Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. // Coupe du monde des clubs
  2. // Kashima Antlers-Real Madrid (1-3)

Bale roule sur Kashima et propulse le Real en finale

Après une entame de match plutôt séduisante et osée, les Antlers sont rentrés dans le rang, en laissant le Real mettre la patte sur la rencontre et Gareth Bale planter trois pions en onze petites minutes.

Modififié

Kashima Antlers 1-3 Real Madrid

Buts : Doi (78e) pour Kashima // Bale (44e, 53e, 55e ) pour le Real

La dernière fois que les deux clubs s'étaient affrontés, lors de la finale de l'édition 2016 de la compétition, les Antlers avaient réussi à emmener les Madrilènes en prolongation. Mais deux ans plus tard, les joueurs de Kashima n'ont tout juste pu faire illusion qu'une quinzaine de minutes. Avant de voir le Real imposer sa domination. Et Gareth Bale pulvériser façon bulldozer leur défense.

Madrid au petit trot, Kashima au galop


Madrid, qui débute dans la compétition cette saison, a décidé de commencer piano piano, quand Kashima décide de foncer comme une balle sur le but de Courtois. Un plan de jeu qui dessine un début de match surprenant, alors que la Maison-Blanche voit soudainement les Antlers mener de front la charge pour tenter d'abattre ses murs. Serginho, l'attaquant do Brasil des Japonais, envoie dès la troisième minute de jeu une flèche qui siffle tout près des oreilles de Courtois et de son poteau. Sur le corner qui suit, le capitaine Endo envoie aussi une balle vicelarde, dont la trajectoire sème un joyeux bordel dans la surface adverse.


La suite ? Les Japonais multiplient les combinaisons, offrent par séquence un jeu mobile et séduisant collectivement, mais ont nettement plus de mal à secouer l'arrière-garde madrilène. Le Real cesse alors de trottiner pour monter en puissance, et reprend le contrôle de la gonfle et du jeu. Peu avant la demi-heure de jeu, Bale, lancé par Modrić, signe un sombrero du gauche dans les seize mètres nippons, mais banane complètement sa frappe enchaînée du pied droit. Pas grave, le Gallois n'en est qu'à l'apéritif. Et croque son plat principal dans la foulée : après un joli une-deux avec Marcelo, l'ancien de Tottenham exécute Kwon, d'une frappe croisée parfaitement placée.

Noël avant l'heure


Un but qui reste manifestement coincé dans le gosier des Antlers, qui ne touchent plus une bille. Et jouent même malgré eux les pères Noël de service, alors que Jung, à la suite d'une mésentente avec son gardien, dépose le ballon dans les petons d'un Bale qui n'a plus qu'à marquer dans le but vide. Un cadeau qui en appelle un autre : deux minutes plus tard, Marcelo offre une passe parfaite à l'ailier madrilène dans la surface, et ce dernier cartonne la lucarne adverse pour s'offrir un triplé. Une dernière gourmandise pour la route, qui permet au Real de s'offrir sa quatrième finale de Mondial des clubs depuis 2014, malgré la réduction du score de Doi en fin de match. Ne reste plus aux Madrilènes qu'à avaler Al-Aïn en finale pour décrocher leur troisième trophée consécutif dans la compétition.



Kashima Antlers (4-4-2) : S. Kwon - Shoji, Jung Seung-Hyun, Yamamoto, Nishi (Anzai, 56e) - Leo Silva, Nagaki (Uchida, 46e), Endo (Moura, 81e) , Abe - Doi, Serginho. Entraîneur : Go Oiwa.

Real Madrid (4-3-3) :Courtois - Sergio Ramos, Varane, Marcelo, Carvajal - Marcos Llorente, Kroos, Modrić - Bale (Asensio, 60e puis Casemiro, 74e), Benzema, Lucas Vázquez (Isco, 68e). Entraîneur : Santiago Solari.


Par Adrien Candau
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE

il y a 2 heures Offre spéciale : abonne-toi à SO FOOT à partir de 13 euros ! 1
Partenaires
Tsugi Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
Hier à 15:00 Un nul pour le premier match de Robbie Fowler sur le banc de Brisbane 1