Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. // Euro 2020
  2. // 8es
  3. // Croatie-Espagne (3-5)

L'Espagne sort la Croatie au bout de la prolongation

Jesús Navas à la 88e en 2012. Ivan Perišić à la 87e en 2016. Quand l'Espagne et la Croatie se croisent à l'Euro, le money time est toujours très chaud. Les deux équipes l'ont confirmé en offrant une rencontre mémorable en huitièmes de finale (3-5). Poussée en prolongation alors qu'elle menait de deux buts, la Roja est passée tout près de la casse, mais ça passe. La voilà en quarts, pour la première fois depuis 2012, où elle retrouvera le vainqueur de France-Suisse.

Modififié

Croatie 3-5 Espagne

Buts : Pedri CSC (20e), Oršić (85e) et Pašalic (90e+2) pour les Vatreni // Sarabia (38e), Azpilicueta (57e), Ferrán (77e), Morata (100e) et Oyarzabal (103e) pour la Roja

Huitième-de-finaliste en 2016, l'Espagne retrouve les quarts de l'Euro. La Croatie a failli lui jouer un bien mauvais tour ce lundi, comme il y a cinq ans en phase de poules. Alors qu'elle menait 3-1 à cinq minutes de la fin, la Roja a tout gâché en craquant à deux reprises, s'engageant dans une périlleuse prolongation. Elle s'en est néanmoins sortie grâce à Álvaro Morata, Mikel Oyarzabal et Unai Simón, qui a réussi l'exploit de faire oublier une boulette majuscule, digne d'une Luis Arconada 1984 ou d'une David de Gea 2018. Marquante, mais heureusement sans conséquence.

Naïf Simón


Sur la lancée de leur démonstration face à la Slovaquie, les joueurs de Luis Enrique prennent le meilleur départ en étouffant littéralement leur adversaire. Il ne manque que quelques centimètres à José Gayà, lancé en profondeur par Aymeric Laporte (2e), et Koke, vers qui Ferran Torres a remisé (6e), pour reprendre le cuir en position dangereuse. La menace se précise au fil des minutes. L’extérieur du filet tremble sur un pétard de Pablo Sarabia (13e). Magnifiquement trouvé par Pedri, Koke se présente face à Dominik Livaković, mais perd son duel (16e). L'Espagne a le match en main et se procure une nouvelle opportunité par Álvaro Morata, qui rate son coup de tête dans la surface (19e).


Moment choisi par Unai Simón pour entrer à jamais dans les annales de l’Euro. Le Basque foire totalement son contrôle sur une passe en retrait de Pedri et voit, impuissant, le ballon finir dans ses propres filets (20e). Un cadeau qui relance une Croatie jusqu’ici recroquevillée. Nikola Vlašić et Mateo Kovačić frappent tour à tour, sans accrocher la cage (25e, 26e). Sarabia remet toutefois la Roja à l’endroit en reprenant, avec sang-froid, une tentative de Gayà (38e). De quoi limiter les dégâts. Cüneyt Çakır renvoie tout le monde aux vestiaires après une sacoche de Morata (45e+1) : malgré zéro tir cadré et privé d'Ivan Perišić, auteur de deux buts dans cet Euro, mais testé positif à la Covid-19, le vice-champion du monde tient tête à la sixième nation mondiale.

À couper le souffle


Un hold-up de courte durée. Remplaçant lors des deux dernières rencontres, Ferrán Torres justifie sa titularisation en envoyant César Azpilicueta sur orbite pour le premier but international du latéral de Chelsea (57e). En contrôle, la Roja gère, et Simón digère, en attestent ses parades face à Joško Gvardiol (67e) et Andrej Kramarić, finalement signalé hors jeu (68e). Ferrán se charge alors d'enfoncer le clou en prenant le dessus sur Gvardiol et en concluant du plat du pied (77e). La Croatie n'abdique pas pour autant et relance le suspense lors d'un cafouillage dans la surface, dont profite le petit prince de Zagreb Mislav Oršić pour pousser le cuir au fond (85e). Sous pression, l'Espagne cède de nouveau sur un coup de casque d'un autre supersub, Mario Pašalić (90e+2).

Galvanisés, les Croates mènent le bal en prolongation. Oršić fait des malheurs, mais Simón veille et sauve les meubles face à Kramarić (96e). Un arrêt qui va compter, puisque dans la foulée, Morata redonne l'avantage aux Ibères en allumant Livaković à bout portant (100e). Tout aussi important, le but du break de l'entrant Mikel Oyarzabal (103e). Malgré une grosse opportunité pour Ante Budimir (106e), l'Espagne ne commettra pas deux fois l'erreur de tout gâcher et remplit sa mission de se qualifier, non sans difficultés. Pas d'autre but pour clore le show, même si Dani Olmo trouvera le poteau (120e). Les fans les plus superstitieux verront sans doute d'un très bon œil ce succès en connaissant l'issue du dernier tournoi où la Roja avait battu les Vatreni, il y a neuf ans de cela. D'autant plus que l'équipe tombeuse de la Croatie est allée au bout en 2016 comme en 2018...



Croatie (4-3-3) : Livaković - Juranović (Brekalo, 74e), Vida, Ćaleta-Car, Gvardiol - Modrić (Ivanušec, 114e), Brozović, Kovačić (Budimir, 79e) - Vlašić (Pašalic, 79e), Rebić (Oršić, 67e), Petković (Kramarić, 46e). Sélectionneur : Zlatko Dalić.

Espagne (4-3-3) : Simón - Azpilicueta, García (Pau, 72e), Laporte, Gayà (Alba, 78e) - Koke (Ruiz, 78e), Busquets (Rodri, 102e), Pedri - Ferrán (Oyarzabal, 88e), Morata, Sarabia (Olmo, 71e). Sélectionneur : Luis Enrique.


  • Résultats et classements de l'Euro 2020

    Par Quentin Ballue
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons