Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Demies
  3. // Manchester United-Celta Vigo

Dutuel : « Le Celta doit jouer avec ses armes »

Ancien milieu de terrain du Celta Vigo, Daniel Dutuel passe son temps entre la France et Vigo, là où le Celta l’avait utilisé pendant deux saisons. Une bonne raison de profiter de son œil expert avant le déplacement des Celestes à Manchester.

Modififié
Comment as-tu vécu cette demi-finale aller ?
Eh ben j’étais à Balaídos figure-toi ! C’était une grande fête, le stade était plein à craquer. Je crois que c’est le record battu, il y avait plus de 26 000 spectateurs. En ce qui concerne le match, j’ai vu une équipe de Manchester United qui a proposé un vrai combat physique dès les premières minutes du match, avec des joueurs anglais très puissants... D’après moi, le Celta n’a pas joué son jeu offensif habituel. Est-ce que c’était dû la pression, à l’adversaire ? Je crois que c’était un tout.

Tu étais invité par le club donc ? C’est plutôt classe...
Tu sais, en Espagne, à la différence de la France, il y a un grand respect pour les ex-joueurs du club. Comme j’ai une place à l’année au club, je peux aller voir les matchs quand je veux et c’est un vrai privilège. C’est une association composée d’anciens joueurs qui a passé un accord avec la direction, et qui permet à tous ses membres de bénéficier de places à l’année. C’est très sympa !

Est-ce que tu avais déjà connu une telle ferveur dans la ville avant cette demi-finale contre MU ?
Dans Vigo, non. C’était la plus belle ambiance que j’ai pu voir avant un match. Bon, après, j’avais déjà connu ça ailleurs, notamment dans le centre-ville de Bordeaux lors de notre grande épopée européenne. Quand on arrive dans le dernier carré d’une compétition européenne, c’est vraiment tous les habitants qui en bénéficient.

Les supporters mancuniens sont aussi venus en nombre... C’était bonne ambiance entre Anglais et Galiciens ?
À ma connaissance, je n’ai pas vu ni entendu des cas de débordements, donc il faut dire que la chose était bien gérée. Mais c’était vraiment festif, des gens s’étaient déplacés en famille. C’était la première demi-finale du club en Coupe d'Europe, cela peut leur permettre de progresser et de peser à l’échelon international.

« Si j’étais de Manchester, je ne partirais pas aussi confiant. »

Au coup de sifflet final, quel était le ressenti des supporters avec ce score ?
Déjà, on pouvait se dire que Manchester est bien une très grosse équipe. Quand tu refais le match, tu te dis que Daniel Wass aurait pu changer la donne du match avec cette tête où il manque l’ouverture du score. Mais le sentiment général, c’était vraiment de voir que notre adversaire était physiquement très au point. Ce jour-là, le Celta ne pouvait pas rivaliser avec United.


Pour ce qui est du match en lui-même, le Celta paraissait assez timide sur le terrain, ce n’était pas le jeu aussi huilé que proposait le club l’an passé... Est-ce que l’accumulation des matchs pèse sur cette fin de saison ?
C’est évident. Et puis dans des cas comme ceux-là, si tu veux t’en sortir, il faut un banc bien fourni. Si des équipes moyennes n’arrivent pas à se transcender sur ce genre de rendez-vous, la différence de niveau devient trop grande. Là, on parle d’un cador de Premier League avec des moyens colossaux... Mourinho a mis un défi physique énorme et il fallait du répondant sur ce terrain-là, ce qui a manqué à Vigo. D’ailleurs, si tu regardes bien la première période, sans les exploits de Sergio Álvarez, Manchester pouvait déjà mener à la mi-temps.


Avant cette demi-finale retour, le Celta reste sur cinq défaites consécutives toutes compétitions confondues... Comment tu analyses cette mauvaise dynamique du club ?
C’est très simple : le club mise tout sur la Coupe d'Europe. Le match contre Málaga ce week-end (défaite 3-0, ndlr), il ne faut vraiment pas en tenir compte. Quand les effectifs sont réduits, il faut établir des priorités sur certaines compétitions. Ces derniers matchs, Berizzo a fait beaucoup tourner et l’objectif est de se concentrer sur cette double opposition. Le premier match est perdu, mais le retour sera différent et bien plus ouvert. Les supporters de Vigo seront en nombre, le club sait que ce jour peut-être historique. D’autant que Berizzo est sur le départ, on entend de plus en plus parler de lui à Séville.

Le Celta s’est déjà retrouvé avec un écart à remonter à la suite d'une défaite 1-0 à domicile dans la compétition : c’était en seizièmes de finale contre Donetsk (0-1, 2-0 après prolongation, ndlr). Tu penses que le Celta peut à nouveau le faire ?
Je trouve que la réaction de Berizzo à la fin du match résumait très bien la chose. On ne sait pas comment va se passer le match de demain : si tu y crois, tout est possible. Imagine un fait de jeu, une expulsion, ça changerait la face du match ! Bien sûr que Manchester possède un avantage indéniable, mais ils viennent de perdre 2-0 en championnat... Si le Celta marque en premier, tout est relancé. Une victoire 2-1 à Old Trafford et ça passe. Si j’étais de Manchester, je ne partirais pas aussi confiant.

« Avec le forfait de Zlatan, cela incite même Mourinho à rajouter de la vitesse devant avec Lingard. Mais à domicile, les rôles seront inversés. Là, le Celta n’a plus rien à perdre, ils vont se lâcher. »

Que va-t-il falloir faire pour éviter ce « défi physique » dont tu parlais à l’aller ?

Je crois qu’il faut le contourner, et pour cela, il faudra être très bon sur le plan technique et collectif. Le Celta doit jouer avec ses armes et éviter la confrontation dans les duels. Avec des joueurs du style de Iago Aspas, très actif sur le front de l’attaque, cela peut être un vrai plus. Au match aller, on ne l’a pas assez vu. Il va falloir utiliser ce bon niveau technique, et sur un match tout reste possible.

Si le Celta venait à se faire éliminer, est-ce que la saison serait tout de même réussie ?
Oui, c’est clair. Quoi qu’il arrive, c’est de l’expérience engrangée et un beau parcours européen. Après, il faut qu’ils donnent tout demain ! Et je reste persuadé que Manchester est sous pression : c’est sa manière la plus simple d’accéder à la Ligue des champions. Mais de toute façon, le départ de Berizzo devrait amener un nouveau coach, et je fais confiance au président Mouriño pour choisir la bonne personne. Cet homme a sorti le club de la faillite, son travail est excellent.


Quels seront les joueurs à surveiller à Old Trafford ?
Manchester, c’est une grosse machine. Quand tu joues à l’extérieur, c’est toujours plus simple d’imposer un défi physique parce que l’équipe qui reçoit souhaite faire le jeu, et l’autre est là pour la contrer. Avec des joueurs comme Rashford, c’est sûr que cela pose de gros problèmes, car ça va très vite... Avec le forfait de Zlatan, cela incite même Mourinho à rajouter de la vitesse devant avec Lingard. Mais à domicile, les rôles seront inversés. Là, le Celta n’a plus rien à perdre, ils vont se lâcher. C’est à eux de donner 300% sur le match de demain.

Quel est ton pronostic ?
Difficile à dire... En fait, soit on se prend une valise, soit un 2-1 pour Vigo à l’extérieur. J’ai envie de les voir passer, donc je vais dire une victoire de Vigo. Mais 2-1 ou 3-2, quoi, du spectacle et des buts !



Propos recueillis par Antoine Donnarieix
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

C3 - Demi-finales
Manchester United - Celta Vigo




Dans cet article


Hier à 14:36 Euro Millions : 138 millions d'€ + 1 millionnaire garanti
Hier à 16:58 Neymar lance son propre jeu de foot 79
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom
Hier à 14:14 La statue de Falcao 32 Hier à 14:13 Un Ballon d'or créé pour les femmes 48
À lire ensuite
Bailly Eric Cream