Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 14 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. // Euro 2020
  2. // J1
  3. // Belgique-Russie

La mécanique des Diables

Cités parmi les favoris du tournoi, les Diables rouges entament leur Euro ce samedi face à la Russie (21h). Avec un entraîneur, une équipe type et un style de jeu qui sont clairement dans la continuité du Mondial 2018. La marque d'une nation fidèle à ses principes, dont certains cadres disputent peut-être leur dernière compétition internationale majeure.

Modififié
Roberto Martínez est un homme de principes. À l'heure de revenir (encore) sur la célèbre demi-finale France-Belgique du Mondial 2018, le coach des Diables rouges ne s'était pas démonté en juillet 2020, quitte à encore faire passer la patrie de Jacques Brel pour une nation de rageux pathologiques : « À partir du 1-0, tout ce que faisaient les Français prenait 20 secondes de plus... J’étais juste surpris de les voir si défensifs avec leurs meilleurs joueurs au marquage sur les nôtres. Pogba a suivi Fellaini partout sur le terrain. C’était extrême. » L'ex-gourou d'Everton n'a jamais chanté les louanges de l'attentisme et du pragmatisme footballistique et on peut au moins souligner la cohérence de sa pensée.

On prend les mêmes et on recommence


Trois ans après la Coupe du monde russe, sa Belgique est ainsi restée fidèle à son idée de jeu originelle. À savoir, une défense à trois, une recherche de la possession et du déséquilibre offensif et un système toujours dépendant du rendement des milieux latéraux, qui doivent à la fois animer les couloirs et assurer un repli défensif conséquent. C'est sans doute là que réside le talon d'Achille du 3-4-2-1 belge, alors que les côtés seront confiés à Thorgan Hazard et Thomas Meunier, qu'on qualifiera davantage de bons contre-attaquants que de défenseurs aguerris. Si ces deux-là partent un chouia trop à l'abordage, le trio défensif belge peut potentiellement se retrouver en difficulté. Notamment si les Diables rouges ont choisi d'évoluer dans une configuration haute, qui les force à laisser des espaces conséquents dans leur dos. La faute, aussi, à une triplette défensive performante, mais relativement vieillissante, où se côtoient Vertonghen et Alderweireld (66 ans à eux deux) et où Denayer (25 ans) fera presque office de jeune premier.

Évidemment, c'est aussi une forme d'apogée que semble atteindre la sélection du pays aux 1001 bières, que les bookmakers classent comme le 3e favori de l'Euro, après la France et l'Angleterre. La ligne offensive fait toujours autant frissonner de plaisir, portée par un Romelu Lukaku qui semble encore avoir gagné en dimension après sa saison démentielle à l'Inter. S'il sera absent lors du premier match de poules face à la Russie, Kevin De Bruyne sera le pourvoyeur en chef de l'attaquant nerazzurro, et sera assisté dans sa tâche par Dries Mertens. Le 3-4-2-1 de Martínez est par ailleurs travaillé pour laisser une certaine liberté à son trio offensif : Lukaku est capable de prendre l'aile gauche à l'occasion, Mertens peut se muer en attaquant de pointe si on lui libère l'axe et De Bruyne a évolué ponctuellement en faux numéro 9 à Manchester City cette saison.

Le Hazard fait mal les choses


La Belgique ne bénéficie cependant pas de la même profondeur de banc que la France, l'Angleterre ou l'Allemagne, même si elle pourra toujours lancer le milieu polyvalent Leander Dendoncker (Wolverhampton), Yannick Ferreira Carrasco ou encore Timothy Castagne dans l'arène. On notera par ailleurs que 17 des 24 joueurs convoqués pour le Mondial 2018 rempilent pour cet Euro 2020, signe évident de la stabilité recherchée par le staff belge. Conséquemment, les cadres de l'équipe ont pris quelques rides : la Belgique est la seconde équipe la plus âgée du tournoi, avec 29,1 ans de moyenne d'âge. Ce qui n'a pas franchement semblé être un poids pour la sélection lors des qualifications pour l'Euro, puisque cette dernière a aligné 10 victoires en autant de matchs, inscrivant 40 buts pour seulement 3 encaissés.



Martínez et compagnie doivent en revanche composer avec un gros caillou dans leur chaussure, nommé Eden Hazard. Toujours diminué par les blessures, l'ailier madrilène sera absent pour le premier match des siens face à la Sbornaya. Son statut pour le restant de la compétition pose logiquement question, alors que son sélectionneur a semblé indiquer qu'il pourrait éventuellement intégrer le onze type après la phase de poules : « Le plus important est qu’il soit prêt pour performer tout au long du tournoi. C’est le genre de joueur qui a besoin d’être au top physiquement, mais aussi de pouvoir prendre du plaisir dans son jeu pour jouer un grand rôle. Nous aurons trois matchs de groupe pour lui permettre de grandir dans le tournoi. » Un tournoi où la Belgique tiendra sa ligne coûte que coûte, à en croire Martínez lui-même : « Vous ne pouvez pas espérer avoir des résultats si vous n'êtes pas bon dans le style que vous pratiquez. Ça me semble impossible d'imaginer une approche pragmatique à l'extrême et d'espérer m'en sortir avec un trophée. » La Belgique, la vraie patrie du romantisme.

  • Analyse, paris à prendre & meilleurs bonus : Retrouvez notre pronostic Belgique - Russie sur le match de ce soir !

    Par Adrien Candau Tous propos issus de La Dernière Heure des sports et So Foot 187.
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Partenaires
    Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom
    il y a 35 minutes Podcast : "France/Algérie 2001, l'impossible derby" 2 il y a 1 heure D1 féminine : L'Américaine Sam Johnson incendie l'ASJ Soyaux 1
    Partenaires
    Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Olive & Tom
    Hier à 12:33 Salle OM, salle PSG: viens mater le Classico lors d'une projo So Foot inédite 1