Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 7 Résultats Classements Options

Le pub d'un joueur brûlé

Le Guardian révèle qu'un gang armé a fait main basse sur la caisse du Players Lounge, un pub de Fairview dans le Nord de Dublin appartenant à la famille d'Anthony Stokes.

L'attaquant tatoué du Celtic, formé à Arsenal, n'a pas été entendu par la police irlandaise. Dans la nuit du 3 août, vers 2h du matin, quatre malfrats auraient ligoté un membre du staff, pris la thune, puis foutu le feu au bar. Un incendie que les pompiers ont mis pas mal de temps à maîtriser.

C'est John Stokes, le père, qui s'occupe quotidiennement du Players. Il avait été condamné en mai dernier pour avoir menacé un autre propriétaire de pub d'arrêter son business sous les 24 heures s'il ne voulait pas subir de crasses. John Stokes avait aussi fait parler de lui en mars, lors d'une visite historique de la Reine en République d'Irlande, après avoir affiché une bannière de 10 mètres bannissant Élisabeth II de son bar.

John Stokes avait un rapport régulier avec les autorités. En mai 2011, il s'était rendu à la police. En cause, de la cocaïne et des Tasers retrouvés au fond du pub...


AlF
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


il y a 3 heures Mediapro ne revendra pas ses droits 29 il y a 3 heures Rivelino dézingue le jeu de l'équipe de France 113 il y a 4 heures Football Leaks : pour Agnelli et Čeferin, c'est une « fiction » 13

Le Kiosque SO PRESS

Hier à 16:51 Le double raté d'un joueur du Lesotho 7
Partenaires
Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 14:35 Alessandro Nesta va prolonger l'aventure à Pérouse 24 Hier à 14:27 Un match de D4 argentine retardé à cause d'une grenade 1