Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. //
  3. // Genoa-Milan

Les 10 grands moments de Shevchenko à Milan

Ce mercredi soir sera rempli d'émotions pour Andriy Shevchenko. Pour la première fois de sa carrière, il va affronter l'AC Milan, le club où il est devenu une légende, et avec lequel il a remporté le Ballon d’or. L'occasion de se remémorer les dix moments forts de son aventure rossonera, entre buts de fou, finales (heureuses et malheureuses) de Ligue de champions, et amour infini.

Modififié

1. Le premier but

Lecce 2-2 Milan
29 août 1999

Le premier. Pour sa toute première apparition en Serie A, et son deuxième match dans l'absolu avec le maillot rossonero, l'Ukrainien transféré pour l'équivalent de quelque 20 millions d'euros se présente à l'Italie avec un but de renard. Sur une jolie remise d'Oliver Bierhoff, il anticipe le défenseur et marque d'une astucieuse demi-volée. Et une célébration, déjà : le maillot retourné sur la tête. Benvenuto.

Vidéo


2. Le premier triplé

Lazio 4-4 Milan
3 octobre 1999

Le 29 août, l'Italie l'avait découvert. Le 3 octobre, l'Italie a compris. Shevchenko et le Milan affrontent la Lazio, un match qui oppose le champion d'Italie à son dauphin. En face de lui, Sheva a de sacrés clients : Nesta et Mihajlović. Pourtant, il va se régaler et rendre chèvres les défenseurs adverses. À droite, à gauche, il frappe de partout et la sentence est toujours la même : ficelle. Devant les 60 000 tifosi de l'Olimpico, Shevchenko s'offre son premier triplé italien et envoie un signal fort : le Tsar est venu en conquérant.

Vidéo


3. Le chef-d’œuvre à la Weah

Milan 4-1 Bari
6 février 2000

Ce 6 février 2000, les supporters de l'AC Milan ont eu une hallucination. Ils ont eu l'impression de revoir George Weah. Parti de sa moitié de terrain, comme Mister George quelques années auparavant face à Vérone, l'Ukrainien avance tout droit, défie les défenseurs, les transperce en vitesse, et finit par tromper le portier adverse d'une frappe croisée. Un signe prémonitoire : comme Weah, il décrochera aussi le Ballon d’or quelques années plus tard.

Vidéo


4. Le but d'anthologie

Milan 1-1 Juventus
9 décembre 2001

Peut-être son plus grand chef-d’œuvre sous le maillot rossonero. Ce but contre la Juventus est une pépite, un bijou. Le genre de geste qui vous fait entrer dans la légende. Ce but est la volonté même de Sheva. Tout était calculé, de l’accélération devant Edgar Davids à la frappe qui lobe Gianluigi Buffon, en passant par la feinte de corps qui fait tomber sur les fesses Gianluca Pessotto. Du très, très grand art.

Vidéo


5. Le sacre en Ligue des champions

Juventus 0-0 Milan
28 mai 2003

À l'heure où il entame sa quatrième saison à Milan, Shevchenko a déjà mis tout le monde d'accord, mais les trophées manquent cruellement à l'appel : pas la moindre breloque à se mettre sous la dent depuis son arrivée. Et la saison 2002-2003 commence mal, puisqu'il se blesse au ménisque lors du tour préliminaire de C1. Il ne disputera que 24 matchs sur la saison, mais sera bien de retour pour le bouquet final. Il marque en demi-finales de C1 face à l'Inter (premier derby de l'histoire en Ligue des champions), un but décisif qui enverra Milan en finale (1-1 sur l'ensemble des deux matchs). Et lors de cette finale 100% italienne face à la Juve, terminée aux tirs au but (0-0), c'est lui qui transforme le dernier penalty, celui qui permet à Milan de remporter la Ligue des champions. Tiens, trois mois plus tard, il sera aussi le seul buteur de la finale de la Supercoupe d'Europe contre le Porto de Mourinho (1-0).

Vidéo


6. Le but du Scudetto

Milan 1-0 AS Roma
2 mai 2004

L'heure du premier Scudetto a enfin sonné. Le 2 mai 2004, après une saison monstrueuse, le Milan de Kaká, Rui Costa, Pirlo, Maldini, Inzaghi et Seedorf a l'occasion de remporter le titre à trois journées de la fin. Il lui faut, pour ce, battre la Roma, son dauphin. San Siro est plein à craquer, et ne met que 70 secondes à exploser : Shevchenko ouvre la marque d'une tête croisée dès la 2e minute de jeu. Ce sera tout simplement... le seul but du match. Milan s'impose 1-0 et remporte son 17e titre de champion. Quelques jours plus tard, Shevchenko est sacré pour la deuxième fois meilleur buteur de Serie A.

Vidéo


7. Le Ballon d’or

14 décembre 2004


Et c'est donc en toute logique que, quelques mois plus tard, il reçoit le Ballon d’or. Une récompense qui vient couronner un début de carrière en fanfare, et un enchaînement Ligue des champions (2003), Coupe d'Italie (2003), Supercoupe d'Europe (2003), Scudetto (2004), Supercoupe d'Italie (2004), capocannoniere de Serie A (2004). Excusez du peu.




8. La plus grosse désillusion

Milan 3-3 Liverpool
25 mai 2005

Tout rêve peut se transformer en cauchemar. Celui de Shevchenko a basculé le 25 mai 2005, alors qu'il avait l'occasion de remporter sa deuxième Ligue des champions en trois ans. On connaît tous l'histoire du match : Milan mène 3-0 à la pause, puis se fait rattraper en seconde période (3-3), avant de s'incliner aux tirs au but. Ce dont on se souvient moins, c'est que Sheva a joué un rôle dans ce cauchemar d'Istanbul : en pleine prolongation, il manque une double occasion hallucinante face à Jerzy Dudek ( « Je ne comprends toujours pas comment le ballon n'est pas rentré » , dira-t-il). Et alors qu'en 2003, il avait inscrit le tir au but décisif, ce coup-ci, c'est lui qui rate le dernier penalty milanais, avec une frappe toute molle et sans conviction. Retour sur terre.

Vidéo


9. Les adieux


À la fin de la saison 2005-2006, Silvio Berlusconi commence à parler d'un éventuel départ de l'Ukrainien. Les tifosi du Milan le prennent mal et contestent vivement cette décision. Mais les paroles de Sheva laissent entendre que la décision viendrait de lui. « Après sept années à Milan, je dois bien peser le pour et le contre. C'est une décision à prendre pour ma famille. Je veux dire aux tifosi qu'ils seront toujours importants pour moi. » Clairement des mots d'adieu, concrétisés quelques semaines plus tard par un départ à Chelsea. Et si le joueur réfutera toujours la théorie, il semblerait que ce départ ait été vivement souhaité par sa femme, désireuse d'inscrire leur fils dans une école de Londres. Une version qui sera confirmée par Adriano Galliani dans plusieurs interviews...




10. Le retour raté


Le Shevchenko de Chelsea ne sera toutefois qu'un lointain cousin du Shevchenko de Milan. Seulement 22 buts inscrits en deux saisons, toutes compétitions confondues. Alors, à l'été 2008, le Tsar décide de revenir à Milan, en prêt. Mais le Sheva 2 est un flop, comme souvent avec les suites de blockbuster. Il n'est quasiment jamais titulaire et ne réussit pas à marquer le moindre but en championnat. À la fin de la saison, il rentre à Londres et dit cette fois-ci définitivement adieu au Milan, dont il reste, à ce jour, le deuxième meilleur buteur de l'histoire derrière Nordahl. Et ce mercredi soir, après 12 ans, Shevchenko et Milan vont se recroiser pour la première fois. Émotions garanties.

Par Éric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi
il y a 2 heures Live twitch : célébrations mythiques et montées/descentes il y a 7 heures Bonus FDJ de 10€ avec le code promo RDJ10 1
il y a 2 heures Le FC Fontenay-le-Fleury rend hommage aux femmes qui ont marqué l'histoire 8
Partenaires
Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE