Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. // CDM 2018
  2. // Gr. E
  3. // Suisse-Costa Rica (2-2)

La Suisse offre un point au Costa Rica

Accrochée dans les derniers instants par une généreuse équipe du Costa Rica (2-2), la Suisse n'a toutefois pas perdu et verra les huitièmes. Les Ticos, eux, peuvent prendre l'avion pour San José avec quelque chose en plus que de simples souvenirs de Russie. Une belle soirée pour tout le monde, finalement.

Modififié

Suisse 2-2 Costa Rica

But : Džemaili (31e) et Drmić (87e) pour la Suisse // Waston (56e), Ruiz (90e+3) pour le Costa Rica

Ça commence à devenir une habitude. Un scénario qu'on a déjà lu et relu cent fois, même si on ne parie pas sur une réussite avant d'en lire les premières lignes. Pour sa quatrième participation consécutive, la Suisse va passer ce premier tour pour la troisième fois. Comme en 2006 et 2014, les Helvètes ont réussi à tirer leur épingle du jeu dans un groupe très ouvert derrière l'ogre brésilien.


Lors du Mondial sud-africain, seul raté de son tableau récent, la Suisse avait hypothéqué ses chances et offert un point lors de la dernière journée à un Honduras déjà éliminé. Ce soir, elle a encore permis à son adversaire du soir de repartir au pays avec un petit quelque chose dans la valise. Sans conséquence puisqu'elle passe quand même en huitièmes.

La Suisse dort, mais Sommer veille


Pour ne pas rentrer à San José les mains vides, les Ticos refusent un troisième revers consécutif et emballent le début de partie. Les hommes d'Oscar Ramírez ne le savent pas encore, mais ils vont se heurter à un mur : Yann Sommer. Le dernier rempart du Borussia Mönchengladbach va sortir deux parades de grande classe en l'espace de trente secondes. Après avoir repoussé une tentative de Campbell, Sommer sort de sa poche une horizontale magistrale pour sortir une tête de Borges (5e).


Le portier helvète est ensuite tout heureux de voir la frappe de Colindres s'écraser sur sa transversale (9e). Une dernière tentative d'Oviedo mise de côté par Sommer (19e) marque la fin de la tempête tropicale sur la surface suisse. Petit à petit, on recommence à voir Shaqiri dans ses œuvres dans l'autre moitié de terrain, et Lichsteiner déborder sur son côté droit. La première réelle opportunité sera d'ailleurs la bonne, puisque sur un centre de l'ancien Lillois remisé par Embolo, Džemaili allume Navas à cinq mètres, et celui-ci ne peut que constater les dégâts. Le constat est dur pour les Ticos. Mais à la pause, c'est bien la Nati qui mène la danse.

Docteur Waston


Pas découragé par cette fin de première période contraire à ses plans, le Costa Rica va repartir tout de suite à l'assaut de la cage de la Nati. Si une frappe de Ricardo Rodríguez va rappeler aux coéquipiers de Bryan Ruiz que la Suisse reste dangereuse, Kendall Waston va faire encore mieux. Sur un corner de Joel Campbell, le défenseur central de Vancouver s'élève plus haut que tout le monde pour enfin réussir à tromper la vigilance de Sommer (56e). Comme lors du premier acte, le Costa Rica domine vingt minutes avant de s'exposer ensuite aux assauts suisses.


Entré en jeu à la place de Gavranović, Drmić trouve le poteau de Navas à peine dix minutes plus tard (77e). Mais c'est juste une question de temps, puisque c'est lui qui redonne l'avantage aux siens en reprenant un bon centre venu d'un autre entrant, Zakari (87e). Cependant, les Ticos persistent, obtiennent et transforment un penalty dans les arrêts de jeu par le capitaine Bryan Ruiz (90e+3). La Suisse finit donc deuxième de son groupe, et se frottera à la Suède avec quelques certitudes en poche lors des huitièmes de finale. Et un gardien qu'elle espère aussi bon que ce mercredi.


Suisse (4-2-3-1) : Sommer – Lichtsteiner, Schar, Akanji, Rodríguez – Behrami, Xhaka – Shaqiri, Džemaili, Embolo – Gavranović. Entraîneur : Vladimir Petković.

Costa Rica (4-3-3) : Navas – Acosta, Gonzalez, Oviedo, Gamboa – Watson, Borges, Colindres – Ruiz, Guzmán, Campbell. Entraîneur : Oscar Ramírez.




Par Andrea Chazy
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


il y a 40 minutes Il marque après 729 jours de disette
il y a 2 heures La troisième Coupe d'Europe officialisée en décembre 41 il y a 4 heures Carrasco offre 10 000 euros à un coéquipier qu'il a envoyé à l'hôpital 13

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
il y a 8 heures Mediapro ne revendra pas ses droits 39 il y a 9 heures Rivelino dézingue le jeu de l'équipe de France 156 il y a 9 heures Football Leaks : pour Agnelli et Čeferin, c'est une « fiction » 23