Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 2 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. //
  3. // Monaco-OL (2-3)

Lyon griffe Monaco dans un match fou

Dans un match à rebondissements et à la fin très houleuse, l'OL s'impose en Principauté et recolle à un point de l'AS Monaco (2-3). Comme un symbole, Rayan Cherki a offert les trois points à son équipe qui croit toujours à la C1 pour la saison prochaine.

Modififié

AS Monaco 2-3 Olympique lyonnais

Buts : Volland (25e) et Ben Yedder (86e sp) pour Monaco // Depay (57e), Marcelo (77e) et Cherki (89e) pour l'OL.

La Ligue 1 a beau être perçue comme un championnat secondaire par les grands pays d'Europe, elle est sans conteste le championnat le plus haletant d'Europe actuellement. Pourquoi ? Parce que personne ne pouvait envisager le spectacle qu'allaient offrir les acteurs du stade Louis-II ce soir. Au bout du temps réglementaire, Mattia De Sciglio sert Rayan Cherki en retrait. Entrée en jeu quelques secondes auparavant, la pépite de la formation lyonnaise ouvre son pied gauche et ajuste Benjamin Lecomte pour permettre à un OL en infériorité numérique de s'imposer sur la pelouse de l'AS Monaco, invaincue dans son antre depuis le 16 décembre dernier. Non seulement Monaco vient de perdre ses ambitions de titre, mais elle voit son adversaire du soir revenir à une seule unité à trois journées du terme de la saison. Tout simplement épique.

Volland à la tire

Niko Kovač et Leo Dubois ont beau échanger des sourires dans les premières minutes de la partie, il ne faut pas s'y tromper : Monaco et Lyon jouent un match capital dans l'optique de la course à la Ligue des champions. C'est en tout cas le cœur de cible visé par l'OL dont le début de match incite les Asémistes à prendre leur temps pour analyser le schéma tactique de leurs adversaires. De quoi engendrer une première occasion de but chez les visiteurs, initiée par une récupération haute de Lucas Paqueta et terminée sur une reprise de volée au-dessus de Dubois (4e). Comme lors du récent quart de finale de Coupe de France, les Lyonnais dominent les débats, mais manquent de réalisme, à l'image de Karl Toko Ekambi qui oblige Benjamin Lecomte à la parade sur sa gauche (14e).

Côté monégasque, le trublion de service s'appelle Kevin Volland. Au duel avec Jason Denayer, l'international allemand croise d'abord trop sa frappe (11e), puis envoie le Diable rouge dans le vent à la suite d'un mouvement où Caio Henrique et Wissam Ben Yedder servent de rouages pour lui permettre d'ouvrir le score à bout portant devant Anthony Lopes (1-0, 25e). Blessé sur l'action, Denayer cède sa place à Sinaly Diomandé, mais dans les faits, rien ne change. Volland reste intenable et met la charnière centrale au supplice (35e, 41e), sans que cela ne se traduise par un deuxième but assassin. Amorphes, les Gones ne réagissent pas, ou peu. Seule une tête de Lucas Paqueta sur un corner de Depay fait figure d'illusion (40e).
À la pause, l'OL comptabilise sept points de retard sur son adversaire du soir à trois journées de la fin. Là, il y a clairement urgence.

Les notes de Monaco-Lyon

Le jour Depay

Désireux d'aller de l'avant, Rudi Garcia opte pour décaler KTE sur le côté droit et remplacer Dubois par Tino Kadewere. Et dans les faits, Lyon devient plus compact, moins friable et plus dangereux. Grâce à qui ? À Memphis Depay. En vingt minutes, le Néerlandais a mis le feu dans la défense de la Principauté : trois joueurs dribblés puis une frappe contrée pour égaliser (1-1, 57e), mais aussi une frappe trop croisée (62e) et une reprise manquée dans les six mètres (64e). Monaco, qui n'avait plus encaissé le moindre but depuis le 3 mars dernier, s'est mis à tanguer.

Même après l'exclusion de Maxence Caqueret pour un deuxième carton jaune (70e), Lyon ne renonce pas. Bien lui en prend : Marcelo place Lyon devant au score d'une tête rageuse (1-2, 77e). Peu importe le coup de poing d'Anthony Lopes dans la face de Pietro Pellegri lors d'une sortie manquée et le penalty transformé par Ben Yedder pour son centième but en L1 (2-2, 86e), Lyon arrache la victoire grâce au crack Cherki (2-3, 89e). La bagarre générale en fin de match, entraînant les exclusions de De Sciglio, Marcelo, Pietro Pellegri et Willem Geubbels, sera le bouquet final de trop.



AS Monaco (4-4-2) : Lecomte - Henrique (Pellegri, 81e), Disasi (Badiashile, 61e), Maripán, Sidibé - Tchouaméni, Fofana (Ballo-Touré, 69e), Fàbregas (Matazo, 61e), Aguilar (Geubbels, 81e) - Ben Yedder, Volland. Entraîneur: Niko Kovač.

Olympique lyonnais (4-2-3-1) : Lopes - De Sciglio, Denayer (Diomandé, 29e), Marcelo, Dubois (Kadewere, 46e) - Caqueret, Mendes (Guimarães, 88e) - Caqueret, Paqueta (Aouar, 75e), Depay - Toko Ekambi (Cherki, 88e). Entraîneur: Rudi Garcia.


  • Résultats et classements de Ligue 1

    Par Antoine Donnarieix
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Partenaires
    Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi
    À lire ensuite
    Les notes de Monaco-Lyon