• France
  • PSG

PSG : Tournez manège

Par Tom Binet

Porté par son trio offensif depuis de longues semaines, le PSG ne s'appuie guère sur son banc de touche dans ce secteur. Entre faible temps de jeu, stars peu enclines à laisser leur place et prestations pas toujours flamboyantes, quel rôle pour les seconds couteaux dans la capitale ?

Mardi soir, après plus de 70 minutes de démonstration de la MNM, c’est un petit événement qu’a connu le Paris Saint-Germain. En venant clore la marque à la réception d’une passe de Messi, Carlos Soler est devenu le premier homme hors du trio offensif à faire trembler les filets depuis Nuno Mendes, le 3 septembre dernier à Nantes. Soit une série de dix rencontres à compter exclusivement sur trois joueurs pour transpercer les filets des équipes adverses. Surtout, ce premier but du milieu espagnol dans la capitale interroge sur le rôle que peuvent tenir les remplaçants offensifs au sein du club. Et si ce match contre Troyes, coincé entre deux représentations européennes, était enfin l’occasion de voir les hommes de l’ombre illuminer le Parc des Princes ?

Remplaçants à temps plein

« On va avoir une saison très chargée. Je crois qu’avant la Coupe du monde, il y aura 26 matchs toutes compétitions confondues, puis le Mondial et le sprint final. On va avoir une discussion avec le directeur sportif sur comment doit être préparé le groupe en conséquence », assurait Christophe Galtier fin juillet, avant les débuts de son PSG en compétition officielle lors du Trophée des champions. Le mercato a donc été agité dans le sens des arrivées pour pallier les aléas d’une saison pas comme les autres. Trois mois plus tard pourtant, Hugo Ekitike, Pablo Sarabia – de retour de son prêt au Sporting – et Carlos Soler, donc, ne sont alignés que par défaut, lorsque le mollet de Lionel Messi (deuxième joueur de champ le plus utilisé derrière Marquinhos avec 1402 minutes) ou la hanche de Kylian Mbappé sifflent. C’est bien simple : blessures mises à part, seul Neymar s’est assis sur le banc au coup d’envoi, à la Beaujoire.

Résultat : trois titularisations en championnat pour Sarabia contre une seule pour Ekitike en plus de quelques – bien courtes – entrées en jeu. « On savait qu’il avait des fourmis dans les jambes. Il était important pour moi de le faire démarrer aussi avec des joueurs comme Ney et Leo. C’était sa première titularisation, bien évidemment qu’il n’avait pas les repères et la relation technique que peuvent avoir d’autres joueurs, analysait Galtier après la réception de Nice, seule soirée où l’ancien Rémois a été autorisé à batifoler avec les titulaires. Sur ce que je lui ai demandé, il a été très bien, il a fait beaucoup d’efforts. Il a été aussi assez bon techniquement. »

Depuis ? Sept petites minutes à Ajaccio, seize contre Benfica et onze contre le Maccabi Haïfa, malgré les encouragements du jury. « Au PSG, la cadence des matchs n’est pas la même qu’ailleurs. Il y a plus de compétitions à jouer et, en côtoyant des joueurs comme Messi, Neymar et Mbappé au quotidien, on progresse forcément. C’est à moi d’imposer ma manière de jouer pour qu’ils m’adoptent et qu’on trouve des solutions pour évoluer tous ensemble », confiait-il cet été au Parisien pour expliquer son choix de rejoindre les champions de France.

Mondial en vue

Les opportunités, relativement rares jusqu’à présent, devraient cependant se présenter dans les quatre rencontres restantes avant l’interruption pour la Coupe du monde. « Selon les résultats, je ferai en sorte d’avoir la meilleure gestion possible de l’effectif pour que tout le monde soit satisfait. D’abord le Paris Saint-Germain. Mais si on peut, à travers nos performances, aérer le calendrier des uns et des autres pour qu’ils puissent être quasiment sûrs d’être en forme pour la Coupe du monde, je le ferai », promettait Galtier en début de semaine, avant de voir les siens rouler sur Haïfa et valider leur billet pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions. Mbappé, Messi et Neymar se préparent à un tournoi qu’ils abordent avec des ambitions de grandeur, mais dont ils ne reviendront certainement pas tous en pleine forme, physique et mentale.

