC (7e), Nivet (27e), Suk (84e) pour Troyes // Santini (4e) pour Caen

Dans ce match entre deux équipes qui ne gagnent plus, c’est Troyes qui se remet en selle après une fin de match tendue. La première période ressemble à un combat de boxe. Santini, servi par Guilbert, envoie le premier uppercut en marquant d’une tête puissante, poussant l’ESTAC à la 19e place. Mais en vingt minutes, les Aubois inversent la tendance et repoussent les Caennais dans leur coin : une bourde de Vercoutre sur un coup franc de Pelé, une reprise astucieuse de Nivet sur corner, et voilà les joueurs de Garande au bord du KO. Suk, entré en jeu quelques minutes plus tôt, se chargera d’éteindre définitivement la lumière d’une frappe enroulée au ras du poteau de Vercoutre. Avec panache, Troyes l’emporte et revient à deux points de la 17e place.



Lille 3-1 Metz

Buts : Araujo (13e), Pépé (45e+1), Bissouma (79e) pour Lille // Roux (49e) pour Metz

On sait à quoi va penser le Messin Georges Mandjeck au moment de s’endormir, ce soir. Son énorme frappe axiale en début de match aurait pu changer le scénario de la fin de saison, mais elle s’est échouée sur le poteau. Trois minutes plus tard, Araujo est trouvé par Pepe dans la surface messine et trompe Kawashima. Le gardien messin est ensuite décisif avant la pause en sauvant les siens devant Mothiba. Trop souvent naïfs cette saison, les Lillois se montrent prudents et piquent une deuxième fois dans le temps additionnel du premier acte grâce à Pépé, auteur d’un délice de frappe enroulée. Mais les fantômes du LOSC reviennent hanter les lieux dès le retour des vestiaires : Dossevi sert en retrait Roux, qui réduit le score. Classique. Metz pousse et court après une énième résurrection, mais Mollet se heurte à Maignan. Pour une fois, Lille ne craque pas et la délivrance intervient par Bissouma, qui trompe Kawashima en deux temps à la 78e minute. Les hommes de Galtier sont à deux points de la 17e place, occupée par le TFC.



Strasbourg 1-1 Nice

Buts : Saadi (21e) pour Strasbourg // Balotelli (59e) pour Nice

19e de la phase retour, Strasbourg avait des choses à se faire pardonner par la belle Meinau, ce soir. Et c’est Saadi, le meilleur buteur du club, qui se pointe avec le bouquet de fleurs. D’une tête plongeante, il reprend un centre de Bahoken venu de la droite et ouvre la marque pour récompenser la première période emballante du Racing. Nice, toujours bien placé pour accrocher la Ligue Europa, revient mieux après la pause et obtient un penalty que Balotelli transforme sans trembler. Son trentième but en 48 matchs de L1. Le forcing niçois en fin de match ne suffit pas à faire craquer des Strasbourgeois qui voient le barragiste revenir à trois petits points. Pression.



  • Résultats et classement de Ligue 1

    Par Albert Marie
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    Tsugi Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible