Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Quarts
  3. // Résumé

La Lazio s'écroule à Salzbourg, Arsenal se fait peur à Moscou

Malgré la défaite au Sporting Portugal (1-0), l'Atlético se qualifie pour les demi-finales. Les Espagnols retrouveront Arsenal, qui a ramené un nul du CSKA Moscou après avoir été mené de deux buts (2-2) et le Red Bull Salzbourg, qui a totalement renversé la Lazio (4-1) en inscrivant notamment trois buts en quatre minutes. Voilà le nom des trois qui rejoignent l'OM dans le dernier carré.

Modififié

Marseille 5-2 RB Leipzig

Buts : Ilsanker csc (6e), Sarr (9e), Thauvin (38e), Payet (60e) et Sakai (90e+4) pour l'OM // Bruma (2e) et Augustin (54e) pour Leipzig



CSKA Moscou 2-2 Arsenal

Buts : Chalov (39e) et Nababkin (50e) pour Moscou // Welbeck (75e) et Ramsey (90e+3) pour Arsenal

Le saviez-vous : en russe, remontada se dit возвращение. Et ça, Arsenal n’est pas passé loin de l’apprendre à ses dépens. Battu 4-1 à Londres, le CSKA Moscou a mis un peu de temps à entrer vraiment dans la partie. Il aura fallu une frappe de Lacazette contrée par la défense moscovite pour réveiller les hommes de Viktor Goncharenko. Une fois debout, le CSKA a tout simplement asphyxié Arsenal et ouvre logiquement la marque par Fedor Chalov qui surgit pour reprendre une première tête de Kirill Nababkin repoussée par Petr Čech (1-0, 39e). Acculés, les Anglais souffrent, et la mi-temps ne va pas les aider à se remettre la tête à l’endroit.


Pour preuve, le second but des Moscovites est un copier-coller du premier avec une première frappe d’Aleksandr Golovin repoussée difficilement par Čech dans les pieds de Kirill Nababkin (2-0, 50e). Euphorique, le CSKA passe tout près de sa возвращение, mais la frappe de Golovin est stoppée par le portier tchèque. L’orage passé, Arsenal se remet à l’endroit, et comme le week-end dernier face à Southampton, le héros des Gunners se nomme Danny Welbeck, bien trouvé par Mohamed Elneny (2-1, 75e). Aaron Ramsey peut exulter après son lob pour l'égalisation dans les arrêts de jeu (2-2, 90e+3), Arsenal est en demi-finales et peut toujours rêver à une qualification en Ligue des champions.

CSKA (3-5-2) : Akinfeev - V. Berezutski, A. Berezutski, Ignasevich - Nababkin, Golovin, Bistrovic (Natcho, 72e), Dzagoev (Vitinho, 38e), Kuchaev - Chalov (Milanov, 79e), Musa. Entraîneur : Viktor Goncharenko.

Arsenal (4-3-2-1) : Čech - Bellerín, Mustafi, Koscielny, Monreal - Elneny, Ramsey, Wilshere (Chambers, 69e) - Özil, Welbeck - Lacazette (Iwobi, 77e). Entraîneur : Arsène Wenger.



Red Bull Salzbourg 4-1 Lazio

Buts : Dabbur (56e), Haidara (72e), Hwang (74e) et Lainer (76e) pour Salzbourg // Immobile (55e) pour la Lazio

