Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 2 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Interview

« En Dordogne, on voit de plus en plus de femmes autour des terrains »

Le business qui marche du feu de Dieu, cet été en Dordogne ? Les Escape Game. Une hype telle que le district Dordogne-Périgord de football s’y est mis, créant le sien sur le thème de la Coupe du monde féminine. Une façon d’amener un peu de la compétition dans le coin, d’animer un peu ses locaux, à Marsac-sur-l’Isle, mais surtout de promouvoir et développer le foot féminin, déjà florissant ces derniers mois dans le 2-4. Focus sur cette initiative avec l’un de ses deux créateurs, Corentin Frachet, étudiant en management du sport à Bordeaux et engagé en service civique au sein du District.

Comment vous est venue cette idée de créer un escape game au District ?
"On ne peut pas dire qu’on ait vraiment ressenti la Coupe du Monde féminine dans la région."
Avec Yoan Alberny, le directeur administratif du district, on a bien vu que la Coupe du Monde n’est pas venue dans le Sud-Ouest : les stades les plus proches de chez nous étaient Montpellier et Rennes (respectivement situés à 411 et 546 kilomètres de Marsac-sur-l’Isle, ndlr). On ne peut pas dire qu’on ait vraiment ressenti la Coupe du Monde dans la région. Donc cet Escape, c’était l’occasion de parler du foot féminin en Dordogne. On voulait le lancer pendant la compétition, mais on l’a fait juste après, faute de temps. Pour l’instant, on a eu quelques groupes, mais on a pas mal de personnes qui veulent venir en août, c’est de bon augure. On touche une cible assez large. On n’exclut pas de le remettre en place pendant les vacances ou pour l’Euro 2020.

C’est si mort que ça, le district Dordogne-Périgord, l’été ?
On ne va pas dire ça, mais c’est une période plus creuse : il n’y a pas de compétitions, et les stages d’été ont été enlevés il y a quelques saisons. Pendant l’été, on s’occupe surtout du tirage des poules de championnat et de la préparation des calendriers. On en profite aussi pour remettre en ordre le District. Là, on va s’attaquer aux salles de commission qui vont être modernisées. Les chambres aussi : comme on est un des seuls districts qui est un centre technique, on a des chambres pour accueillir des stagiaires, dans le cadre des formations d’éducateurs, d’arbitres ou de l’équipe U13 de Dordogne. On accueille aussi les élèves de sport études du collège Anne Franck, à Périgueux. L’Escape a d’ailleurs été créé dans une ancienne chambre.


C’est quoi le scénario ?
"C’est aussi l’occasion de parfaire ses connaissances en Coupe du Monde féminine et en foot féminin : il y a des étapes où on a tous les stades répertoriés, avec leur dimension, leur date de construction, leur capacité…"
Le scénario est le suivant : « À quelques heures du coup d'envoi de la finale de la Coupe du Monde féminine, le comité d'organisation a mystérieusement disparu. Dépêchés en urgence, vous êtes chargés de finir la préparation de la finale. Un seul problème et il est de taille : le bus des équipes sera là dans une heure » . En gros, on a une heure pour, à travers des énigmes, préparer le vestiaire, mettre tout en ordre pour que les joueuses soient dans les meilleures dispositions avant la finale. Bien sûr, on a mis un petit plus, qui est le trophée de la Coupe du Monde à trouver. On a respecté les codes de ce qu’on avait vu en Escape Game, on en a essayé pas mal avant pour pouvoir être légitimes. Le but, c’est donc de retrouver le trophée et de respecter la check-list au maximum. C’est aussi l’occasion de parfaire ses connaissances en Coupe du Monde féminine et en foot féminin : il y a des étapes où on a tous les stades répertoriés, avec leur dimension, leur date de construction, leur capacité…



L’objectif est de promouvoir le foot féminin. C’est vraiment nécessaire, par chez vous ?
La féminisation du football, c’est un thème-clé en France. Ici, le foot féminin marche bien, on accueille de plus en plus de jeunes filles. Les filles représentaient 11% des 14402 licenciés en Dordogne, mais c’est un chiffre qu’on aimerait encore faire augmenter. L’argent récolté sera reversé exclusivement pour le développement du foot féminin en Dordogne, via des dotations matérielles par exemple.

Comment était l’ambiance en Dordogne pendant la Coupe du monde féminine ?
"Pas mal de clubs ont pris l’initiative d’aller voir des matchs avec leurs licenciés, et ça a bien marché puisque certains ont rempli des bus"
L’ambiance sur les réseaux sociaux était positive : quand on postait quelque chose sur l’équipe de France ou la compétition, il y avait beaucoup de réactions. Même chose avec les U19 féminines de l’équipe de France, qui ont été sacrées championnes d’Europe dimanche. On a fait un post pour les féliciter qui a beaucoup fait réagir. Globalement, il y a quand même pas mal d’engouement autour du sport féminin. Dans les bars, c’était plus calme en revanche, et il n’y a pas eu de fan zone. Mais pas mal de clubs ont pris l’initiative d’aller voir des matchs avec leurs licenciés, et ça a bien marché puisque certains ont rempli des bus.


En France, après le succès des hommes lors de la Coupe du monde 2018, la hausse des inscriptions chez les filles s’est chiffrée à 15%, contre 10% environ les années précédentes. Cet engouement grandissant, vous l’avez ressenti en Dordogne ?
On l’a clairement ressenti : on a pris +16,3% chez les seniors féminines, +39,8 chez les U18-U19, +32% chez les U14-U17 et +42% environ chez les U10-U13 féminines. Chez les toutes petites, les U6-U9, la hausse a été de 28% cette saison. Chez les éducatrices aussi, c’est très satisfaisant : on a beaucoup plus de femmes qui viennent se former pour entraîner. On voit de plus en plus de femmes au bord des terrains.

D’autant qu’il faut s’attendre à un nouvel effet coupe du monde cette année.
On n'aura les chiffres précis qu'en octobre-novembre, mais c’est très probable, oui. Pas mal de clubs cherchent à recruter des filles, à créer des sections, c’est plutôt positif. À notre échelle, on a renouvelé et adapté cette année une opération qu'on avait créée lors de l'Euro 2016, les Mercredis en Bleu. On organise aussi un concours photo dans le cadre d’Octobre rose (campagne annuelle dédiée à la lutte contre le cancer du sein), qui sera renouvelé cette année, comme les rassemblements féminins qu'on met en place plusieurs fois par an.



Dans quelles tranches d’âges vous semble-t-il prioritaire de développer le foot féminin ?
"Chez les féminines on a Bergerac qui vient de monter en D2. C’est une première dans leur histoire et dans le département."
Les plus jeunes, ce serait l’idéal, cela leur permettrait de se développer plus tôt, de hausser le niveau et d’avoir une D1 féminine plus homogène à l’avenir. Justement, chez les féminines on a Bergerac qui vient de monter en D2. C’est une première dans leur histoire et dans le département. C'est un club qui essaie de se structurer, on sent qu’il y a un élan qui pousse le club vers le haut, et qu'il veut tendre vers un plus haut niveau, sur le plan féminin comme masculin (les hommes jouent en N2). On a deux autres équipes féminines évoluant au niveau régional, Trélissac en R1 et Prigonrieux en R2, des clubs qui sont plutôt bien représentés sur le foot féminin. Ils cherchent d’ailleurs à recruter des filles pour leur école de foot, et à étoffer toutes les catégories de féminines.


L’idéal, question engouement, ce serait tout de même d’avoir un club au très haut niveau, comme Bergerac s’en rapproche chez les filles, non ?
Quand un club tend au plus haut niveau, indirectement ça apporte de la visibilité au département, ce serait donc bénéfique d’avoir un club ou deux. Ça créerait de l’engouement autour d’une équipe, que ce soit garçons ou filles, qu’on supporterait tous en Dordogne.

Il n'y avait d'ailleurs pas de Périgourdine en équipe de France cet été, chez les A comme chez les U19.
On a eu Eugénie Le Sommer qui est passée par Trélissac en jeunes (entre 1995 et 1998), je crois que c’est tout. Mais le meilleur est à venir !

Propos recueillis par Simon Butel
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article


Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons

il y a 5 heures Viens mater OL - Leipzig lors d'une projo So Foot de la dernière chance
il y a 5 heures La double boulette mémorable d’un gardien macédonien 4
il y a 9 heures Idées cadeaux : découvrez nos plus beaux maillots rétro à partir de 59€ !
Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE