Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Brest-PSG (1-2)

Icardi sauve le PSG à Brest

Entré en jeu à dix minutes de la fin, l'Argentin a une nouvelle fois frappé pour offrir la victoire au PSG sur la pelouse de Brest (1-2). Un succès qui permet à Paris de prendre provisoirement dix points d'avance sur son dauphin, Angers.

Modififié

Brest 1-2 PSG

Buts : Grandsir (72e) pour Brest // Di María (39e), Icardi (85e) pour le PSG

Une semaine après une troisième défaite en championnat, déjà, à Dijon, le PSG devait se remettre la tête à l’endroit en Ligue 1 sur la pelouse de Brest. Une tâche qui ne s’annonçait pas simple pour les Parisiens, trois jours après la Ligue des champions, et surtout sur une pelouse où les locaux n’ont pas connu la défaite depuis le début de la saison. En conférence de presse d’avant-match, Thomas Tuchel ne disait d’ailleurs pas autre chose : « J'attends un match difficile face à une équipe qui n'a pas perdu à la maison. Ils sont intensifs. Je m'attends à un match de Coupe. Nous sommes les favoris, mais on doit mettre la même intensité.  » Ce match de Coupe, difficile, oui, le PSG l’a eu ce samedi après-midi à Brest. Mais il a pu compter sur un nouveau but de Mauro Icardi, son cinquième en six rencontres de championnat, pour se sortir du bourbier breton.

Di María annonce la couleur

Forcé d’opérer un turnover pour ménager ses cadres et redonner du temps de jeu à d’autres, Tuchel opère six changements par rapport au match de mercredi face à Bruges en Ligue des champions. Cavani, Draxler et Kurzawa sont titulaires tout comme Sergio Rico, appelé à la dernière minute pour suppléer Navas blessé à l’échauffement. L’entame est équilibrée, Brest ne se présente pas dans son antre pour garer le bus et les occasions pleuvent de part et d’autre. Sarabia, le plus actif côté parisien dans cette première demi-heure, oblige Larsonneur à la parade, tandis qu’Autret donne lui aussi la réplique à Rico de l’autre côté. Et puis, sur une délicieuse ouverture de Draxler, Di María s’en va piquer le cuir au-dessus de Larsonneur pour mettre le PSG devant à la pause (39e). Clinique.

Icardi enfile le costume de sauveur

La seconde période est moins maîtrisée par les Parisiens tandis que Cavani peine à se mettre en évidence malgré deux tentatives (62,64e) qui auraient pu offrir le break à Paris. Mais une nouvelle fois, le club de la capitale ne fait pas le break et va en subir les conséquences. Lancé quelques minutes plus tôt par Dall’Oglio, Grandsir s’en va fusiller Rico à la suite d’une magnifique action brestoise et fait exploser Francis-Le Blé. Il reste dix minutes, Thomas Tuchel effectue un triple changement avec les entrées d’Icardi, Choupo-Moting et Marquinhos. Choix payants, car cinq minutes plus tard, le second cité trouve le premier dans les cinq mètres qui glace définitivement les dernières velléités brestoises (85e). Et qui offre, surtout, à Paris le soin de rentrer à la maison avec provisoirement dix points d’avance sur son dauphin, Angers. Une certaine idée du luxe.



Brest (4-4-2) : Larsonneur - Faussurier, Castelletto, Bain, Perraud - Court, Belkebla, Diallo, Autret (Grandsir, 64e) - Cardona (Mendy, 78e), Charbonnier. Entraîneur : Olivier Dall'Oglio

PSG (4-3-3) : Rico - Dagba, Silva, Diallo, Kurzawa - Draxler, Gueye, Verratti (Marquinhos, 79e) - Sarabia (Choupo, 79e), Cavani (Icardi, 79e), Di María. Entraîneur : Thomas Tuchel.


  • Résultats et classement de Ligue 1

    Par Andrea Chazy
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible

    Hier à 18:02 Wenger nommé responsable du développement du football à la FIFA 23 Hier à 17:11 La bière avec alcool fera son retour à l'Euro 2020 30
    Hier à 15:58 Trois anciens responsables de la CONMEBOL bannis à vie par la FIFA 6
    Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi