Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. // Gr. H
  3. // PSG-Manchester United

Manchester United, la guerre du milieu

Promu capitaine par Ole Gunnar Solskjær en vue de PSG-Manchester ce mardi en Ligue des champions, Bruno Fernandes est intouchable au sein du milieu de Manchester United. Sauf que le Portugais est bien le seul à jouir de ce statut, les 4 autres milieux – voire les 6 autres – se battant pour les deux places restantes. Et c'est loin d'être gagné d'avance pour Paul Pogba.

Modififié
Le brassard de capitaine n’est jamais glissé autour d’un biceps par hasard. Et encore moins dans un club aussi prestigieux que Manchester United. Ce n’est donc pas un hasard si face au Paris Saint-Germain, le capitaine d’un soir, en l’absence de Harry Maguire, se nommera Bruno Fernandes. Et si le principal intéressé s’est montré surpris au moment où il l’a appris de la bouche d'Ole Gunnar Solskjær en pleine conférence de presse, ce choix n’a finalement rien de surprenant. Déjà car le Portugais est, depuis son arrivée à Manchester en janvier dernier, le meilleur joueur des Red Devils comme l’a confirmé l’ancien supersub : « Bruno est arrivé et a eu un grand impact, comme le montrent toutes les statistiques. Ses performances ont également été très bonnes. Il n'a pas changé l'équipe, mais l'a stimulée. »


Mais surtout car Bruno Fernandes est ce que l’on peut appeler un leader. Ce qu’il a toujours été depuis ses premiers pas au centre de formation à Boavista jusqu’au Sporting Portugal où il était capitaine. Déjà. Un leader qui n’hésite pas à engueuler Victor Lindelöf pour un mauvais placement défensif après un but encaissé en demi-finales de Ligue Europa face à Séville. Ni à pousser une gueulante dans le vestiaire à la mi-temps d’un match contre Tottenham alors que le score est déjà de 4-1 pour les Spurs. Et ce, même si cela ne fait que 9 mois qu’il a débarqué dans le nord de l’Angleterre. Un rôle de mal alpha que Bruno Fernandes ne renie pas : « C'est un honneur. Être capitaine de Man United est un accomplissement important. Mais tout le monde doit être un leader. Chaque joueur est un leader à sa manière. » Certains un peu plus que d’autres.

L'énigme Pogba


Finalement, ce n’est pas le choix de Bruno Fernandes qui pose question tant celui-ci paraît logique. Mais plutôt le nom des joueurs qui ont donc été snobés pour prendre le brassard de capitaine que Harry Maguire ne laisse que très rarement vacant. Parmi eux, Paul Pogba. Promu capitaine à plusieurs reprises par le passé lorsque Antonio Valencia et Ashley Young étaient absents, l’international français a perdu de son aura à force d’enchaîner les allers-retours à l’infirmerie et les prestations en dents de scie. Pourtant, les premiers pas de l’association avec Bruno Fernandes ont fait saliver les fans de Manchester United et tous les amoureux de football tant le lien technique entre les deux hommes est évident. Mais les nombreux ballons perdus, les errements défensifs, la nonchalance et les passes ratées font oublier chez beaucoup de personnes les dribbles maradonesques, les transversales de 50 mètres qui terminent dans les pieds et les passes laser. Et ce d’autant plus que les places sont chères au sein du milieu de Manchester United.


Afin que Bruno Fernandes soit dans un fauteuil, Ole Gunnar Solskjær a opté depuis plusieurs mois pour un 4-2-3-1 avec le Portugais en numéro 10. Ne laissant donc plus que deux places au milieu de terrain. Et si la paire Paul Pogba-Nemanja Matić semblait tenir la corde, le Brésilien Fred et Scott McTominay n’ont pas dit leur dernier mot. D’autant plus après le naufrage contre Tottenham (1-6) - où Pogba et Matić ont sombré à la récupération - suivi de cette victoire à Newcastle (4-1) où le second duo s’est montré bien plus solide.


Et Donny van de Beek dans tout ça ?


Et si cela n’était déjà pas assez difficile pour Ole Gunnar Solskjær, deux autres joueurs sont venus se mêler à la bataille. Un plus attendu en la personne de Donny van de Beek qui rappelle à chaque fois qu’il entre en jeu pourquoi Manchester United a déboursé 39 millions d’euros pour le faire venir de l’Ajax. Et un moins attendu en la personne de Juan Mata qui semble avoir ressuscité le temps d'une rencontre. Deux hommes qui prouvent qu’ils sont capables d’évoluer avec Bruno Fernandes sur la pelouse sans forcément empiéter sur le rayonnement de l’international portugais. Et qui pourraient donc venir rendre encore un peu plus difficile la lutte au milieu de terrain.


Un casse-tête pour l’entraîneur mancunien que son homologue Thomas Tuchel aimerait bien avoir. Car avec les absences de Leandro Paredes, Marco Verratti et celle probable de Julian Draxler, l’entraîneur allemand va devoir tout miser sur un joueur qui n’a toujours pas disputé la moindre minute avec Paris - Danilo Pereira - et un autre attendu comme le Messie après avoir été performant à Nîmes pour sa première - Rafinha - pour épauler Ander Herrera. À moins qu'Idrissa Gueye ne vienne rappeler qu’il n’est jamais aussi bon que lors des matchs d’ouverture de Ligue des champions face à un cador européen. Si Manchester United peut encore être appelé ainsi.

Par Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons

Hier à 22:41 Droits TV : Canal + pourrait proposer une offre pour la Ligue 1 2 Hier à 09:00 EXCLU : 120€ offerts en CASH au lieu de 100€ chez Winamax sur la Ligue des Champions
Hier à 22:03 Viens tester tes connaissances EDF dans un quiz interactif Hier à 18:28 Les supporters anglais bientôt de retour dans les stades 7 Hier à 17:42 Un gardien australien fête son mariage pendant un match 3
Hier à 15:04 Mbappé dans la course au titre de joueur du siècle 95
Partenaires
Tsugi Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
Hier à 12:07 Le président de la CAF suspendu 5 ans par la FIFA 20 Hier à 12:00 Moukoko, The Undertaker et du yo-yo dans Time To So Foot Hier à 11:39 Jean-Michel Blanquer dénonce « la cupidité dans le football professionnel » 59 Hier à 11:35 Gignac signe un doublé et bat un record vieux de 74 ans au Mexique 35 Hier à 10:58 Un club présente ses excuses à l’adversaire après une victoire 30-0 13 Hier à 10:41 Le joueur français, une denrée très prisée dans les quatre grands championnats 41