Avant d’être dans l’obligation de s’appuyer sur certains qui n’iront pas au Qatar – ou ne joueront pas un rôle aussi central au sein de leur sélection, à l’image de Soler – en décembre et janvier, le moment semble bienvenu pour leur permettre de gagner en repères collectifs. Et d’avoir une plus grande vision du rôle qu’ils pourront tenir, aucun des trois n’ayant rayonné lorsqu’il était sur le pré jusqu’à présent. Christophe Galtier s’est réjoui de pouvoir compter sur plusieurs options tactiques avec les prestations de son équipe en 4-3-3 lors de ses dernières sorties, et multiplier également les options au niveau des hommes apparaît désormais primordial. Paris a eu le temps de s’en rendre compte : la MNM est au point. Mais qu’en est-il de ceux qui seront amenés à prendre la relève ?

Dans cet article :

Dans cet article :

Par Tom Binet

Dernières actus

0
L'Eintracht a tranché : Randal Kolo Muani coûte 100 millions d'euros L'Eintracht a tranché : Randal Kolo Muani coûte 100 millions d'euros

L'Eintracht a tranché : Randal Kolo Muani coûte 100 millions d'euros

L'Eintracht a tranché : Randal Kolo Muani coûte 100 millions d'euros

0
De l'eau dans le gaz entre Paulo Fonseca et Olivier Létang ? De l'eau dans le gaz entre Paulo Fonseca et Olivier Létang ?

De l'eau dans le gaz entre Paulo Fonseca et Olivier Létang ?

De l'eau dans le gaz entre Paulo Fonseca et Olivier Létang ?

1
Un supporter de QRM et sa mère agressés après la réception de Guingamp Un supporter de QRM et sa mère agressés après la réception de Guingamp

Un supporter de QRM et sa mère agressés après la réception de Guingamp

Un supporter de QRM et sa mère agressés après la réception de Guingamp

0
Cassano : « Mourinho n'est pas un grand entraîneur, à Rome c'est un désastre » Cassano : « Mourinho n'est pas un grand entraîneur, à Rome c'est un désastre »

Cassano : « Mourinho n'est pas un grand entraîneur, à Rome c'est un désastre »

Cassano : « Mourinho n'est pas un grand entraîneur, à Rome c'est un désastre »

Hugo Ekitike

40
Revivez la victoire du PSG à Montpellier (1-3) Revivez la victoire du PSG à Montpellier (1-3)

Revivez la victoire du PSG à Montpellier (1-3)

Revivez la victoire du PSG à Montpellier (1-3)

0
Pronostic Pays de Cassel PSG : Analyse, cotes et prono du match de Coupe de France Pronostic Pays de Cassel PSG : Analyse, cotes et prono du match de Coupe de France

Pronostic Pays de Cassel PSG : Analyse, cotes et prono du match de Coupe de France

Pronostic Pays de Cassel PSG : Analyse, cotes et prono du match de Coupe de France

60
Le PSG s'offre Châteauroux sans briller Le PSG s'offre Châteauroux sans briller

Le PSG s'offre Châteauroux sans briller

Le PSG s'offre Châteauroux sans briller

79
Trophée des champions : Mukiele présent, Ekitike absent du groupe parisien Trophée des champions : Mukiele présent, Ekitike absent du groupe parisien

Trophée des champions : Mukiele présent, Ekitike absent du groupe parisien

Trophée des champions : Mukiele présent, Ekitike absent du groupe parisien

155
Hugo Ekitike, déjà dans le grand monde Hugo Ekitike, déjà dans le grand monde

Hugo Ekitike, déjà dans le grand monde

Hugo Ekitike, déjà dans le grand monde

Carlos Soler

40
Revivez la victoire du PSG à Montpellier (1-3) Revivez la victoire du PSG à Montpellier (1-3)

Revivez la victoire du PSG à Montpellier (1-3)

Revivez la victoire du PSG à Montpellier (1-3)

88
PSG : le brassard de la discorde PSG : le brassard de la discorde

PSG : le brassard de la discorde

PSG : le brassard de la discorde

79
Presnel Kimpembe jaloux de Kylian Mbappé ? Presnel Kimpembe jaloux de Kylian Mbappé ?

Presnel Kimpembe jaloux de Kylian Mbappé ?

Presnel Kimpembe jaloux de Kylian Mbappé ?

0
Aulas répond à la rumeur de départ de Rayan Cherki Aulas répond à la rumeur de départ de Rayan Cherki

Aulas répond à la rumeur de départ de Rayan Cherki

Aulas répond à la rumeur de départ de Rayan Cherki

0
Le PSG s’attaque au dossier Rayan Cherki Le PSG s’attaque au dossier Rayan Cherki

Le PSG s’attaque au dossier Rayan Cherki

Le PSG s’attaque au dossier Rayan Cherki