Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 5 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. // CDM 2022
  2. // Qualifs
  3. // Maroc-Guinée-Bissau

C’est quoi le problème entre Halilhodžić et Ziyech ?

Vahid Halilhodžić a encore une fois décidé de zapper Hakim Ziyech, Noussair Mazraoui et Amine Harit pour les trois matchs qualificatifs pour la Coupe du monde 2022 face à la Guinée-Bissau (6 et 9 octobre) et la Guinée (le 12), pour des raisons disciplinaires pour les deux premiers et sportives concernant Harit. Avec Ziyech, la tension est même très forte. Mais la rupture est-elle vraiment consommée ?

Modififié
S’il était encore de ce monde, Thierry Roland aurait sûrement trouvé le moyen de glisser que « ces deux-là ne passeront pas leurs vacances ensemble » , au moment d'évoquer les turpitudes de la sélection marocaine et le conflit qui oppose Vahid Halilhodžić à Hakim Ziyech. En septembre dernier, le sélectionneur des Lions de l’Atlas n’avait pas retenu la star de son groupe (28 ans, 39 sélections, 17 buts) pour affronter le Soudan (2-0) et la Guinée (match reporté en raison du coup d’État perpétré à Conakry le 5 septembre, NDLR), pas plus que Noussair Mazraoui et Amine Harit. Avec la franchise qui le caractérise, le Bosnien avait expliqué que les absences du milieu offensif de Chelsea et du défenseur de l’Ajax étaient motivées uniquement par des questions disciplinaires, en prenant un soin tout particulier à démonter le premier, lors d’une conférence de presse, avant les échéances de septembre. « Son comportement lors des deux derniers rassemblements (mars et juin, NDLR) ne correspondait pas à ce qu’un joueur de la sélection nationale doit être, en tant que leader, en refusant de s’entraîner et de travailler. La sélection est au-dessus de toute personne, on ne peut pas la prendre en otage. »

Les arguments de Vahid, la réponse brève, mais sèche de Ziyech


Vous avez aimé l’introduction ? Ne partez pas, la suite est encore plus explicite. « Quand un joueur dit qu’il est blessé, alors que le staff médical a fait des examens et dit qu’il peut jouer, ça ne va pas, même pour un match amical. Quand un joueur refuse de s’échauffer en seconde période, car il n’est pas content d’être remplaçant, ça ne va pas. La sélection nationale, tu es là à 100 %, ou tu n’y es pas. » Il est comme ça, Vahid, toujours prêt à en remettre une louche, pour peu qu’on le relance sur la question. Et puisqu'il suffit de remettre une pièce dans la machine, certains journalistes ne se sont pas privés de refaire un tour de manège après l’annonce de sa liste pour les matchs d’octobre. « Pour chaque joueur, il y a des limites, embrayait Halilhodžić. Là, ce n’est pas un seul cas d’indiscipline. On a essayé de discuter, mais ça continue. Il y a des limites et à un moment, il faut dire stop. Oui, c’est triste, c’est du gâchis, mais c’est la honte aussi, et j’ai choisi de ne pas répondre à la polémique. »



Évidemment, Hakim Ziyech, un garçon du genre discret et timide, mais pourvu de son petit caractère, n’avait pas résisté à l’envie de répondre à l’ancien sélectionneur de l’Algérie. Le 2 septembre, sur son compte Instagram, le natif de Dronten (Pays-Bas) s’était contenté, en anglais, d’un bref message : « La prochaine fois que tu parles, dis la vérité. » Certains médias locaux assurent également que le joueur aurait posé comme unique condition le départ du technicien pour revenir en sélection. D’autres prétendent que Fouzi Lekjaa, le président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) aurait pris parti pour Ziyech, et demandé à Halilhodžić d’adoucir sa position, en mettant dans la balance son maintien à la tête de la sélection. « En réalité, Lekjaa, qui aime beaucoup le profil du joueur, ne se mêle pas trop de cette histoire. Il préfèrerait que Ziyech et Mazraoui soient là, bien sûr, car ce sont deux très bons joueurs, mais comme il est aussi membre de la CAF (5e vice-président), membre du conseil de la FIFA et par ailleurs directeur du budget de l’État marocain, vous comprendrez qu’il ne veut surtout pas qu’on le taxe d’ingérence. Il a laissé carte blanche à Vahid et considère que ce dernier est le patron du domaine sportif » , argumente un membre de la FRMF.

Ziyech, un antécédent avec Renard


Lekjaa, qui a aussi une bonne mémoire, se souvient qu’il s’était personnellement impliqué dans le rabibochage entre Ziyech et Hervé Renard, le prédécesseur d'Halilhodžić. Le dirigeant avait accompagné le Français à Amsterdam, le 30 juin 2017, quand le milieu offensif portait le maillot de l’Ajax, pour sceller le rapprochement entre les deux fortes têtes. Renard n’avait pas retenu Ziyech pour disputer la CAN 2017 au Gabon, et ce dernier avait juré qu’il ne remettrait pas les pieds en sélection tant que le Savoyard y sévirait. Au Maroc, la décision de ce bon vieux Vahid de laisser Ziyech à Londres, Mazraoui à Amsterdam et Harit à Marseille est abondamment commentée, même si les trois cas ne se ressemblent pas. « Mazraoui a été écarté lui aussi pour des raisons disciplinaires, mais, contrairement à Ziyech, il n’a rien dit à la presse et sur les réseaux sociaux. Il fait profil bas et il a eu raison. De plus, il fait un excellent début de saison avec l’Ajax (4 buts, 3 passes décisives), et la situation est beaucoup moins tendue entre lui et le coach que pour Ziyech. Et pour Harit, c’est uniquement un choix sportif. Harit ne brille pas vraiment avec l’OM, Halilhodžić ne le convoque pas, il n’y a rien d’illogique » , ajoute un autre membre de la FRMF, toujours en off.

Au Maroc, le cas Ziyech est clivant, comme le confirme Nassim El Kerf, consultant sport pour plusieurs médias. « Au départ, les gens donnaient raison au joueur, qui, rappelons-le, avait rapidement choisi de jouer pour le Maroc, alors que les Pays-Bas le voulaient. Ici, personne ne doute de son amour du maillot marocain, transmet-il. Puis, avec les explications de Vahid, ça a un peu évolué. Il est clair que Ziyech semble beaucoup moins épanoui depuis que Halilhodžić est là. Il semblait plus heureux avec Renard. Le joueur attend peut-être que le sélectionneur fasse de lui son leader technique. Mais encore faudrait-il qu’il le montre en match ou à l’entraînement. Et il faut bien reconnaître que ses dernières performances sous le maillot national, notamment contre le Burundi (1-0, le 30 mars), en qualifications pour la CAN 2021, ne sont pas à la hauteur. Est-ce que le message de Halilhodžić passe mal auprès de certains joueurs, dont Ziyech ? Pour l’instant, Lekjaa lui fout la paix. Mais si le Maroc ne fait pas une bonne CAN au Cameroun, ça pourrait changer... »



Benabicha rêve d’une réconciliation avant la CAN


Plusieurs sources proches de la sélection assurent que la passe d’armes entre les deux hommes n’a pas plombé l’ambiance interne, même si la stricte discipline imposée par le boss tranche avec le management plus souple de Renard. « D’après ce que m’a dit un joueur, le climat est bon, même si Renard savait mieux s’y prendre dans ses relations avec les internationaux. Les résultats sont là, la manière un peu moins, mais Vahid a largement renouvelé l’effectif » , ajoute Nassim El Kerf. Reste à savoir si les deux hommes parviendront à fumer le narguilé de la paix, au nom de l’intérêt supérieur des Lions de l’Atlas. C’est ce qu’espère Hassan Benabicha, ancien des Lions de l’Atlas, passé sur les bancs des sélections U20, A’ et olympique. « Le Maroc a besoin d’un sélectionneur comme Halilhodžić, qui est très investi dans sa mission, et d’un joueur aussi talentueux que Ziyech, dont on ne peut remettre en cause le patriotisme. Ce problème entre eux doit être résolu, espère l'ancien joueur du Wydad Casablanca. Il faudrait que le coach assouplisse un peu sa position et que le joueur soit plus régulier, plus impliqué, et qu’il se montre à la hauteur de son immense talent. L’idéal serait qu’ils se parlent avant la CAN. » Au sein de la FRMF, plusieurs sources assurent que la brouille n’est pas définitive, et que Ziyech retrouvera la tanière. Reste à savoir quand...

Par Alexis Billebault
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom
Hier à 15:30 Les joueurs de Cruzeiro stoppent leur grève 4
Partenaires
Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine
Hier à 12:33 Viens mater PSG – Leipzig lors d’une projection So Foot !