La Lazio pensait avoir fait le plus dur en ouvrant la marque par l’intermédiaire de l’inévitable Ciro Immobile, parfaitement servi par Luis Alberto (0-1, 55e). Ce but, ajouté au 4-2 obtenu à l'aller à Rome, laissait alors augurer une soirée tranquille... C’était compter sans la réaction des Autrichiens et la défense toujours aussi fébrile des Laziale. À force de laisser autant le ballon à l’adversaire, la Lazio finit par craquer. Et alors que les supporters italiens célèbrent encore le but d'Immobile, les Autrichiens repartent à l’attaque et c’est Munas Dabbur, bien aidé par le contre de Basta, qui sonne la révolte de Salzbourg (1-1, 56e). Une révolte rapide et violente lancée par une frappe des vingt mètres d’Amadou Haidara (2-1, 72e). Dans la foulée, Hee-Chan Hwang profite de la passivité défensive adverse pour battre Thomas Strakosha (3-1, 74e), avant que Stefan Lainer ne donne le coup de grâce (4-1, 76e). La Lazio ne se relèvera jamais de ces trois buts encaissés en quatre minutes, mais n'a pas le temps de pleurer : dimanche, il y a un derby face un demi-finaliste de C1 à jouer.

Salzbourg (4-4-2) : Walke - Lainer, Ćaleta-Car, Ramalho, Ulmer - Haidara, Yabo (Minamino, 84e), Schlager, Berisha - Hwang (Gulbrandsen, 79e), Dabbur. Entraîneur : Marco Rose.

Lazio (3-5-2) : Strakosha - De Vrij, Luis Felipe, Radu - Basta (Lukaku, 60e), Parolo, Milinković-Savić (Anderson, 69e), Lucas Leiva (Nani, 78e), Lulić - Luis Alberto, Immobile. Entraîneur : Simone Inzaghi.



Sporting Portugal 1-0 Atlético

But : Montero (29e) pour le Sporting


L'Atlético a souffert, l'Atlético a eu peur, mais l'Atlético est en demi-finales. Sous une pluie diluvienne, le Sporting Portugal, battu 2-0 à l'aller, a très vite fait comprendre aux Espagnols qu'il comptait bien se battre jusqu'au bout avec une tactique simple : envoyer des centres à la pelle. Une tactique qui aurait pu être payante, mais la tête de Marcos Acuna manque le cadre (4e) et Jan Oblak sort le très grand jeu pour enlever le coup de tête de Sebastián Coates (11e). Motivés comme jamais pour répondre aux attaques de leur président, les Portugais continuent d'étouffer l'Atlético, qui n'arrive pas à enchaîner trois passes, et sur le cinquième corner de la partie, Fredy Montero montre qu'il est possible de battre le portier slovène (1-0, 29e).


Auteur d'une première période parfaite, le Sporting continue sur sa lancée dès le retour des vestiaires avec un Gelson Martins intenable à la baguette, mais le chronomètre tourne et les espaces se font sentir dans la défense portugaise. Heureusement pour elle, Rui Patrício veille au grain et enchaîne les parades devant Antoine Griezmann (58e, 81e). Un Grizou qui manquera même la balle du répit quelques minutes plus tard (82e). Mais l'attaquant français peut souffler, malgré une pression folle jusqu'à la dernière seconde, le Sporting ne parvient pas à marquer ce second but et l'Atlético peut accéder au tour suivant. Seul bémol pour les Colchoneros, la blessure de Diego Costa, sorti peu après la pause.

Sporting (5-4-1) : Patricio - Ristovski (Doumbia, 79e), Pinto, Mathieu (Petrovic, 26e), Coates, Acuna - Martins, Battaglia, Fernandes, Ruiz (Ribeiro, 70e) - Montero. Entraîneur : Jorge Jesus.

Atlético (4-4-2) : Oblak - Juanfran, Godín, Savić, Lucas Hernandez (Vrsaljko, 45e) - Vitolo (Correa, 60e), Ñíguez, Gabi, Koke - Costa (Torres, 52e), Griezmann. Entraîneur : Diego Simeone


  • Résultats et classement de la Ligue Europa

    Par Steven Oliveira
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 16:19 Une bousculade fait cinq morts en Angola 5 Hier à 09:51 GRATUIT : 10€ offerts sans sortir la CB pour parier sur la Ligue des champions
    Hier à 12:40 Les joueurs poussent une ambulance en panne sur le terrain au Brésil 10 Hier à 12:10 Concours FIFA 19 : Gagne un séjour à Barcelone pour assister au Clásico