Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options

En Premier League, plongeon interdit

Cette année, après chaque journée, la Premier League va traquer les simulateurs pour qu’ils soient punis. Un bien beau système qui a déjà fait parler de lui dès la deuxième semaine. La preuve que l’autopsie d’une simulation n’est jamais évidente.

Modififié
La chasse est ouverte. En mai dernier, la Fédération anglaise a déclaré la guerre aux simulateurs. Après chaque journée, un petit comité de trois experts (composé d’un ancien arbitre, un ancien joueur et un ancien entraîneur) analysera les séquences du week-end en Premier League pour punir les comédiens. En ligne de mire : les actions qui amènent un penalty ou l’expulsion du joueur qui a commis la « faute » . Ça tombe bien, lundi dernier, Kyle Walker et Morgan Schneiderlin se sont fait expulser tous les deux lors de Manchester City-Everton. De quoi occuper le triumvirat, d’autant plus que ces deux expulsions ont fait parler d’elles de l’autre côté de la Manche. Pourtant, aucune sanction n’a été prise contre Dominic Calvert-Lewin, ni contre Sergio Agüero, tous deux accusés d’avoir réagi de manière exagérée pour faire expulser leur adversaire. Un premier exemple dans la saison qui montre bien que si, sur le papier, l’initiative est louable, sur le terrain, l’affaire s’annonce plus compliquée.

Vidéo

Touché ou pas touché ?


On joue la 42e minute de ce City-Everton lorsque Kyle Walker reçoit un premier jaune pour une faute sur Leighton Baines. Deux minutes plus tard, il prend une nouvelle biscotte pour un coup de coude sur Calvert-Lewin. Le joueur d’Everton s’effondre dramatiquement et se tient le visage. L’arbitre tombe dans le panneau et met un second jaune au Mancunien, qui est donc exclu, pour ce coup de coude au visage. Quand on regarde les images pourtant, le coude de Walker ne vient frapper que le torse de son adversaire. L’expulsion semble donc sévère, même s’il y a bien un contact un peu rugueux et que ce n’est pas très malin de la part de Walker de relever ce coude qui peut tromper l’arbitre. Surtout, il est clair que Calvert-Lewin, en prétendant avoir reçu un coup de coude au visage (un coup qui mérite plus un carton qu’un simple contact au niveau de la poitrine), a tenté d’influencer l’arbitre.


Mais alors, peut-on appeler ça une simulation ? Non, visiblement, pour la Fédération anglaise, qui a décidé de ne s’attaquer qu’aux cas où il n’y avait clairement aucun contact. Or, de nos jours, avec les nombreuses caméras qui surveillent les joueurs et le moindre fait de jeu marquant qui fait le tour du monde sur les réseaux sociaux, le vrai joueur dauphin, celui qui manie l’art du plongeon sans même être effleuré, est en voie d’extinction. L’attaquant cherche avant tout le contact litigieux pour pouvoir en tirer profit et tromper l’arbitre. Cela reste une simulation, mais celle-ci, selon la Fédération anglaise, ne serait pas à prendre en considération.

Hiérarchie de la simulation


Du contact, le jury en a eu entre Morgan Schneiderlin et Sergio Agüero. L’action est ici un peu moins litigieuse puisque le Français touche légèrement l’Argentin avant de prendre le ballon. Si certains diront qu’un tacle pareil « en Angleterre, ça ne se siffle pas » , on pourrait à nouveau penser que l’arbitre a été influencé par un Sergio Agüero qui se tord de douleur à la suite de ce contact. Encore une fois, la Fédération anglaise devra se demander s’il y a une différence entre la simulation sur une faute imaginaire et la simulation qui exagère une faute pour mieux attirer l’attention de l’arbitre.


Alors, faut-il mettre en place une hiérarchie de la simulation ? L’exagération d’un contact pour influencer l’arbitre n’est-elle pas tout autant néfaste au jeu qu’un plongeon sur un contact imaginaire ? Si les simulations qui amènent une exclusion ou un penalty sont observées, qu’en est-il de celles qui entraînent un coup franc dangereux qui peut changer le match ou un simple carton jaune qui peut embêter un défenseur pendant toute sa rencontre ? Et enfin, qu’annonce-t-on le lundi à une équipe qui aurait été injustement battue ? On lui dit qu’en effet l’attaquant a plongé pour avoir un penalty, que la victoire est volée, mais bon qu’ils se rassurent puisque le simulateur sera puni pendant deux matchs ? Ça leur fera une belle jambe de savoir qu’ils ne récupéreront pas les points perdus et que l’équipe du simulateur sera pénalisée, mais face à leurs deux prochains adversaires. Autant de questions que la FA devrait se poser pour améliorer un dispositif qui ne demande qu’à aider le football à aller dans le bon sens.

  • Résultats et classement de Premier League
    Retrouvez toute l'actualité de la Premier League

    Par Robin Richardot
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Concours FIFA 19 Gagne un séjour à Barcelone pour assister au Clasico il y a 1 heure La FIFA suspend trois dirigeants nord-américains à vie 2
    il y a 9 heures DERNIER JOUR : 10€ offerts sans sortir la CB pour parier sur la Ligue des champions il y a 5 heures Un chien tacle un joueur en D4 roumaine 15
    Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom