Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. //
  3. // Lazio-AC Milan (3-0)

La Lazio fait tomber le Milan et se replace pour la C1

Dans le choc de la 33e journée, la Lazio a littéralement fait exploser l'AC Milan (3-0) et se relance dans la course à la Ligue des champions. Joaquín Correa, auteur d'un doublé, a été le grand bonhomme de ce match, avant que l'inévitable Ciro Immobile ne plie en trois une équipe milanaise complètement hors sujet.

Modififié

Lazio 3-0 AC Milan

Buts : Correa (2e et 51e) et Immobile (87e) pour les Biancocelesti

Deux minutes. C'est le temps qu'il a fallu à la Lazio pour faire plier l'AC Milan dans un choc qui sent bon la Ligue des champions, la vraie. Une action de classe de Joaquín Correa, un rush qui a transpercé la défense des Rossoneri avant une finition clinique face à un Gianluigi Donnarumma totalement dépassé (1-0, 2e). Deux buts de l'attaquant argentin et trois points qui permettent aux hommes de Simone Inzaghi de continuer à croire à une qualification directe pour la Ligue des champions, alors qu'ils sont pour l'instant à cinq points de la fameuse quatrième place.

Battues lors de la précédente journée, les deux formations n'avaient pas le droit à l'erreur. Et ça, Joaquín Correa l'a bien compris. Son rush complètement dingue dès la deuxième minute a montré la voie à la Lazio, supérieure techniquement et physiquement face à des Milanais en manque d'efficacité devant le but de Pepe Reina. Et qui de mieux que Hakan Çalhanoğlu pour symboliser les 90 minutes hors sujet de l'AC Milan ? Le Turc aurait pu ouvrir le score dès vingt secondes de jeu, avant de louper une énorme opportunité à la demi-heure, sa frappe étant bien bloquée par la main ferme du portier espagnol. À la ramasse devant, les hommes de Stefano Pioli ont remercié la VAR, venue annuler le but du break de Manuel Lazzari juste avant la pause, pour un hors-jeu d'une demi-chaussure.

Les offensifs milanais à la ramasse


Une punition retardée de quelques minutes, puisque ce diable de Joaquín Correa, encore lui, est venu enterrer les pauvres espoirs des Rossoneri d'une frappasse puissante dans un angle fermé, imparable pour Gigio Donnarumma (2-0, 51e). Un but contesté et contestable, puisque Daniele Orsato n'a pas vu la faute flagrante de Lucas Leiva sur Hakan Çalhanoğlu au début de l'action. Cet incroyable coup du sort n'a pas révolté les Milanais, bien au contraire. La Lazio a parfaitement maîtrisé son sujet dans le second acte, au point d'ajouter une troisième couche, Ciro Immobile envoyant une sacoche à ras de terre (3-0, 87e), quelques minutes après avoir touché le poteau de Gianluigi Donnarumma (80e).

Tueurs devant, les Biancocelesti ont parfaitement muselé les attaquants rossoneri, incapables d'apporter le moindre danger devant la cage de Pepe Reina. Le seul vrai danger offensif est venu d'un coup de boule de Franck Kessié, qui a vu son ballon mourir sur la barre de Pepe Reina. Une copie très insuffisante pour un prétendant à la C1, qui reste bloqué à la cinquième place et voit revenir son adversaire du soir à grandes enjambées. Six équipes vont désormais se tirer la bourre pour arracher les quatre tickets directement qualificatifs pour la coupe aux grandes oreilles, et un match en retard à disputer pour les poulains de Simone Inzaghi face au Torino, ça promet une fin de saison cinq étoiles.



Lazio (3-5-2) : Reina - Marušić, Acerbi, Radu - Lazzari, Milinković-Savić, L. Leiva, L. Alberto (Akpa Akpro, 88e), Lulić (Fares, 68e) - Correa (Pereira, 76e), Immobile (Muriqi, 88e). Entraîneur : Simone Inzaghi.

AC Milan (4-2-3-1) : Donnarumma - Calabria (Dalot, 69e), Kjær (Romagnoli, 74e), Tomori, Hernandez - Bennacer (Tonali, 69e), Kessié - Saelemaekers (Diaz, 63e), Çalhanoğlu, Rebić - Mandžukić (Leão, 63e). Entraîneur : Stefano Pioli.


  • Résultats et classement de Serie A

    Par Analie Simon
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Partenaires
    Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
    Partenaires
    Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi
    Hier à 12:58 Kansas City va construire le tout premier stade dédié à une équipe féminine 38 Hier à 12:09 Le magnifique tacle d'un streaker en D5 anglaise 21
    Hier à 11:49 Le Hebei FC (D1 chinoise) arrête les frais 43
    À lire ensuite
    Lyon, le bal des illusions