Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Football Leaks : Infantino, Sarkozy et le cadeau à Manchester City

Modififié
Dès que ça commence à sentir l'argent et la magouille, les grands esprits se rencontrent à vitesse grand V.

Selon les Football Leaks, suite de révélations mises au jour par Mediapart et un collectif de journalistes européens, Gianni Infantino, alors secrétaire général de l'UEFA et désormais président de la FIFA, a négocié secrètement en 2014 un accord à l'amiable avec le club de Manchester City, qui risquait l'exclusion des compétitions européennes. Infantino aurait agi sans tenir au courant la chambre d'instruction de l'Instance de contrôle financier des clubs (ICFC), l'organe d'enquête indépendante de l'UEFA. Était reproché à City d'avoir dissimulé 35 millions de dépenses dans des sociétés satellites, d'avoir surévalué ses contrats de sponsoring et d'avoir accusé 233 millions d'euros de pertes sur la période 2011-2013, soit cinq fois plus que la limite autorisée.


Sauf que les dirigeants mancuniens refusent de payer l'amende de 60 millions d'euros proposée par l'UEFA. C'est là qu'intervient Infantino. Il contacte le président de City, Khaldoon Al Moubarak, par mail, lui proposant, afin de ne pas le froisser outre mesure, une version allégée de l'accord qui passerait à 20 millions d'euros d'amende. Nicolas Sarkozy est mis en copie, avec un rôle qui reste encore à déterminer. Infantino encourage en tout cas les deux hommes à tenir leurs échanges secrets, car l'ICFC n'est aucunement au courant de son move. L'accord sera alors signé, malgré l'opposition de la chambre d'instruction de l'ICFC.

Toujours dans les bons coups, ce Sarkozy. JP
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 18:01 Il marque après 729 jours de disette 31
Hier à 16:04 La troisième Coupe d'Europe officialisée en décembre 56

Le Kiosque SO PRESS

Hier à 14:33 Carrasco offre 10 000 euros à un coéquipier qu'il a envoyé à l'hôpital 14
Partenaires
Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 09:52 Mediapro ne revendra pas ses droits 40 Hier à 09:23 Rivelino dézingue le jeu de l'équipe de France 167 Hier à 08:48 Football Leaks : pour Agnelli et Čeferin, c'est une « fiction » 25