Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // CDM 2018
  2. // Gr. G
  3. // Panama-Tunisie

Benalouane, c’était écrit

Avec Mouez Hassen, Ellyes Skhiri et Saîf-Eddine Kahoui, Yohan Benalouane (31 ans) est l'un des quatre binationaux appelés par Nabil Maâloul, le sélectionneur de la Tunisie, pour disputer la Coupe du monde en Russie. Mais le défenseur formé à Saint-Étienne aurait pu jouer plus tôt pour les Aigles de Carthage, le pays d’origine de son père.

Modififié

Il se sera donc écoulé dix ans entre sa première (et unique) apparition avec l’équipe de France espoirs et son premier match international avec une sélection A. Yohan Benalouane (31 ans) est devenu le 23 mars dernier un membre des Aigles de Carthage lors du match amical remporté face à l’Iran à Radès (1-0), dans la banlieue de Tunis. Les deux parties ont fini par conclure, presque huit ans après un premier rendez-vous manqué, en août 2010. Bertrand Marchand, le sélectionneur français des Aigles, convoque alors le défenseur originaire de Bagnols-sur-Cèze (Gard) pour un match au Tchad qualificatif pour la CAN 2012. Benalouane, qui vient de quitter Saint-Étienne (son club formateur) pour Cesena (Italie), accepte de jouer pour le pays de son père. Mais il ne verra jamais N’Djamena, où la Tunisie s’impose malgré une chaleur étouffante (3-1). « J’avais dû y renoncer à cause d’un problème de vaccin. Les délais étaient trop courts  » , rappelle l’actuel sociétaire de Leicester.

Benalouane n’a pas vu N’Djamena


Bertrand Marchand se souvient de ce premier contact qui n’avait pas dépassé les salons de l’aéroport international de Tunis-Carthage. « Il était venu et on s’était rendu compte qu’il n’avait pas les vaccins. Il y avait eu une mauvaise communication entre notre staff médical et le joueur. Il n’avait pas les vaccins requis pour voyager en Afrique subsaharienne et il était hors de question de prendre des risques  » , précise le Breton. Entre-temps, la relation entre le joueur et la Fédération tunisienne de football (FTF) a toujours existé malgré quelques périodes de silence.



Toujours en 2010, mais en octobre cette fois, des médias tunisiens assurent que Benalouane a informé la FIFA de sa volonté de « ne plus être convoqué par la Tunisie » . L’instance, alors gouvernée par Sepp Blatter, lui répond qu’il ne peut plus espérer jouer pour un autre pays que la Tunisie. Du côté de Tunis, l’information agace les supporters des Aigles de Carthage, qui en tirent leurs propres conclusions en pensant que le joueur accorde sa préférence à la France. Puis il y a eu la révolution de 2011. « La FTF a alors privilégié les joueurs locaux. Le dossier Benalouane était en sommeil  » , ajoute Marchand.

«  J’avais juste dit que ce n’était pas le moment »


Aujourd’hui, le Gardois assure qu’il a toujours conservé la possibilité de porter le maillot tunisien dans un coin de sa tête : « J’avais lu et entendu des choses. Je n’avais jamais dit que je ne voulais pas venir en sélection. Juste que ce n’était pas le moment. Les contacts avec la Fédération ont toujours existé. Mais j’avais des raisons personnelles : j’avais eu un enfant et je voulais passer le plus de temps possible avec lui. Il était ma priorité. Quand on joue en club, on se déplace souvent, il y a les matchs, les entraînements, les mises au vert. Et quand il y a les matchs internationaux, il faut en plus partir pendant une dizaine de jours... » Pendant plusieurs années, chacun a fait sa vie : Benalouane, après avoir quitté Cesena en 2012, a continué son périple italien à Parme et Bergame avant de rejoindre Leicester en 2015. Et la Tunisie a alterné le bon et le moins bon, jusqu’à cette qualification pour la Coupe du monde 2018 obtenue face à la RD Congo.

Maâloul droit dans ses bottes


Ce retour des Aigles de Carthage en phase finale a coïncidé avec la concrétisation des discussions entre Maâloul et plusieurs binationaux. « Cela a pris un certain temps. On a discuté, il y a même eu une rencontre. Le coach m’a exposé son projet, il m’a parlé de l’équipe, de jeu, etc. J’ai donné mon accord et j’ai donc été appelé pour les matchs de mars. C’était l’occasion de connaître les autres internationaux » , expose le défenseur. Des relations que les stages de préparation, effectués en mai et juin à Tunis et Lausanne, ont permis d’affiner. Même si, au pays, l’arrivée tardive de Benalouane, Hassen, Skhiri et Khaoui a été diversement appréciée, certains ne comprenant pas pourquoi ces joueurs ont été préférés à ceux qui avait participé aux qualifications.


D’autant plus que Benalouane n’a pas beaucoup joué avec son club en Angleterre. Interrogé sur le sujet, Maâloul balaie l’argument en deux phrases : «  Les contacts avec ces quatre binationaux remontent à un certain temps. Je suis là pour bâtir la meilleure équipe possible, pas pour faire du social. » Benalouane, qui était resté sur le banc face à l’Angleterre (1-2), a joué la deuxième partie. Mais pas de bol, c’était contre les Belges (2-5)...





Par Alexis Billebault Tous propos recueillis pas AB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

VIDEOS

FC Thouroude #30 - CHAMPION DU MONDE !

Vidéo
FC Thouroude #30 - CHAMPION DU MONDE ! FC Thouroude #29 - FAUT RAMENER LA COUPE A LA MAISON ! FC Thouroude #28 - Les Anglais à la maison, Enzo raconte France 98 FC Thouroude #27 - ON EST EN FINALE !!! FC Thouroude #26 - Une histoire belge, la chatte à DD, la chanson de La Pioche FC Thouroude #25 - It's coming home, la Belgeance et Thierry Henry FC Thouroude #24 - Enzo le footix, les vacances et l’eliminacao du Brésil FC Thouroude #23 - Le secret de Kylian et de l'Uruguay, l'artiste Neymar FC Thouroude #22 - Le giga best-of des chansons FC Thouroude #21 - Valérie Damidot, Grizou, Chuck Norris, l'astrologie FC Thouroude #20 - le hit de Kylian, la perf de Neymar, les Suèdoises FC THOUROUDE #19 - Le grand Raí, Hiroki Sakaï, le prono mysterio FC THOUROUDE #18 - Kylian, Benjamin et Enzo, notre footix préféré FC THOUROUDE #17 - Kanté va bouffer Messi, Quaresma icone fétichiste, Enzo le footix FC THOUROUDE #16 - Pas de match alors que faire aujourd'hui ? FC THOUROUDE #15 - bye bye les Allemands, Kevin de Bruyne, le prono Balec FC THOUROUDE #14 - Quel Brésilien va chialer ce soir ? FC THOUROUDE #13 - Enzo un supporter un peu lourd, le prono Thauvin, la mutinerie argentine FC THOUROUDE #12 - Où est le vrai Suarez, la pilosité de Ronaldo et Joachim Löw FC THOUROUDE #11 FC THOUROUDE #10 - Neymar, Kanté et Thomas VDB FC THOUROUDE #9 - Florian Thauvin, invité exclusif FC THOUROUDE #8 - Le gars sûr Ngolo, le pansement Giroud et l’incroyable Cristiano FC THOUROUDE #7 - Le marché noir des pénos, Tonton Pat, Da Costa FC Thouroude #6 - Harry Happy Kane, Lukaku et le dilemme de Lewandowski

Dans cet article


Hier à 15:57 Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 20
Partenaires
Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom
À lire ensuite
Musa règne