S’abonner au mag
  • Ligue des nations
  • J3
  • Résumé

Pays-Bas et Pologne se maîtrisent, l’Allemagne tenue en échec en Hongrie

Par Adel Bentaha
Pays-Bas et Pologne se maîtrisent, l’Allemagne tenue en échec en Hongrie

Ce samedi soir, la troisième journée de la Ligue des nations a fermé ses portes par un multiplex intense, qui aura vu les Pays-Bas remonter la Pologne, la Hongrie tenir l'Allemagne en échec et le pays de Galles frustrer la Belgique.

Pays-Bas 2-2 Pologne

Buts : Klaassen (51e) et Dumfries (54e) pour les Oranje // Cash (18e) et Piotr Zieliński (49e) pour les Orły

En déplacement au De Kuip de Rotterdam, la Pologne a nourri d’énormes regrets en perdant son avantage de deux buts devant les Pays-Bas (2-2). Les hommes de Czesław Michniewicz ne pouvaient, de toute manière, que mieux faire après le naufrage subi à Bruxelles mercredi dernier (6-1). Une rencontre ainsi bien débutée et débloquée d’entrée par Matty Cash. Fixant Daley Blind côté droit, à l’entrée de la surface, le latéral d’Aston Villa a déclenché une frappe idéalement croisée, pour tromper Mark Flekken et ouvrir la marque (1-0, 18e).

Des Polonais revenus des vestiaires avec les mêmes intentions, doublant la mise au coup d’envoi. L’excellente ouverture de Nicola Zalewski vers Przemysław Frankowski a permis au Lensois de défier Flekken en face à face et de servir en retrait Piotr Zieliński, venu accompagner l’action pour le break (2-0, 49e). Malheureusement, comme à leur habitude, les Aigles blancs vont se déliter au plus mauvais moment. Oublié dans la surface, Davy Klaassen a su conclure le centre de Daley Blind d’un plat du pied droit (1-1, 51e), avant que Denzel Dumfries, trouvé avec un peu de chance par Memphis Depay, n’égalise d’un tir imparable pour Łukasz Skorupski (2-2, 54e). Un match renversant, qui plus est avec Cash, coupable d’une main et d’un penalty donné aux Néerlandais. Sentence finalement gâchée sur le poteau par Depay (90e+1).


Hongrie 1-1 Allemagne

Buts : Zsolt Nagy (6e) pour les Magyars // Hofmann (9e) pour la Mannschaft

Attendue à Budapest après deux premières parties décevantes, l’Allemagne n’a, de nouveau, pas su faire la différence contre la Hongrie (1-1). Une partie pliée en moins de dix minutes par les vingt-deux acteurs. À la réception d’un centre d’Attila Fiola, Roland Sallai est en effet parvenu à reprendre le ballon de la tête, chassé par Manuel Neuer, mais dans les pieds de Zsolt Nagy, à l’affût pour fusiller le portier immobile et abandonné par ses défenseurs (1-0, 6e). Mais pas de quoi paniquer pour la Mannschaft. Dès la remise en jeu, Jonas Hofmann s’est échappé dans le dos de l’arrière-garde hongroise et, profitant d’une sortie non maîtrisée de Péter Gulácsi, n’a eu aucun mal à pousser le cuir au fond (1-1, 9e). Dominateurs, les Allemands auraient malgré tout pu craquer à quelques minutes de la pause, sur un enroulé de Fiola, claqué par Neuer (43e).

En gestion dans le deuxième acte, les protagonistes ne se seront que rarement livrés. Ce sont d’ailleurs les hôtes qui se sont procuré les meilleures situations, par Dániel Gazdag d’un missile lointain, que Neuer est parvenu à boxer dans les airs (81e), suivi de Martin Ádám d’un coup de casque trop centré (82e). L’Allemagne ne gagne toujours pas.


Pays de Galles 1-1 Belgique

Buts : Johnson (86e) pour les Dragons // Tielemans (50e) pour les Belges

Au Cardiff City Stadium, le pays de Galles a su revenir dans les derniers instants afin d’arracher le nul face à la Belgique (1-1). Au terme d’une demi-heure sans rythme, ni intensité, ce sont les Gallois qui ont déclenché les premiers. Par l’intermédiaire de Connor Roberts, attentif à un cafouillage des défenseurs belges, mais incapable de cadrer sa volée du droit, trop enlevée (40e). Une frayeur pour Koen Casteels, que Yannick Carrasco aurait pu effacer sur l’action suivante, plaçant son crampon gauche en opposition de la tentative non cadrée de Michy Batshuayi, sans succès (41e).

Une partie égale, finalement décantée à la reprise. Batshuayi, auteur d’un bel enchaînement contrôle orienté-passe, a su servir Youri Tielemans dans les meilleures conditions au point de penalty, pour ouvrir la marque d’une frappe en finesse (0-1, 50e). Trop suffisants en fin de partie, les protégés de Roberto Martínez ont, à l’image des Polonais, également fini par céder. La faute à Aaron Ramsey et sa sublime inspiration contrôle en taclant, puis décalage en roulette vers Brennan Johnson, venu égaliser dans les ultimes minutes (1-1, 86e). Les Dragons en feu.

Dans cet article :
Dans cet article :

Par Adel Bentaha

Articles en tendances
30
Revivez la finale Atalanta-Leverkusen  (3-0)
  • C3
  • Finale
  • Atalanta-Leverkusen
Revivez la finale Atalanta-Leverkusen (3-0)

Revivez la finale Atalanta-Leverkusen (3-0)

Revivez la finale Atalanta-Leverkusen (3-0)
12
Revivez Olympique Lyonnais - PSG (1-2)
  • Coupe de France
  • Finale
  • Lyon-PSG
Revivez Olympique Lyonnais - PSG (1-2)

Revivez Olympique Lyonnais - PSG (1-2)

Revivez Olympique Lyonnais - PSG (1-2)
Logo de l'équipe Atalanta
Lookman au triple galop
  • C3
  • Finale
  • Atalanta-Bayer Leverkusen (3-0)
Lookman au triple galop

Lookman au triple galop

Lookman au triple galop

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Allemagne

Denzel Dumfries

10
Revivez la victoire de l'Inter face à l'Atlético
Revivez la victoire de l'Inter face à l'Atlético

Revivez la victoire de l'Inter face à l'Atlético

Revivez la victoire de l'Inter face à l'Atlético